1985 : Visiteurs

Nous sommes en 1985. Les plus grands supervilains de l’univers Marvel ont découvert un passage qui leur permet de venir dans notre monde : le réel. Le sort de notre planète est alors entre les mains d’un enfant de treize ans, le seul capable de réunir les superhéros. C’est dans leur version des 80’s qu’apparaissent nos héros sur papier.

Cet album contient les épisodes U.S de la mini-série 1985, scénarisée par Mark Millar et dessinée par Anthony Lee Edwards.

C’est un récit étonnant et tout à la fois empreint de nostalgie que nous raconte Mark Millar, auteur de l’incontournable Civil War. Ici, le temps est plus à la nostalgie et à l’étude des comics en tant que support culturel.  Le concept n’est pas sans rappeler le film Last Action Hero, où Schwarzie jouait la carte de l’autodérision, dans sa mise en confrontation de l’imaginaire avec le réel. On pense encore à La guerre des mondes de Spielberg, pour le traitement de la famille avec une invasion en toile de fond.

Longtemps décriés comme l’apanage de grands enfants attardés qui refusent de grandir et encore aujourd’hui pointés du doigt, les comics ont franchi les générations. Ici, le jeune homme doit faire face à l’incompréhension de sa mère et de son beau-père. Mais quel jeune lecteur de comics n’a pas subi pareille épreuve ? La passion peut être transmise de père en fils (comme dans le cas présent) à moins qu’elle ne soit la conséquence de l’idôlatrie vouée à des Spiderman ou autres Captain America. Le lecteur amateur de comics s’identifie pleinement au garçon.

En choisissant l’angle familial pour raconter son histoire d’invasion du monde par les supervilains, Millar signe un récit fort qui, au delà d’une passion communes, dépeint le lien qui peut unir un père à son fils. En ancrant son scénario dans la réalité, au travers de personnages attachants, Millar parvient à toucher le lecteur. Il est bien aidé en cela par un dessin réaliste. Tout juste peut-on regretter 1985 ne se soit pas étalé sur deux volumes, afin que l’histoire soit traîtée encore plus en profondeur.

1985 par Millar et Edwards est un excellent one shot, jouissif, qui se lit avec un réel plaisir. Il nécessite toutefois une relative connaissance de l’univers des Comics en général et de Marvel en particulier pour en apprécier pleinement toute l’intelligence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s