X-Men n°12 : Kidnapping

Les X-Men font leur entrée dans Fear itself, le cross-over du moment chez Marvel. Le conflit touche désormais San Francisco et les X-Men devront faire face à un redoutable adversaire : une version asgardienne du Fléau. En fin de magazine, nous avons la seconde partie du prélude à Schisme.

X-Men n°12 contient les épisodes U.S Uncanny X-Men #539-541, scénarisés par Kieron Gillen et dessinés par Ibraim Roberson et Greg Land, Prelude to schism #2 scénarisé par Paul Jenkins et dessiné par Andrea Mutti.

En introduction, Kieron Gillen et Ibraim Roberson nous proposent un loner centré sur la relation qui (dés)unit Wolverine et Hope Summers. La jeune femme, considérée par ses homologues comme le messie de la race mutante, est kidnappée par un vilain cherchant à bénéficier de ses pouvoirs (elle permet aux porteurs du gêne X de réaliser leur potentiel). Peu importe, l’histoire, elle n’est qu’un prétexte pour mettre en lumière la barrière que s’est imposé Wolverine vis à vis de Hope. C’est écrit de manière efficace, et dessiné par Ibraim Roberson. Ses premières planches sont assez moyennes, mais ça s’arrange vraiment au fur et à mesure qu’on tourne les pages.

La suite est composée de deux épisodes toujours signés par Kieron Gillen, accompagné cette fois de Greg Land au dessin. Les X-Men entrent de plein pied dans Fear Itself, et doivent faire face au Fléau, possédé par une entité asgardienne. Après des préparatifs en accord avec les autorité municipales, c’est l’heure de la confrontation. La première escarmouche entre les forces en présence est franchement agréable à lire. J’irai presque à dire que c’est le seul moment d’action que j’ai apprécié depuis le commencement de Fear Itself (hormis la rouste que se prend Rulk de la part de la Chose). Quant aux planches de Greg Land, encore une fois, elle ne laisseront pas indifférent. Le style de ce dernier, basé sur le photoréalisme en calquant des photographies, est très loin de faire l’unanimité. Un parti-pris qui en fait plus un simple illustrateur qu’un réel artiste. en ce qui me concerne, vu que ça reste agréable à l’oeil, ça me convient.

Pour finir, le magazine se conclut sur le prélude au Schisme, 2/4. Cette fois, il met en avant Magnéto. Cyclope est toujours plongé dans le doute. Sa prochaine décision risque d’affecter la survie même de l’espèce mutante. Après avoir consulté Charles Xavier, c’est à Magnéto qu’il demande conseil. En quelques pages, le mutant livre un condensé de sa vie poignant. Bien évidemment, on replonge dans les heures les plus sombres de l’humanité (ce qui me rappelle qu’il te faut absolument lire Magnéto : le testament). On retrouve avec nostalgie la première confrontation entre lui et les alors tout jeunes X-Men. J’accroche vraiment à ce prélude au schisme, le très attendu évènement concernant les mutants.

Je reprends vraiment du plaisir à relire les X-Men. Je comptais reprendre le train en route avec Schisme, et je crois pouvoir déjà dire que j’ai bien fait. Avis aux amateurs, si vous voulez vous plonger dans du X-Men en kiosque c’est le moment !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s