Realm of Kings : un royaume pour une étoile

La guerre des rois s’est achevée. Mais ses conséquences au sein de l’univers se font ressentir à tous les niveaux. Les gardiens de la galaxie ont limité les dégâts, mais à quel prix : Adam Warlock a succombé à son double maléfique, le Magus !  Les inhumains apprennent à règner. Il faut reconstruire les forces politiques et militaires de la galaxie. Surtout, la Bombe T que Flèche Noire a fait exploser pour mettre un terme au conflit a ouvert une faille qui menace l’intégrité même de l’univers.

Le crossover Realm of Kings est paru dans Marvel Universe n°25-28. Ces revues regroupent les séries Nova #31-35, Realm of Kings : Imperial Guard #1-5, Realm of Kings : Inhumans #1-5 et Guardians of the Galaxy #18-25. Si vous parcourez régulièrement ce blog, vous savez que je suis amateur des aventures galactiques de Marvel. J’ai redécouvert cet univers avec la saga War of Kings, et je poursuis donc avec cette nouvelle saga.

Attention : ce qui suit contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu War of Kings !

Encore une fois, ce sont les Gardiens de la Galaxie qui tiennent le haut du pavé. leurs aventures sont tout simplement géniales. Cette équipe de bras cassés évolue au rythme d’aventures haletantes en balançant des répliques hilarantes. Les équipes artistiques qui oeuvrent sur leur série se font plaisir ! C’est fun, punchy et épique. Vraiment, cette série est mon gros coup de coeur depuis que je l’ai découverte dans War of Kings. ici, ils affrontent le Magus, double maléfique du puissant Adam Warlock. Autant le dire ça démarre très fort ! Les pertes sont terribles. Et en plus, ça se conclut sur le retour d’un des plus puissants vilains de la galaxie !

La série Les Inhumains permet à ses auteurs de se frotter à un genre très utilisé dans la littérature S.F, mais moins dans les comics : la politique. Après la disparition de Flèche Noire, son épouse Médusa garde le trône en attendant que son fils soit en âge de régner. Ils doivent participer à la recontruction de l’univers et organiser la restructuration des forces en présence. Une intrigue moins enlevée que celle des Gardiens de la Galaxie, mais tout aussi passionante. Les auteurs dévoilent une autre facette du personnage de Médusa, et semble préparer l’avenir …

Nova poursuit son bonhomme de chemin, et est chargé de mener l’enquête sur l’assassinat de Lilandra Néramani. A peine a t-il retrouvé Darkhawk qu’ils sont tous deux enlevés par Le Sphinx. Piégé dans une autre dimension, Nova fait équipe avec les alter égo du passé de Mr. Fantastic, Darkhawk et … Namorita ! Ils doivent affronter des adversaires sélectionnés par le double jeune du Sphinx. A l’issue du combat, Le (vrai) Sphinx prend possession d’une deuxième pierre de Ka, celle là même dont il tire son pouvoir. Cette aventure de Nova s’avère banale, réduite en premier lieu à un affrontement entre équipes. Sans être dénuée totalement d’intérêt, elle marque une pause dans la qualité des histoires sur le Nova Corps.

Enfin, la série La Garde Impériale ne propose rien de bien surprenant, si ce n’est un Gladiator mal à l’aise dans ses nouvelles fonctions. La nouvelle Garde Impériale Shi’ar part en mission de reconnaissance dans l’abîme, et doit composer avec deux membres des Starjammers qui les accompagne. L’histoire n’offre qu’un intérêt limité, dans la mesure ou elle n’a aucune incidence directe sur les évènements du crossover en cours.  Ceci dit, il permet d’obtenir des réponses sur ce qui se trouve de l’autre côté du miroir.

En bonus, je ne pouvais pas faire l’impasse sur le numéro de Quasar qui est paru dans le Marvel Universe #25. L’épisode est tout simplement superbe. Quasar part en reconnaissance de l’autre côté de l’abîme et découvre qu’il s’agit d’un univers alternatif. Il y rencontre une équipe de Vengeurs particulière. L’épisode est bourré de références à un auteur bien connu des fans de .S.F et de Dark Fantasy : H.P Lovecraft ! Visuellement, les planches de Leonardo Manco m’ont scotché. J’ai tellement aimé que je ne pouvais m’empêcher de faire un arrêt sur image dessus.

Les scénaristes Dan Abnett et Andy Lanning continuent sur la lancée de Annihilation et War of Kings. Le duo fait un travail remarquable et impose sa patte sur la section cosmique de l’éditeur. Sans être aussi riche et épique que ses prédecesseurs, la saga Realm of Kings n’en demeure pas moins intéressante. Elle pose les jalons de la future épopée cosmique qui s’annonce très prometteuse : Thanos Imperative ! A suivre en France en 2012 …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s