Champions Online, Free to Play

« C’est ici que le gang pourpre entrepose les objets volés. Le bâtiment semble bien gardé. Voyons voir… Quatre hommes de main devant la porte du hangar, un vilain et ses deux acolytes dans le halle d’entrée … »  « Pas de doute, c’est là. Une fois le comité d’accueil passé, il faudra se frotter à une véritable armée de bad guys en costume pourpre ! Tu passes en premier, je reste derrière. » « A table ! » « Go ! Je charge. Oups y a un peu trop de monde, je ne les avais pas vus ceux là ! » « A taaaaaable. » « C’est bon, tu peux y aller, je te heale. Prends tout ! » « Banzaï ! » « A TAAAAAABLE !!! » « Arf, je dois me déconnecter, la supervilaine qui règne sur ma demeure m’appelle ! »

Defender, le big boss des superhéros

A peu de choses près, tout joueur de MMORPG a vécu cette scène. Il est plus fréquent de remplacer les bad guys en costumes par des trolls jamaïcains et des orcs. Une fois n’est pas coutume, je vais consacrer un article à un jeu vidéo, Champions Online. Il s’agit d’un MMORPG, Massive Multiplayer Online Role Playing Game. Non, ce n’est pas le nom d’une epèce dinosaure exhumée dans les carrières du Kazahkstan, mais un jeu regroupant une communauté de gamers pouvant jouer ensemble via Internet. En s’acquittant d’un abonnement mensuel (avoisinant généralement les 12 – 14 Euros), le joueur bénéficie de toutes les fonctionnalités du produit, et profite du monde virtuel qui s’offre à lui. Cependant, de plus en plus de jeux passent en mode Free to Play (gratuit pour jouer) afin d’attirer un public plus large. Ce mode de jeu se fait bien évidemment avec certaines restrictions pour privilégier, ce qui est normal, ceux qui paient un abonnement. Dans le monde très peuplé des MMORPG, ceux qui font dans le superhéros sont rares. A ma connaissance, il y a actuellement City of Heroes, DC Universe Online et Champions Online.

Champions Online est tiré du jeu de rôle éponyme. Il propose d’incarner un superhéros. En vous donnant des missions, les PNJ (personnages non joueurs) vous demandent de défendre la veuve et l’orphelin, et surtout, surtout, de sauver des scientifiques ! Vous pourrez ainisi arpenter les rues de Millenium City, les pleines enneigées du Canada ou celles arides du désert. A moins, que vous ne préfériez vous frotter à la faune et la flore de l’île de Monster Island. Outre ses qualités visuelles fortement inspirées de l’icönographie des comics, les animations des différents classes de personnages sont très réussies. On a vraiment l’impression de plonger en plein comic book.

Lorsque vous sauvegardez un costume, il l’est sur une cover

Le petit détail qui fait que je joue à ce jeu plutôt qu’aux deux autres est simple. Il est le premier à être passé en mode Free to Play (ses concurrents viennent tout juste ou sont sur le point de le faire). Surtout, il propose une grande liberté de jeu aux joueurs du mode Silver (gratuit), et une restriction au niveau des fonctionnalités de jeu moindres par rapport à d’autres. J’en veux pour preuve la création de votre avatar qui, malgré les limitations, peut vous prendre des heures tant les combinaisons possibles sont nombreuses. Vous pouvez faire des copies conformes de vos superhéros préférés, ou vous pouvez laisser libre cours à votre imagination. A niveau des classes jouables (archétypes) il y a du choix entre Soldat, Béhémoth, Marksman, Blade, Inferno, Glacier, Mind, Grimoire, disponibles en mode gratuit. En mode Gold, soit payant, vous pouvez rajouter  Impulse, Tempest, Devastator, Disciple, Void, Inventor, Beast ou encore Specialist. Seule ombre au tableau, le jeu n’est plus traduit en français. Malgré tout, il est largement compréhensible, d’autant plus que les francophones peuvent se retrouver sur un canal de discussion qui leur est dédié.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s