Marvel Universe n°6 : Silent War

A la fin des évènements survenus lors de House of M, Vif-Argent, dans son désir de rendre les pouvoirs aux mutants, a volé les cristaux terrigènes desquels les inhumains tirent leur mutation (cf la review de Son of M sur Power Zone). Une partie de ces cristaux a été récupérée par les autorités et le S.H.I.E.L.D. s’empresse de faire des expériences. Mais les inhumains sont bien décidés à reprendre leur bien, même s’il faut pour çà déclarer la guerre à l’humanité !

Marvel Universe n°6 contient les épisodes U.S Silent War #1-6 scénarisés par David Hine et dessinés par Frazer Irving.

Parfois, je me mets à me procurer ou à relire d’anciens numéros. L’envie de retrouver les inhumains (que j’affectionne particulièrement) était telle que j’ai décidé de me pencher sur la mini-série Silent War, publiée en 2007. L’histoire se situe chronologiquement après House of M. Je ne l’avais jamais lue jusqu’à présent, et la première réflexion qui me vient à l’esprit est de me dire que j’ai failli passé à côté de quelque chose de très bon.

Ne vous laissez pas distraire par cette couverture qui laisse entrevoir un sempiternel comic remplit de bagarres et autres effusions de super pouvoirs en tout genre. Silent War est bien plus subtil qu’il n’y paraît. L’auteur David Hine y est pour beaucoup. En découpant son intrigue en six chapitres, il met à l’honneur les pensées intimes d’un personnage. Le rythme est lent, certes, mais c’est pour mettre en avant l’aspect psychologique du drame qui se joue. On ne déclare pas la guerre comme çà : il y a matière à réfléchir, des risques à peser, des conséquences à assumer. Par l’entremise de ces monologues intérieurs, Hine met en évidence ce qui différencie les inhumains de la plupart des super héros : ils font montre de sentiments. Leurs émotions les font réagir, les poussent à commettre des erreurs ou au contraire à prendre la bonne décision. C’est ce qui fait d’eux des personnages bien plus humains que ce que leur nom peut suggérer. Dans cette histoire où se croisent de nombreux super héros, même s’ils sont à l’origine du conflit, ils sont les seuls dont les actions sont légitimes.

L’autre intérêt de cette histoire est qu’elle est très bien écrite. Mine de rien, l’intrigue avance et derrière le vernis de la guerre se cache le complot. La tension dramatique va crescendo jusqu’à un final très réussi. La réussite est également due à la personnalité de Flèche Noire : c’est fou comme le roi des inhumains peut être un des personnages les plus charismatiques du marvelverse alors qu’il ne prononce pas un mot, qu’on n’en devine pas la moindre pensée ! Souverain malmené par son cœur et sa raison, il doit assurer la survie de son peuple face à de nombreux ennemis, tout en affrontant ceux qui se terrent dans ses propres rangs. Un roi, un vrai. Définitivement un des mes personnages favoris.

L’autre atout majeur de cette mini-série (encore un) est le dessinateur Frazer Irving. Loin des standards du genre, il signe des planches de toute beauté. Au début, le dessin peut déstabiliser le lecteur avide de muscles saillants définis par un trait nerveux. Irving opère un savant mélange entre colorisation informatique et travail sur la matière, pour un résultat fascinant. Cet aspect de son travail s’associe à merveille avec l’univers des inhumains, teinté de science et de rites anciens. En phase avec le parti-pris intimiste choisi par Hine pour raconter son histoire, Irving livre des planches somptueuses, notamment lorsqu’il illustre les séquences avec Médusa. Et s’il faut trouver un bémol à cette mini-série, ce sera dans les scènes d’action où on sent que le dessinateur est un tout petit peu moins à l’aise. Mais c’est juste pour chipoter.

Silent War fait partie de ces mini-séries qui feront date dans MON histoire avec les comics. Une histoire racontée avec brio et intelligence, servie par des dessins de toute beauté et des personnages forts. Mon seul regret : ne pas l’avoir lu plus tôt !

10 réflexions sur “ Marvel Universe n°6 : Silent War ”

  1. J’avais oublié que j’avais lu cette aventure formidable! J’aime beaucoup les inhumains, le peu de fois où je les ai vus! Notamment Blackbolt et Medusa. Je les trouve tellement incroyable! =) J’avais lu cette aventure un samedi matin vers 6H du matin. C’était au Lille festival comics, l’année où il y avait Frazer Irving justement! J’avais obtenu un sketch de sa part du Joker et le lendemain j’en ai eu un de Rorschach toujours de lui! =)

    1. Blackbolt est un de mes personnages cultes. Je n’ai pas tout lu en ce qui le concerne, amis le trouve foutrement charismatique😉
      Et félicitations pour tes deux croquis !

      1. Merci j’ai déjà quelques croquis mais je jalouse fortement ceux des plus âgés de mes amis (ou des plus fortunés parfois) fan de comics… ils ont une de ces collections! Clair qu’il a un sacré charisme! J’attends avec impatience de tomber sur le dessinateur pour me le croquer! =)

    1. Il ne m’en manque pas beaucoup pour avoir la collection complète😉 A la limite, si je prenais les deux tomes d’Annihilation en Marvel Deluxe, j’aurais l’intégrale ^^ Mais le marché de l’occasion est beaucoup plus intéressant, suffit d’être patient et attentif🙂

      1. Disons que j’aurais aimé avoir l’intégralité des Marvel universe dans le même format, histoire d’avoir au moins une série homogène ^^ Mais il se peut que je doive penser aux Deluxe, je le crains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s