Marvel Universe n°29 – Chaos War 1/3

Marvel Universe propose le premier chapitre de la trilogie consacrée à Chaos War. Le roi du Chaos a rassemblé une armée et s’apprête à détruire la réalité. Une poignée de héros, mais non des moindres, va se dresser contre lui pour défendre l’existence elle-même. A leur tête, un Hercule boosté aux hormones divines ! Par Greg Pak et Fred Van Lente (scénario), et Khoi Pham (dessin).

Comme chaque fois, Marvel Universe ne déçoit pas. La revue s’offre une pause cosmique bien méritée après la succession de War of Kings et Realm of Kings. La revue fait donc dans le divin pour un nouveau crossover intitulé Chaos War. Ce numéro rassemble les épisodes Chaos War #1-3, Chaos War : Chaos King, et Arès #1.

Le ton employé sur cette série n’est pas sans rappeler celui contenu dans la série Guardians of the Galaxy. L’histoire est prenante, alternant entre le bon humour et le franchement spectaculaire. Concernant le premier point, les héros n’hésitent pas à railler Hercule. Il est en effet difficile de louer son intelligence et de vanter ses qualités de fin stratège. Pour autant, ses intentions font de lui le héros qu’il est, autant que ses pouvoirs. Et des intentions comme des pouvoirs, Hercule n’en est pas dépouvu. Les auteurs exploitent à merveille toute la « subtilité » qui caractérise le personnage. Pour ce qui est du spectacle, il faut dire que Chaos War en promet. En effet, quand on réunit Hercule, Thor, Galactus ou le Surfer d’argent dans une même équipe, forcément, ça annonce de l’action !  Les premières escarmouches sont à la hauteur de l’évènement. Les batailles sont épiques et meurtrières. Les dessins de Khoi Pham y sont pour beaucoup, apportant cette touche dramatique qui font de ces duels dans les batailles des moments forts en intensité.

Encore une fois, Marvel Universe régale. De l’humour, de l’épique, de l’action le tout sans confiner à la bêtise. On aurait pu croire qu’en attendant la parution française de la prochaine saga cosmique, Thanos Imperative, la revue souffrirait d’une baisse de régime. Il n’en est rien ! Définitivement LE magazine que je ne rate pas à sa sortie en kiosque. A noter, un intermède de qualité, l’épisode Arès, scénarisé par Michael Avon Oeming et dessiné par Segovia et Rodriguez. Vivement la suite !

Marvel Heroes Extra n°8 – Terre brûlée

L’identité du Hulk rouge (ou Rulk) a été révélée : il s’agit du général Ross, le plus farouche adversaire de Banner. Placé en quarantaine dans un bâtiment spécial, en compagnie de son ancien ennemi juré, Hulk, il se voit attribuer une seconde chance par Steve Rogers. Il devra faire équipe avec certains héros pour mener des missions secrètes aux quatre coins du globe. Son « entente » avec Iron Man, Thor, Namor ou évidemment Banner/Hulk ne se fera pas sans heurts, et le général Ross de se retrouver dans la peau du bleu apprenant à faire ses classes dans le monde des superhéros.

Le Hors-série de Marvel Heroes regroupe les numéros #25-30 de la série Hulk. Ces épisodes proposent l’intégralité de la mini-série Terre brûlée (Scorched Earth), scénarisée par Jeff Parker et dessinée par Gabriel Hardman. La revue propose une histoire sur laquelle je n’aurais pas forcément misé grand chose au départ, mais qui s’avère être une bonne surprise. Jeff Parker exploite la personnalité de Ross/Rulk avec intelligence, et joue sur son antagonisme avec Banner/Hulk. Steve Rogers lui offre une chance de se racheter en effectuant des missions secrètes.

Cette approche ne manque pas d’intérêt (Ross reste un soldat dans l’âme) et mérite d’être exploitée à l’avenir pour voir évoluer le colosse rouge. Quant aux dessins de Gabriel Hardman, que je ne connaissais pas vraiment jusqu’à présent, je les ai trouvés de très bonne facture et collent bien à l’histoire mise en place. Ses planches sont dynamiques, et proposent des cadres ressérrés. Red Hulk y est représenté comme la force brute qu’il est, sans pour autant exploser les cadres avec exagération. A la fin, on a droit à un épisode bonus signé Jeff Parker et Ed Mc Guiness (Hulk#30) où les deux Hulk ne feront qu’un (sic). Anecdotique au regard de ce qu’on a lu juste avant.

X-Men Extra n°86 – Génération Hope

Hope Summers est considérée comme le messie de la race mutante. Première enfant née mutante après les évènements de House of M, elle dut fuir dans le futur avec Cable pour échapper à ceux qui souhaitaient sa mort. De retour à notre époque, elle décide d’embrasser son destin. En effet, les X-Men ont repéré les cinq premiers adolescents dont les pouvoirs se manifestent. Hope se charge de les révéler à eux-même. Le numéro qui nous intéresse ici est la suite directe de ces aventures. Quatre nouveaux mutants ont rejoint Hope. Il reste un cinquième adolescent, vivant à Tokyo. Celui-ci semble particulièrement perturbé et ses pouvoirs échappe à son contrôle.

Ce numéro de X-Men Extra regroupe les cinq premiers épisodes de la série Generation Hope, de Kieron Gillen (scénario) et Salvador Espin (dessin) avec The future is a four-letter word #1-4 et The daddy issue. Ils font suite à la mini-série Cinq lumières parue dans X-Men #5 de Juillet 2011. Lire la suite X-Men Extra n°86 – Génération Hope

Marvel kiosque en 2012 : un petit récapitulatif

Afin de combler le vide du à la perte du catalogue DC Comics, Panini sort l’artillerie (trop ?) lourde pour 2012. Les annonces pleuvent quant aux nouveautés que l’éditeur prévoit en kiosque pour l’année prochaine. Chaque mois apporte son lot de révélations, au risque de perdre le lecteur. Voici donc un récapitulatif des nouveaux mensuels, bimestriels ou trimestriels qui garniront les kiosques. Lire la suite Marvel kiosque en 2012 : un petit récapitulatif