Urban vote vert !

Alors que les élections européennes se rapprochent inexorablement en suscitant un engouement sans précédent (sic !), l’éditeur Urban Comics annonce son programme vert. En effet, la filiale de Dargaud publiera trois tomes de la collection DC Classiques, avec Green Lantern : Brightest Day et La guerre des Green Lantern (publiés dans Green Lantern Showcase 1 et 2).

Le troisième n’est ni plus ni moins que le fameux Green Lantern : Rebirth, qui marqua le retour de Hal Jordan sous la plume de Geoff Johns, point de départ d’un run de grande qualité, qui fait l’objet de la série d’albums de la collection DC Signature, Geoff Johns présente Green Lantern. Cette dernière s’étoffera de deux tomes, jusqu’au 7 donc, avec en bonus un album 0 contenant l’arc Origines secrètes. ;) L’éditeur a également révélé la sortie d’ici la fin de l’année des deux prochains tomes de la collection DC Renaissance. Non ? Si !

Si avec çà, les fans de la lanterne ne sont pas comblés …

 

Gotham se dévoile

Gotham

Par le biais d’une bande annonce alléchante, Fox TV en révèle un peu plus sur la série très attendue, Gotham. Cette dernière revient sur les origines des aventures de Batman, en suivant l’évolution du jeune James Gordon, qui débute sa carrière parmi les autorités de la ville. Un crime qui va tout changer, une galerie de personnages qui ravira les fans … la série ne manque pas d’atouts ! A découvrir cet Automne !

Le casting comporte Ben Mc Kenzie (Jim Gordon), Donald Logue (Harvey Bullock), Jada Pinkett Smith (Fish Money), David Mazouz (Bruce Wayne), Robin Lord Taylor (Oswald Cobblepot alias le Pingouin), Camren Bicondova (Sélina Kyle alias Catwoman), Sean Pertwee (Alfred Pennyworth).

Batman T.3 : Le deuil de la famille

Batman 3

A peine remis de son éprouvant combat contre la Cour des Hiboux, Batman voit revenir son pire cauchemar, le plus terrible de ses adversaires : le Joker ! Et cette fois-coi le clown prince du crime est décidé à détruire non seulement le chevalier noir, mais également tous les associés qui gravitent autour, à commencer par Alfred, son fidèle serviteur …

Ce troisième album de la collection DC Renaissance contient les épisodes U.S Batman #13-17 scénarisés par Scott Snyder et dessinés par Greg Capullo.

-

Voici donc en librairie le fameux arc intitulé Death of the family, très attendu puisqu’il met en scène le retour du Joker ! Et oui, le psychopathe avait disparu des écrans radars depuis un an, après être passé dans les mains du taxidermiste, autre criminel qui lui a retiré la peau du visage ! Alors qu’en est-il de ce retour en force ? Et bien autant être direct, on tient là le parfait exemple du pétard mouillé. Pourtant le début était prometteur. Après une entrée fracassante dans un commissariat dans lequel il fait une véritable boucherie, le Joker met son plan à exécution. Il est déterminé à détruire la bat family, et s’y prend en semant le doute dans l’esprit des équipiers de Batman. Ce dernier aurait en sa possession un carnet dans le quel le Joker révélerait connaître l’identité de chacun d’entre eux. Personne n’est à l’abri, les familles sont en danger, la peur s’installe aussi sûrement que le doute … et puis plus rien.

Joker-Joke

Le poids écrasant du Joker a inhibé toute imagination chez Snyder qui nous a habitué à beaucoup mieux. La tension palpable du début s’étiole au fil des pages, et la psychologie des personnages est survolée. Batman semble suivre les évènements, tel un pantin sans âme. Si le sens du dialogue du scénariste fait toujours mouche, son histoire s’enlise au fil des chapitres, jusqu’à un final aussi bancal que décevant. heureusement, les planches de Greg Capullo rehausse le niveau, sans toutefois parvenir à faire oublier la longueur du récit.

Le troisième tome de Batman chez Urban s’avère être une déception, bien loin de l’explosion de violence et de terreur que l’on redoutait. Un pétard mouillé que je vous dis !

Les gardiens de la galaxie se rapprochent de la Terre !

Attention, cet article vous propose deux scoops ! Pardon, la planète entière est déjà au courant ? Non je suis certain que d’autres comme moi étaient cloués au lit avec une bonne grippe en guise de compagnie. Voici donc la première affiche des Gardiens de la galaxie, et la première bande annonce ! On retrouve cette autodérision rafraichissante qui a fait le succès de la série sous la plume du duo Abnett / Lanning, et un Rocket Racoon qui a l’air … terrible ;) Autre surprise, on découvre des membres du Nova Corps.

Guardians of the galaxy est réalisé par James Gunn, avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Bradley Cooper (Rocket Racoon), Vin Diesel (Groot), Benicio Del Toro, Glenn Close, John C. Reilly. Sa sortie est prévue pour le 14 Août 2014 !

Vampirella T.2

VAMP2Vampirella s’acharne à défendre un monde chaque jour un peu plus menacé par les forces du mal. Cette fois, elle est confrontée à trois assassins démoniaques et sexy, bien décidées à faire de notre monde un temple consacré au péché et au carnage. Après cette rencontre tumultueuse, Vampirella et Sofia Murray, sa partenaire, partent en Allemagne pour un exorcisme surprenant et mouvementé …

Vampirella : Une volée de corbeaux contient les épisodes de la série U.S Vampirella #7-11 scénarisés par Eric Trautmann et dessinés par Fabiano Neves, Hubert Khan Michael et Johnny Desjardins.

Le constat établi à la lecture du premier tome s’avère ici sans appel. Cette nouvelle version de Vampirella pâtit d’un désintérêt scénaristique difficile à surmonter, même pour la plastique légendaire de son héroïne. Vampirella et sa partenaire affrontent trois entités échappées des enfers. L’histoire se perd au croisement des genres, entre comics et mangas. L’intrigue est très courte et n’occupe (heureusement) que trois épisodes sur quatre d’un sommaire aminci. L’histoire caricature son image de femme forte, et traite la relation qu’elle entretient avec sa partenaire assez maladroitement. les clichés sont lourds, et parasitent un récit déjà plombé. Si la faiblesse du scénario était à craindre, elle devient, au fil des planches, à redouter dans la mesure où l’aspect artistique des épisodes ne parvient pas à compenser. Vampirella n’y a rien de sexy, et ses adversaires ressembleraient presque à une reprise de V par un enfant de huit ans. Finalement, la bonne idée vient des couvertures signées Paul Renaud, chez qui Vampirella retrouve son charisme et charme vénéneux.

Un second tome qui risque fort de sonner le glas de la série en France, dont on n’a toujours pas vu arriver la suite … (cet album est paru en Janvier 2013). Faut-il y voir un mauvais signe ? Avec cet album, je perds sévère, mais l’héroïne mérite que j’y crois. Jusqu’à quand ?