Captain America mérite ses étoiles !

Steve Rogers, un jeune homme frêle et timide, est un idéaliste qui tient par dessus tout à s’engager dans l’armée pour combattre le nazisme. réformé à cause de son physique et de sa santé fragile, il se porte volontaire pour participer aux expérimentations menées par le Pr Erskine. Celui-ci développe le programme du super soldat, censé développer les capacités physiques du bénéficiaire du sérum. L’expérience est un succès et transforme le jeune homme en Captain America.

Réalisation : Joe Johnston – Casting : Chris Evans, Hayley Atwell, Hugo Weaving, Sebastian Stan, Tommy Lee Jones, Stanley Tucci – Année : 2011 – Durée : 2h03

Avis : De tous les héros Marvel jusqu’à présent portés sur grand écran, Captain America représentait le défi le plus difficile. Son nom et son costume rappellent sa génèse : celle d’un superhéros créé afin de véhiculer les valeurs américaines au sein des soldats dans les années 40. Si les amateurs de comics savent bien que le personnage vaut bien plus que çà, et qu’il a survécu à son statut en le dépassant, ce n’est pas forcément le cas d’un large public. Toute la force du film est de ne jamais sous estimer l’intelligence du spectateur, et de montrer Cap tel qu’il a été créé : comme un outil de propagande.

Oui Oui .. le petit gringalet de l’image précédente, c’est bien lui !

The first Avenger dresse le portrait d’un homme plus que d’un héros, et en celà il diffère des autres productions du genre. Etre un héros, Steve Rogers l’était bien avant d’endosser le costume de Captain America, par son sens de la justice et de la compassion. Son idéalisme lui confère une naïveté qui le rend touchant. Dans le rôle, Chris Evans fait mouche et interprète un Steve Rogers plein d’humanité tout autant qu’un Cap charismatique en diable. Persévérant, il atteint son but en intégrant l’armée, qui se sert de lui uniquement pour faire passer la propagande militariste. La séquence où il vante les mérites des bons au trésor est à ce titre un bijou ! Ce n’est qu’en prenant ses propres décisions qu’il trouvera son chemin : celui d’un homme qui par ses actes devient un héros de légende, sans arrogance ni patriotisme écervelé.

Si Steve Rogers est bien la version d’origine, le costume se rapproche plus de sa version Ultimate

Face à lui, on retrouve Hugo Weaving incarnant le sinistre adversaire de Cap, Crâne Rouge. Le vilain est le chef de l’organisation nommée Hydra, qui trouve Hitler et son parti nazi un peu mous du genou … L’acteur campe le bad guy avec toute la densité qui est la sienne (souvenez-vous, l’agent Smith de la trilogie Matrix, c’était lui), que son visage soit à nu ou sous un maquillage fort réussi. A parler des effets spéciaux, ils sont efficaces dans les scènes d’action (aaaah le bouclier !), et carrément bluffant lorsqu’il s’agit d’amaigrir Chris Evans. Certes Captain America le film n’est pas exempt de défauts. On peut par exemple regretter l’absence de l’imagerie nazie (un comble pour une histoire se déroulant pendant la seconde guerre mondiale) au profit de l’Hydra. Aussi, on ressent un certain manque de charge émotionnelle dans le duel qui oppose Cap à Crâne Rouge.

Captain America, The First Avenger est une vraie réussite, d’autant plus que le pari était risqué. Joe Johnston signe un film d’aventures rappelant par certains aspects les serials d’antan, avec un héros, un vrai, au sens noble du terme. Plus rythmé que Thor, plus intelligent qu’Iron Man, il remporte la palme des adaptations Marvel servant à introduire le film Avengers. En plus, la séquence post générique offre le teaser du carton à venir. Rendez-vous est pris pour Mai 2012 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s