Ultimates Tome1 : Super soldat

En 1945, les avions alliés survolent l’Islande. A leur bord, les bidasses s’apprêtent à sauter pour combattre les nazis derrière un héros nourri au sérum du super soldat : Captain America. mais ce dernier, après avoir détruit une fusée ennemie est assommé par l’explosion, et projeté en plein océan. En 2002, le richissime Tony Stark découvre le corps congelé du soldat et le ramène aux Etats-Unis. Nick Fury, directeur du SHIELD, essaie de le recruter au sein d’une équipe de superhéros qu’il tente de monter : les Vengeurs.

Vous ne rêvez pas : l’acteur Samuel L. Jackson a bien servi de modèle à Nick Fury version Ultimate, avant de l’incarner sur grand écran.

Vengeurs … Renouvellement !

Ultimates, c’est la version Ultimate (ah bon ???) des Vengeurs, troisième équipe à bénéficier de la refonte voulue par Marvel, après Spiderman et les X-Men. j’ai bien écrit « bénéficier », car pour le coup, cette version des Avengers a fait l’effet d’une bombe. Confiée à Mark Millar et Bryan Hitch, cette série a pleinement introduit le monde des Vengeurs (et des comics) dans l’âge adulte. Plus cynique, plus contemporaine, la saga présente des superhéros qui, avant tout, sont des hommes.

Captain America reste le bon soldat des années 40 qui sort de l’affrontement contre les nazis, et se conduit comme tel. En hibernation pendant près de soixante années, son réveil sera rude, et son intégration dans le monde contemporain sera un vrai choc pour lui. Tony Stark, alias Iron Man, est le sempiternel industriel et hommes d’affaires plus intéressé par les retombées financières de ses actes que par leur portée symbolique. Bruce Banner (Hulk) est quant à lui un scientifique frustré et dépressif, privé de son amour pour Betty Ross et enfermé au sein du SHIELD. Hank Pym est lui aussi un scientifique en mal de reconnaissance, d’autant plus qu’il vit assez mal la popularité grandissante de sa compagne, Janet Van Dyne alias La Guêpe. Quant à Thor, il est un altermondialiste s’investissant avec fougue dans toutes les manifestations écologiques que le monde a à offrir. marginalisé, il clâme son appartenance à la famille divine d’Odin, et passe pour un fou. Toutes ces individualités, confrontées à leurs propres démons, vont être réunies au sein d’une même équipe, chapeautée par Nick Fury, transformé en l’occasion en Samuel L. Jackson !

L’histoire est prenante, malgré un rythme lent au départ. En effet, Millar prend le temps de poser ses personnages, et les dotent d’une réelle psychologie. Tout en se focalisant sur les différents protagonistes, il met soigneusement en place les divers éléments de l’intrigue, jusqu’à un dénouement explosif ! Bryan Hitch se met au diapason, et ses dessins réalistes font merveille. Ils impressionnent lors des séquences d’action, l’artiste étant un expert en représentation de scènes catastrophes.

Dès sa sortie, Ultimates par Millar et Hitch était LA série comics du moment. Accessoirement, c’est pour les néophytes un bon moyen de se mettre à cotoyer l’univers des comics Marvel. Aujourd’hui encore, elle est à lire et à relire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s