Dark Reign : le côté obscur

Norman Osborn alias le Bouffon Vert est le nouveau Monsieur Sécurité d’Amérique ! Il met sur pied sa propre équipe de vengeurs, les Dark Avengers, dont les membres endossent le costume de leurs célèbres prédécesseurs. Il profite de ses nouvelles fonctions pour lancer des opérations afin de se débarrasser de ses ennemis intimes. Il traque sans relâche Iron man, Spiderman, Nick Fury ou encore les New Avengers. Il parvient même à faire éliminer le Punisher dans la mini-série The List ! En même temps, il s’inspire des Illuminatis pour fonder un groupe occulte, La Cabale, composée de lui même, Hood, Loki, Fatalis, Namor et Emma Frost. Chacun lui assure la loyauté de sa communauté en échange de services. Il lancera également une vaste opération de maintien de l’ordre à San Francisco, au cours de laquelle il sera opposé aux X-Men. C’est à ce moment qu’Emma Frost et Namor le trahissent et quittent la cabale pour rejoindre Cyclope. Pour couronner le tout, Ses Dark Avengers sont de plus en plus ingérables, et leurs dissensions trop profondes. Seul le superhéros Sentry garantit un semblant d’ordre et l’autorité d’Osborn sur son équipe. Accumulant les échecs dans ses tentatives d’appréhender Iron Man et les vengeurs (les vrais), il perd peu à peu le contrôle, ce dont va profiter Loki.

Dark reign est l’occasion pour Marvel de passer du côté obscur de la Force. Les vilains sont au pouvoir et ça promet. Le temps des héros est révolu, et les protecteurs du monde sont de vrais criminels (Daken, Bullseye, Bouffon Vert, Opale, Venom …) ou des héros manipulés (Sentry, Arès). Après coup, ça me paraît comme un simple intermède visant simplement à mettre le marvelverse dans une position inédite. Une sorte de What if ? version longue. Mettre Norman Osborn à la tête du S.H.I.E.L.D devenu H.A.M.M.E.R est une idée savoureuse. On se délecte de le voir prendre les commandes pour ouvrir une ère sombre, avant de se laisser rattraper par sa folie. Pour autant, le vrai point d’intérêt est l’intrigue qui se développe autour de Sentry, dont on découvre les origines.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s