Civil War, de Mark Millar (scénario) et Steve Mc Niven (dessin)

Suite à une intervention manquée des New Warriors devant les caméras d’une émission de télé réalité, un supervilain nommé Nytro fait exploser la petite ville de Stamford. L’opinion publique et les autorités ne supportent plus le coût humain et financier de ces actions. Une loi de recensement est votée. Le projet de loi ordonne l’enregistrement des héros et vilains auprès du gouvernement en leur imposant de révéler leur identité. Ceci afin de mieux les contrôler en les intégrant dans des structures gouvernementales. La communauté superhéroïque se scinde en deux camps. D’un côté il y a Iron Man, qui soutient la loi pour mieux encadrer les surhumains. De l’autre, Captain America pour qui la liberté n’accepte aucun compromis.

Civil War, c’est LE crossover des années 2000. Spiderman soutient au départ Tony Stark, plus par loyauté que par conviction. C’est ce qui le pousse à faire campagne pour la loi de recensement en retirant son masque devant les caméras du monde entier ! Mais au fur et à mesure des escarmouches, les anciens frères d’armes et amis sont gagnés par le doute et certains changent de camp en plein conflit. C’est le cas de Spiderman qui rejoint Captain America. Afin de répondre aux actions entreprises par le camp de Cap qui libère les héros arrêtés arbitrairement, Iron man et Red Richards autorisent la formation d’une équipe composée de supervilains. Les Thunderbolts sont chargés de traquer les fugitifs. Parmi eux, il y a le Bouffon Vert, Venom ou encore Bullseye ! Le combat final éclate. Au moment où Captain America s’apprête à porter le coup de grâce à Iron Man, il réalise les dégâts que la guerre entre les deux camps a occasionné. Il se rend et met fin au conflit. Alors qu’il est sur les marches du palais de justice pour y être jugé, il est assassiné par sa fiancée Sharon carter, contrôlée par son ennemi de toujours, Crâne Rouge ! Les alliés de Cap se cachent et forment l’équipe des New Avengers alors que Stark met sur pied celle des Mighty Avengers. Il devient directeur du S.H.I.E.L.D et lance le projet Initiative, le programme d’encadrement des superhéros qui permet à chaque état d’avoir sa propre équipe. Quant à Captain America, Steve Rogers est mort mais le symbole subsiste : le flambeau est repris par son ancien acolyte, Bucky Barnes.

Civil War a marqué durablement les esprits tant les rebondissements y sont lourds de conséquences. Les thèmes abordés y sont révélateurs des maux de notre société. Comme quoi, pour ceux qui en doutaient encore, les comics, c’est aussi pour les adultes ! Civil War, c’est comment raconter de grandes histoires avec de grandes images.

Pour lire ma chronique plus approfondie sur ce cross-over, C’est par ici !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s