Wolverine : Contagion

Que se passe-t-il quand une bombe bactériologique vivante et un groupe de criminels invulnérables exploitent le facteur régénérant de Wolverine ?

Wolverine : Contagion regroupe les épisodes U.S Wolverine : the best there is #1-6.

Je viens de refermer cet album de la collection Marvel Max, et j’avoue être dubitatif. Est ce que c’est çà, Wolverine ? Je fouille dans mes souvenirs et je repense immédiatement à Arme X ou le plus récent Old man Logan … et le constat s’impose sans équivoque : Wolverine : contagion est passé à côté.

Tout d’abord, ce qui m’a frappé est l’inconsistance du scénario. Wolverine se fait torturer par les membres d’un groupe de vilains. Tour à tour, ils lui infligent des sévices pour tester les capacités de son facteur régénérant. Le temps que tout le monde y passe et ça fait déjà les deux tiers du livre … Wolvie, lui, et bien, il encaisse sans (trop) broncher, attendant patiemment (comme le lecteur) que ça se termine. Ensuite, il se lève, taille tout ce petit monde en pièce et s’en va, fin de cette fascinante histoire. Les personnages sont traités sans aucun travail sur la psychologie, tant et si bien qu’on se moque royalement des motivations des uns et des autres. On en est à se demander si l’auteur ne fait pas exprès de ridiculiser Wolverine dans une histoire au degré de lecture inconnu …

Je te le dis, ami lecteur, quand le fond pêche, on essaie de se raccrocher à la forme, qui, en matière de BD, permet souvent de rattraper les défaillances du scénario. Tu le sais bien, j’apprécie le travail de Juan Jose Ryp, notamment sur No Hero ou le superbe Black Summer. Ici, son style très détaillé et sanglant met en valeur le manque de fond de Contagion,  plutôt que de justifier le parti-pris scénaristique. Il compense en surenchérissant dans le gore, et cette profusion de sang, de vomi et de tripes à outrance enfonce le clou. Non pas que ce soit  moche, mais l’absence de fond fait basculer le travail de Ryp dans la caricature grotesque. C’est trash, mais c’est tout. Ce n’est pas subtil pour un sou, et pire que tout, il n’arrive pas à instaurer une once d’ambiance sombre et paranoïaque qu’on était en droit d’attendre. Alors si tu veux du Wolverine dans les règles de l’art, c’est à dire violent mais subversif, lis les deux albums que j’ai cités en préambule, et qui sont bien meilleurs dans leur partie.

Wolverine : Contagion rate son objectif, la faute à une surenchère inutile dans le gore et un scénario inexistant. Il suscitait beaucoup d’attente de ma part, et j’avoue être du coup beaucoup moins attiré par la suite … Je lui attribuerai donc le titre de première déception de l’année.

6 réflexions sur “ Wolverine : Contagion ”

  1. En ce qui me concerne, c’est l’accumulation de scènes gratuites qui m’a lassé. Le scénariste (?) est aux abonnés absents. En ce qui concerne les dessins, je ne suis pas tout à fait d’accord. Juan Jose Ryp reste fidèle à son style, qui en l’absence d’une histoire digne de ce nom verse dans la surenchère. Son style de dessin n’a pas changé (Black Summer est encore plus foisonnant au niveau des détails), c’est juste qu’il n’y avait pas de Warren Ellis à l’écriture.
    Maintenant dans le genre Wolverine machine à tuer, il est clair que Old Man Logan (Millar), Ennemi d’état (encore Millar) et surtout Weapon X (Windsor Smith) sont infiniment meilleurs. Tiens ? Ces trois livres ont des scénaristes !😉

  2. Certes pas le meilleur récit de l’X-Man griffu, on l’aura compris. A la limite, armé d’un solide sens du second degré, on pourra apprécier quelques traits d’humour pertinents, mais à part ça, pas grand chose à sauver. La faute, selon moi, à un dessin de RYP dont le foisonnement de détails donne parfois la nausée. Mais plus grave, et c’est là que l’album tape complètement à côté (alors que l’idée du Wolverine en mode machine à tuer, même si pas novatrice, nous faisait tous saliver d’envie), notre mutant favori n’a pas une seule fois l’air sauvage, inquiétant ou menacant (sauf sur les covers, très bonnes…). Il a plutôt l’aire d’un redneck abruti. Du coup la sauce ne prend pas. Dommage…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s