Hulk

Son identité est Bruce Banner, citoyen américain avec casier judiciaire. A l’origine spécialiste en physique nucléaire, le Dr Banner est devenu un fugitif poursuivi par l’armée pendant de longues années. Parmi ses parents connus, on peut citer Caiera (femme, décédée), Betty Ross Banner alias Miss Red Hulk (femme), Skaar et Hiro-Kala (fils), Brian et Rebecca Banner (parents, décédés), Jennifer Walters alias Miss Hulk (cousine), William Walyters (oncle), Elaine Banner Walters (tante, décédée), le général Thaddeus E. « Thunderbolt » Ross alias Red Hulk (beau-père), David Pike (cousin), Cassandra Walters Pike (tante). Malgré sa propension à devenir incontrôlable, Hulk a intégré différents groupes de héros, comme les Defenders, les Vengeurs, même les Hulkbusters (entant que Banner). Sur la planète Sakaar, il a fait partie des Liés en guerre (World War Hulk).

Créé par Stan Lee et Jack Kirby, il est apparu pour la première fois dans le comic The Incredible Hulk #1 de mai 1962.

Bruce Banner, docteur en physique, crée un nouveau type de bombe, la bombe G (car dégageant des rayons gamma) pour l’armée américaine. Durant un essai militaire, Banner aperçoit un adolescent allongé dans sa voiture, le nommé Rick Jones (qui répondait bêtement à un pari lancé par des camarades). Demandant à son assistant Igor de stopper le compte à rebours, le physicien nucléaire court vers la zone d’essai et sauve le jeune inconscient en le poussant dans une tranchée de protection. Mais Igor, en réalité un espion russe à la solde du gouvernement envoyé pour s’emparer des secrets de Banner, laisse la bombe exploser. Le docteur est lui-même bombardé de rayons gamma, ce qui a pour effet de modifier profondément son ADN, mais, à la surprise de tous, ne le tue pas. Le docteur reste en observation à l’infirmerie en compagnie de Rick Jones jusqu’au soir où Banner, dans une intense souffrance, se transforme en prenant des proportions colossales, tandis que sa peau devient grise et que son corps entier n’est plus du tout reconnaissable, à l’image de son psychisme presque animal. Dans cet état, il détruit le mur de l’infirmerie simplement en le poussant, puis ne bouge pas lorsqu’une jeep de l’armée lui fonce dessus, démontrant sa force stupéfiante. En raison de sa corpulence, un garde le surnomme, lors d’une description faite à ses supérieurs, Hulk, qui signifie mastodonte. Depuis, lors de moments de stress ou de colère, le docteur Bruce Banner se métamorphose en une créature colossale à la peau verte (cette couleur ayant rapidement remplacé la peau grise originale), d’une force phénoménale, animée par une rage enfouie en lui depuis longtemps (celle d’un petit garçon battu par son père qui a vu sa mère mourir sous les coups de ce dernier), qu’il ne parvient pas à contrôler.

Dans un état « normal », Hulk peut faire des sauts de 1 000 mètres en hauteur, et d’une distance maximum de 6 kilomètres en longueur. Il ne craint ni les chaleurs extrêmes ni le froid, et est immunisé contre toutes les maladies terrestres. Il peut survivre dans le vide et le froid de l’espace. Mais sa force augmente en même temps que sa rage, et celle-ci semble illimitée. Il n’y a pas de limite connue à sa puissance physique et il peut faire des bonds de vingt kilomètres, soulever des avions de ligne bondés, des montagnes entières, provoquer des tremblements de terre en frappant sur le sol ou créer des ondes de choc très puissantes en claquant des mains (ce genre d’exploits le place à un niveau comparable à celui de Superman, à qui on n’a jamais défini de limites précises à ses pouvoirs). Il est inépuisable, la hargne le rendant plus fort là où ses ennemis s’affaiblissent. La force croissante de Hulk en situation de colère est l’avantage-clé qu’il a sur des créatures issues des mêmes expériences que lui, comme l’Abomination, qui sont, à la base, plus fortes que lui, mais qui sont toujours dépassées à un moment ou à un autre.

Outre sa force extraordinaire, Hulk possède une capacité de résistance incroyable. Sa peau renforcée par les rayon gamma le met largement à l’abri lorsque les balles pleuvent sur lui. On l’a vu supporter des balles, des tirs de canon, des grenades, des missiles et par conséquent les armes balistiques sont inutiles contre lui. Comme sa force, la colère renforce davantage son invulnérabilité, ainsi on a vu Hulk résister plusieurs fois à des explosions nucléaires comme en Antarctique où il a affronté Thor, ou lors de la destruction de la planète Sakaar. Les seuls métaux capables de percer sa peau sont le vibranium, comme les dagues de Warpath, et l’adamantium, comme les griffes de Wolverine. Même s’il peut être blessé ses tissus se régénèrent à très grande vitesse.

Hulk est une version super héroïque du Docteur Jekyll et Mister Hyde, à laquelle se rajoute un côté Frankenstein (par le physique). Il a  été adapté deux fois au cinéma (2003 et 2008), et fut interprété par Eric Bana puis Edward Norton. Il apparaît dans le film Avengers en 2012, où il est incarné par Mark Ruffalo.

Source : Wikipédia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s