Les incontournables Marvel n°10 – Ghost Rider : Enfer et damnation, de Garth Ennis (scénario) et Clayton Crain (dessin)

Johnny Blaze est une âme en peine depuis qu’il a signé un pacte avec le démon. depuis, il est lié à l’esprit du Ghost Rider, un être d’une grand epuissance. pendant des années, il a lutté pour protéger l’humanité de diverse créatures échappées des enfers. Mais l’enfer l’a rattrapé. Le voilà désormais condamné à essayer encore et encore de trouver la porte du paradis, qui lui permettra se fuir une éternité de tourments. Ce qu’il ne sait pas, c’est que deux anges au sombre dessein vont lui offrir la liberté, mais à quel prix ?

Les mini-séries consacrées au Ghost Rider sont rares, alors lorsque l’une d’elles paraît en France, on se rue dessus comme s’il s’agissait d’un précieux trésor. Nommée Enfer et Damnation, cette série de six épisodes débarqua en France pour fêter dignement la sortie du film. Et, comble du bonheur, elle est exceptionnelle ! Qu’attendre d’autre de Garth Ennis, le scénariste de Preacher qui a rendu vie au Punisher ? Il opère un renouveau total pour ce personnage qui semblait irrémédiablement lié aux eighties. Ce Rider là est sombre, gore, irrévérencieux, sans concessions. Le succès de cette série fut tel, que le Ghost Rider est revenu en odeur de sainteté auprès de l’éditeur, à tel point que les pontes de Marvel décidèrent de lui donner un titre régulier aux U.S.A. Pourtant Garth Ennis n’est pas le seul artisan de cette réussite.

Le succès de ce Ghost Rider est également dû à un artiste hors norme, Clayton Crain. Il plonge le lecteur dans un délice graphique de tous les instants, avec un dessin réaliste qui sublime les aventures et l’univers du Rider. Son style se situe à la croisée entre Jay Anacleto (The magic of Aria) et Corben (illustrateur reconnu et dessinateur de Ghost Rider). Difficile dans ces conditions de ne pas dévorer le comic book à toute vitesse. On est en présence d’une histoire pour adultes et c’est tant mieux. Comment imaginer un autre traîtement pour un personnage comme le Ghost Rider ? Depuis, il peut dignement suivre les traces de celui qui sert de modèle à tous les héros de ce genre : le Spawn de Todd Mc Farlane.

Ghost Rider : Enfer et damnation est une excellente BD, orchestrée par un duo d’exception. Lisez ce comic et vous comprendrez à quel point son adaptation sur grand écran est un ratage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s