Poison Ivy

Son identité secrète est Pamela Isley. elle réside à Gotham City où elle a fait des études de biochimie, jusqu’à devenir spécialiste en botanique. Elle est désormais une criminelle, doublée d’une éco-terroriste. Elle a fait partie de La ligue d’injustice et de la Suicide Squad.

Elle est apparue pour la première fois dans Batman #181, en Juillet 1966, sous la plume de Robert Kanigher et les crayons de Sheldon Moldoff.

Pamela Isley grandit dans une riche famille et étudie la botanique et la biochimie avancée à l’université. Un de ses professeurs, le Dr Jason Woodrue, la séduit et ensemble, ils débutent des expérimentations dont Pamela est le cobaye. Woodrue lui injecta de nombreux poisons et des toxines causant à Isley des transformations chimiques et physiques, capable désormais d’entrer en symbiose avec les plantes et les commander. Elle faillit mourir à deux reprises à cause de ces poisons. Ces expériences lui font aussi perdre la raison et elle se met ainsi à traiter les plantes comme ses propres enfants.

Poison Ivy est immunisée contre la grande majorité des poisons, virus et toxines existants dans l’univers de DC. Elle est aussi spécialisée dans leur fabrication, capable de créer toutes sortes de variétés de poisons, depuis de simples drogues de contrôle jusqu’à des poisons fatals. Le plus souvent, elle préfère s’en mettre sur les lèvres et le transmettre à sa victime en l’embrassant. Dans certaines versions, elle est présentée comme plus plante qu’humaine, respirant du CO2 et se nourrissant de lumière par photosynthèse. Dans les incarnations plus récentes, elle est aussi capable de communiquer avec les plantes et de les contrôler. La puissance de ce pouvoir n’est pas la même selon les incarnations, mais elle a déjà été capable de faire pousser un énorme lierre pour creuser un tunnel sous sa cellule et s’évader. Le corps de Poison Ivy produit des phéromones qui lui permettent d’exercer sur les êtres humains une sorte de contrôle mental, bien que les personnes ayant une volonté suffisamment forte, comme Batman, sont occasionnellement capables d’y résister.

Après sa première apparition, le personnage fut, au début, très peu utilisé par les auteurs. Elle n’a pas fait d’apparition majeure jusqu’à la montée du féminisme, qui a apporté le besoin de mettre en scène un plus grand nombre de vilains féminins dans la série. Poison Ivy a été utilisée pour remplacer Catwoman, qui devenait de plus en plus sympathique, pour le rôle de l’antagoniste féminin de Batman. À partir de ce moment, elle a été utilisée plus fréquemment dans la série des comics du chevalier noir et dans le groupe de Suicide Squad. Elle a beaucoup été popularisée par la série animée Batman.

Source : Wikipédia

2 réflexions sur “ Poison Ivy ”

  1. hum hum Jason Woodrue est connu sous le nom de Floronic man… Alec Holland étant le Swamp Thing, la créature du marais… ils sont tous les deux liés à l’élément végétal mais se sont deux personnages bien différents🙂
    mis à part ça j’adooore Pamela Isley🙂 très bon choix pour ce mois…

    1. En effet, je n’avais pas fait attention à çà. Merci de m’avoir montré cette erreur, désormais corrigée😉 Et ça tombe bien que tu adores Poison Ivy, tu seras récompensé ce mois-ci ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s