Marvel Heroes Extra n°9 : La planète rouge

Red Hulk (ou Rulk) revient en force. Il a fort à faire puisqu’il doit gérer trois menaces simultanément. En premier lieu, il est traqué par son ancien lieutenant, le Major Fortean. Ensuite, il affrontera une adversaire qu’il a contribué à créer : Zero/One. Enfin, il lui faudra repousser la menace Omegex. Au milieu de tout çà, il vivra une aventure similaire à celle de son homologue vert, Planet Red Hulk !

Le Marvel Heroes Extra de ce mois-ci contient les épisodes U.S Hulk #31-36, scénarisés par Jeff Parker et dessinés par Gabriel Hardman et Carlo Pagulayan.

Marvel Heroes Extra #9 propose la suite des aventures du Hulk rouge, racontées par Jeff Parker et dessinées par Gabriel Hardman. Dans la lignée du numéro précédent, les auteurs se font plaisir avec ce bon vieux général Ross (le Hulk rouge pour ceux qui n’ont pas suivi, adoubé par Steve Rogers himself). Pour information, un chapitre reliant les deux derniers Marvel Heroes Extra a été publié dans Marvel Stars #12. Ce n’est pas pratique, vu que c’est là que démarre la traque menée par Fortean …. Le colosse est donc traqué (entre autres) par les forces armées. On pourrait croire qu’il s’agir d’un retour en arrière avec des histoires déjà lues (Modock, Zzzzzaxxx) et vues à la télé (l’armée court après un Hulk), à un détail près. Jeff Parker prend un malin plaisir à mettre Rulk dans des situations rappelant les pièges tendus par Ross lui même alors qu’il traquait son homologue vert. Du coup, l’histoire se veut plus subversive qu’elle n’en a l’air. C’est captivant, et bien plus intéressant que les dernières aventures de Hulk, le vert cette fois. Au niveau des dessins, c’est toujours Gabriel Hardman qui s’y colle. Son style immédiatement reconnaissable peut rebuter. Pour ma part, j’aime beaucoup son trait sec et nerveux, qui restitue parfaitement la rudesse psychologique et l’impact physique de Ross/Rulk. Les couleurs délavées contribuent à créer une atmosphère de traque à l’ancienne, j’aime beaucoup.

La petite surprise est une saga complète, la mini-série Planet Red Hulk. Elle est en couverture du magazine, mais ne fait pas l’essentiel du contenu. Sur une quarantaine de pages, Jeff Parker met Red Hulk dans une position identique à celle de Hulk/Banner dans Planet Hulk. Sur une planète inconnue, le colosse est fait prisonnier par une race extraterrestre, puis devient roi, mène le combat et remporte la victoire. L’histoire oscille entre pastiche et hommage. On en pense ce qu’on veut, mais en ce qui me concerne, même si je ne vois pas l’intérêt de cet entracte (permettre à Hardman de rattraper son retard ?), j’ai quand même pris du plaisir à le lire. C’est un condensé de Planet Hulk, ça se lit donc vite, c’est explosif et certains dialogues sont percutants. On ne s’ennuie pas (après tout c’est le but) et c’est bien dessiné par Carlo Pagulayan. Son style plus détaillé, mais également plus proche des standards actuels, est aux antipodes de celui d’Hardman. Pour autant, il convient parfaitement à cette foire d’empoigne spatiale.

Encore une fois, Marvel heroes Extra s’avère être une bonne surprise. Jeff Parker et Gabriel Hardman font un très bon travail sur le personnage de Red Hulk, et je ne suis pas loin de penser que c’est une des séries les jouissives à l’heure actuelle.

2 réflexions sur “ Marvel Heroes Extra n°9 : La planète rouge ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s