Le gant de l’infini

Thanos, l’amant de la Mort, l’ennemi de la vie même est de retour. Et il possède une arme qui fait de lui l’être le plus puissant de l’univers : le gant de l’infini. Orné des gemmes de l’éternité, il représente, entre les mains du titan, une formidable menace pour toutes les réalités. Une menace que tous les héros de la Terre espère bien repousser.

L’album contient l’intégralité des épisodes du cross-over scénarisé par Jim Starlin et dessiné par George Perez.

En un mot comme en cent : une des plus grandes sagas Marvel, à mes yeux. je me rappelle avoir été durablement marqué, tant j’étais impressionné par la puissance de Thanos, mais aussi par la tentative de conquête amoureuse de la Mort elle même. Il y avait tous ces superhéros, Méphisto et … Adam Warlock ! La saga a définitivement ancré Thanos au Panthéon des vilains emblématiques. Tour à tour cruel, intelligent ou passionné, il est un amoureux éconduit par la Mort qui le rejette malgré toute sa puissance. A travers ses actes, le comic propose une réflexion philosophique sur la vie et la mort, l’art, le nihilisme ou encore la responsabilité liée à la détention du pouvoir (tiens, tiens …). Tout ceci accompagne cette épopée cosmique mettant en scène tous les plus grands héros de l’époque, s’alliant dans des combats épiques contre le Titan. Thanos ira même jusqu’à affronter les entités cosmiques !

La saga regorge de moments épiques, voire carrément cultes ! Les héros se font littéralement massacrer par un Thanos surpuissant. On retiendra cette scène d’anthologie : alors que tous sont tombés, seul Captain America peut se dresser face au titan fou. Allant au devant d’une mort certaine, il s’approche de Thanos, reste droit devant lui, et lui décroche un direct en pleine figure, avant de se faire tuer ! Le personnage d’Adam Warlock, considéré comme un second couteau, devient diablement charismatique le temps de cette série, jusqu’à …. Non, je ne spoilerai pas !

Jouissif, épique, culte. L’histoire est toujours aussi prenante et les dessins offrent une plongée rafraichissante dans les comics des années 90 (la série date de 1992). Décidément, Panini remet à l’honneur Jim Starlin dans la collection Marvel Best Of C’est un juste retour des choses pour un auteur qui aura marqué de son empreinte les aventures cosmiques de la maison aux idées.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s