Green Lantern Showcase n°1

Krona, un ancien Gardien devenu renégat s’est emparé des sept entités. Il en a profité pour corrompre la lanterne principale en y introduisant Parallax. Tous les anneaux verts sont désormais contrôlés par Krona. Une poignée de membres du corps des green lantern, dont Hal Jordan et John Stewart, parvient à se séparer de son anneau. Mais pour mener la résistance, il va leurfalloir jongler entre alliances douteuses et anneaux de couleur différente …

Green Lantern Showcase contient les épisodes U.S Green Lantern #63-65 scénarisés par Geoff Johns et dessinés par Ardian Syaf, Ed Benes et Doug Manhke, Green Lantern : emerald warrior #8 scénarisé par Peter Tomasi et dessiné par Fernando Pasarin, et Green Lantern Corps #58-59 scénarisés par Tony Bedard et dessinés par Tyler Kirkham.

Je ne suis pas un grand connaisseur de l’univers de Green Lantern, bien que j’en connaisse les bases. Je profite donc de la parution de ce premier numéro de Green Lantern Showcase en kiosque pour faire ma première incursion dans ce monde. Il faut dire que l’accroche est allèchante : on y parle de la guerre des Green Lantern ! D’emblée, il faut saluer encore une fois l’effort éditorial d’Urban Comics. Le magazine regorge d’informations sur la situation et sur les personnages. Ce plus appréciable est récurrent dans toutes les revues éditées par Urban en kiosque, et offre un réel confort de lecture. Tant et si bien que je ne me suis jamais senti perdu au fil des pages.

L’intrigue est captivante, menée tambour battant par Geoff Johns (un architecte de la lanterne) ainsi que Peter Tomasi et Tony Bedart. Le corps des Green Lantern s’effondre, les Gardiens sont impuissants, et Hal Jordan mène la révolte avec ses confrères humains. J’avoue avoir été surpris qu’il y ait au moins quatre Green Lantern issu de notre bonne vieille planète bleue (je n’en connaissais que deux).  Autant j’étais assez excité de le voir s’allier à certains de ses adversaires (dont Sinestro), autant j’ai été assez déstabilisé par cette équipe humaine. C’est uniquement du à ma méconnaissance de cet univers, mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier la suite ! J’ai beaucoup aimé les passages avec Ganthet, notamment lors de son affrontement avec les Lantern corrompus. Côté dessin, les artistes successifs font dans l’efficace, avec une certaine cohérence entre eux. Le passage d’un dessinateur à l’autre se fait en douceur, et la lecture reste linéaire.

Pour son premier numéro, Green Lantern Showcase ravira certainement le fan de Green Lantern, mais ce dont je suis sûr, c’est que le néophyte peut s’y plonger sans retenue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s