X-Men n°14 : Moment de détente

Dernière incursion des X-Men dans Fear Itself. Colossus est devenu le nouvel avatar de Cyttorak, prenant par là même les pouvoirs du fléau. Il va donc affronter ce dernier transformé en digne par le Serpent. Les New mutants, quant à eux, combattent Sugar Man pour délivrer Nathan Grey. En fin de magazine, nous avons droit au dernier chapitre du prélude au Schisme.

X-Men n°14 contient les épisodes U.S Uncanny X-Men #543, scénarisé par Kieron Gillen et dessiné par Greg Land, New Mutants #27-28 scénarisés par Dan Abnett et Andy Lanning et dessinés par Fernandez et ???, Prelud to schism #4, scénarisé par Paul Jenkins et dessiné par Clay Mann, et X-Men to serve and protect #1, scénarisé par James Asmus et dessiné par Jon Duran.

Fear Itself se termine pour les X-Men. Leur incursion dans le cross-over du moment était assez réussi, il faut bien l’admettre. Colossus accède aux pouvoirs du fléau et se lance dans la bagarre seul face Kuurth (le Fléau assujetti par Le Serpent). Et pour le coup, ça castagne ! Kieron Gillen maîtrise son sujet et Greg Land fait du bon travail. Car oui, j’aime bien ce qu’il fait sur X-Men, j’assume et m’apprête à affronter les foudres de la foule en délire. Cet épisode contient d’ailleurs quelques scènes qui pourraient avoir leur importance dans l’avenir.

Les New Mutants continuent sur leur lancée, bien aidés par le duo cosmique de Marvel, Dan Abnett et Andy Lanning. Les scénaristes continuent d’explorer les débuts de cette équipe qui doit s’adapter à ses nouvelles responsabilités et à son nouveau leadership. Soutenue par Cyclope, Moonstar prend les rênes de la formation, fait ses preuves au combat et organise la gestion de ses partenaires. En revanche du côté des dessins, même si ce n’est pas moche non plus, on ne peut pas dire que ce soit transcendant …

Enfin, le prélude au Schisme se termine. On reprend les mêmes ficelles avec le point de vue d’un personnage emblèmatique avec flashbacks. Le leadership de Cyclope est toujours au centre des débats, les X-Men attendant la décision qu’il doit prendre (et qu’il a révélée lors de la troisième partie). On opère donc un léger retour en arrière avec Wolverine, qui sera, avec Cyclope, à l’origine du schisme tant craint, et attendu. A la lecture de ce chapitre, on a du mal à voir où veut en venir Jenkins, tant le mutant griffu montre son respect envers son frère d’armes. Il ne remet nullement en cause sa capacité à gérer les crises, et à mener le combat. Wolverine laisse même entendre qu’il n’aurait lui-même pas fait mieux. Alors qu’est ce qui va pousser ces deux là à s’affronter ? Réponse très bientôt ! Un dernier petit mot pour ajouter que Clay Mann livre des planches très agréables à regarder.

Seul point noir de la revue, un dernier épisode mettant en scène Emma Frost dérangée pendant sa manucure par une créature érotomane … Sans intérêt.

X-Men n°14 met fin à Fear Itself et à un prélude annonçant une nouvelle ère pour les mutants. Vivement la suite, les choses sérieuses vont enfin pouvoir commencer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s