Flashpoint n°1

On continue avec dans la chronique d’Urban avec le premier numéro de Flashpoint, dans lequel Flash est aux prises avec son ennemi juré, Négaflash. Aussi, surtout, nous avons droit à la première partie de la mini série Flashpoint, qui fait office de prélude au relaunch de l’univers DC Comics !

Flashpoint n°1 contient les épisodes U.S The Flash #8-12 scénarisés par Geoff Johns et dessinés par Scott Kolins, et Flashpoint #1 scénarisé par Geoff Johns et dessiné par Andy Kubert.

Flash, c’est un peu comme Green Lantern, je ne suis pas un grand connaisseur, à un détail près : le personnage en soi ne m’attire pas plus que çà. Ses aventures en solo ne m’intéressent pas vraiment, en revanche, lorsqu’il agit avec d’autres je le trouve plus intéressant. Ce qui a donc motivé la lecture de ce premier numéro est essentiellement du à la première partie de la mini-série qui devrait introduire la renaissance de l’univers DC. La quasi intégralité de la revue ne m’a donc guère passionné, dans la mesure où je suis assez indifférent aux aventures de l’homme le plus rapide du monde. Pour autant, c’est bien écrit, mais bon ce n’est pas ma tasse de thé. Quant aux dessins de Scott Kolins, je peux d’ores et déjà annoncer que je ne suis pas fan ….

J’en arrive à la première partie de Flashpoint, et autant le dire, c’est à la hauteur de ce que j’attendais. Flash est toujours le moteur de l’action, mais il est ici entouré d’autres héros, bien connu des lecteurs de DC Comics. Quoique, ce sont eux mais pas vraiment. Pourquoi ? parce que Flash se réveille dans un monde qui est le sien mais pas tout à fait. certains détails sont modifiés : sa mère est vivante, les armées de Wonder Woman et Aquaman sont en guerre, et Batman est … (Spoiler) Thomas Wayne, le père de Bruce ! Surtout Barry Allen (Flash) n’a plus de pouvoirs. L’intrigue démarre fort et comment dire … c’est foutrement excitant ! Un épisode qui justifierait à lui seul l’achat de ce premier numéro. Ce serait oublier la qualité du travail éditorial d’Urban Comics depuis la reprise de DC : textes explicatifs sur les origines des personnages, focus sur certains d’entre eux … Un soin tout particulier est apporté à leurs revues kiosque afin que tous s’y retrouvent, en particulier les néophytes.

Flashpoint démarre donc en fanfare dans un premier numéro marqué par le soin tout particulier que l’éditeur apporte. A force d’être bichonné comme çà, on va finir par s’habituer !

2 réflexions sur “ Flashpoint n°1 ”

    1. Oui j’avais la review de ce numéro en attente dans mes articles, je ne l’avais pas posté. Et je confirme, le second numéro est excellent ! Je viens de poster dessus d’ailleurs😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s