The Misfits, quand les superhéros rencontrent Trainspotting !

C’est l’histoire de cinq jeunes voyous obligés d’effectuer des travaux d’intérêt généraux et qui se retrouvent frappés par la foudre dès leur premier jour. Ils se retrouvent alors avec des superpouvoirs. La bande de jeunes va rapidement se servir de ses nouvelles capacités pour se sortir de ses propres galères.

Attention, les anglais viennent (encore) de lâcher une bombe dans le paysage télévisuel ! Elle s’appelle The Misfits, et c’est un ovni. Deux saisons de six épisodes ( la troisième est en cours de diffusion outre-Manche) suffisent à cette série pour s’imposer comme le nouveau chef de file des séries de superhéros. Elle fait partie de ces TV shows qui s’imposent d’emblée comme des monuments, accèdant immédiatement au statut de série culte.

Les Misfits dans leur tenue préférée : celle des jeunes délinquants condamnés à des travaux d’intérêt généraux

The Misfits démarre sur le sempiternel évènement (ici un orage) qui va affubler de pouvoirs spéciaux des individus que rien ne prédispose à çà. Nous suivons donc cinq ados condamnés à effectuer des travaux d’intérêt généraux lorsqu’ils sont frappés par la foudre. A leur réveil, ils se découvrent de nouvelles aptitudes. Rien ne les prédisposait à çà, je l’ai dit, mais dans le cas présent, il est clair que de grands pouvoirs n’impliquent pas vraiment de grandes responsabilités ! La saison 1 va donc amener ces jeunes délinquants à tenter de s’adapter à leur nouvelle condition. La belle Alisha ne peut toucher quelqu’un sans provoquer une excitation sexuelle (un faible mot). Curtis, jeune athlète à la carrière brisée par un délit a la possibilité de remonter le temps. Kelly, parle aussi bien que Brad Pitt dans Snatch, possède un crochet du droit remarquable, et lit les pensées des gens. Simon, est le zarbi de la bande, si timide qu’il en devient invisible, au sens propre. Quant à Nathan, c’est le rebelle par excellence, qui passera la saison 1 à chercher quel est son pouvoir. Il lui sera révélé dans un final hilarant !

La force de la série réside grandement dans sa liberté de ton. La série ose tout, faisant la part belle aux répliques fleuries de Nathan. La mise en scène électrique et originale rappelle que le show provient de la patrie de Danny Boyle. Au fur et à mesure des épisodes, on en vient à se demander si on ne regarde pas une version des X-Men hallucinée par le réalisateur de Trainspotting ! Elle ne fait jamais dans la surenchère, mais elle ne lésine pas sur les effets visuels. Réalisée de main de maître, la série se focalise surtout sur le comportement d’une génération d’adolescents dont les seuls repères sont sexe, drogue, alcool, et jeux vidéos. La question de savoir quoi faire de ces pouvoirs va ainsi prendre un tout autre relief. The Misfits en profite donc pour reprendre à son compte et détourner les codes du genre superhéroïque. La saison 2 enfonce le clou avec brio, avec des épisodes toujours mieux ficelés. Certains personnages prennent une direction inattendue, au gré des évènements toujours plus surprenants. La reconnaissance de soi ponctuera cette saison 2 exceptionnelle dans un dénouement qui confrontera la bande d’ados à leur véritable premier superméchant. Les acteurs s’y révèlent, que ce soit Robert Sheehan (Nathan), Lauren Sosha (Kelly), Iwan Rheon (Simon), Antonia Thomas (Alisha) et nathan Stewart-Jarett (Curtis). Quant aux réparties de Nathan, elles justifient à elles seules de regarder la série en V.O.

Située quelque part entre Skins et Heroes, The Misfits, est violent, sexy et déjanté. Et c’est génial. définitivement LA série de superhéros à voir. Deux petites saisons de six épisodes chacune pour une grande histoire. Vivement la suite !!!

Une réflexion sur “ The Misfits, quand les superhéros rencontrent Trainspotting ! ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s