X-Men n°11 : Point de rupture

Le numéro 11 de X-Men regroupe les épisodes de Uncanny X-Men #536-538 : Breaking Point part 2,3,4, scénarisés par Kieron Gillen et dessinés par Terry Dodson. Enfin, il y a X-Men : prelude to schism #1, scénarisé par Paul Jenkins et dessiné par Roberto De La Torre.

2012. Des cataclysmes, des élections, le PSG champion de France… Bref, la catastrophe … même les X-Men en subiront les conséquences. On annonce un bouleversement aussi fort que House of M. Fini ce petit monde en vase clos seulement perturbé par des coups d’épée dans l’eau (Second Coming, X-Men vs Vampires …). Cette année, l’entente cordiale ne sera plus. Il y a quelque chose de pourri au royaume du gène X, et ça va péter ! Il y aura Schism, X-Sanction puis X-Men vs Avengers.  Ce numéro de X-Men présente la conclusion en trois épisodes de la mini-série Point de rupture, mais également le premier chapitre du prologue en quatre parties amenant au schisme.

Point de rupture vaut surtout pour les planches de Terry Dodson, dont j’apprécie beaucoup le style. Au  niveau de l’intrigue, on a déjà lu franchement mieux. Certaines ficelles sont tellement grosses que ça ressemble à des câbles. Kruun parvient à lui tout seul à mettre hors d’état Utopia en paralysant toutes les mutants les plus puissants. Je fais couler le sang puis je deviens gentil … Mouais … Ceci associé au coup du je meurs, je te ressuscite pour que tu me ressuscites …J’avoue ne pas avoir trouvé tout çà très passionnant. Le seul intérêt est de ramener Kitty Pride à son état normal, juste à temps pour les évènements à venir. C’est d’ailleurs elle qui bénéficie des meilleures scènes.

Parlons en, des futurs évènements. Le dernier épisode est la première partie du prélude à Schism. Je ne lisais les X-Men que de manière épisodique ces dernières années (je suivais les cross-overs, et les hors-séries). C’est peut-être ce qui fait que je ne sais pas exactement à quelle menace les X-Men font référence dans cet épisode. Dans un sens, je dirais que c’est tant mieux. J’ai ressenti la pression, ce sentiment de fatalité qui pèse sur les épaules de Cyclope. Ses échanges avec le professeur Xavier procurent le meilleur moment de ce numéro. La noirceur qui habite cet épisode est parfaitement retranscrite par le travail de De La Torre. Comme dirait l’agent Smith : « Vous entendez Mr Henderson ? Ceci est l’inéluctabilité de votre mort prochaine. »

2012 sera placée sous le signe du conflit chez Marvel. Ce numéro de X-Men annonce tout doucement mais sûrement une ère qui révolutionnera durablement (on l’espère) le monde des mutants. L’année sera X ou ne sera pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s