Green Lantern Showcase n°2

La guerre des Green Lantern fait rage. Alors que Ganthet vient de tomber, Les quatre humains du corps se lancent dans une mission désespérée pour sauver ce qui peut l’être. Mais comment lutter contre un corps de Green Lantern tout entier corrompu, surtout que le plus puissant d’entre eux a lui aussi succombé à l’influence de Parallax ?

Green Lantern Showcase n°2 contient les épisodes U.S Emerald Warriors #9-10 scénarisés par Peter Tommasi et dessinés par Fernando Pasarin, Green Lantern #66-67 scénarisés par Geoff Johns et dessinés par Doug Mahnke, et Green Lantern Corps #60, scénarisé par Tony Bedard et dessiné par Tyler Kirkham.

La guerre des Green Lantern fait rage, et le dénouement est proche. Seuls face à un corps tout entier, et des gardiens sous influence, Hal Jordan, John Stewart, Guy Gardner et Kyle Rayner se sont équipés d’anneaux de couleur différente. Loin de maîtriser les capacités de leur nouvelle arme, ils mènent la résistance. Le cliffhanger du numéro précédent dévoilait que Mogo est tombé lui aussi sous l’influence de Krona et Parallax ! Avec lui dans le camp adverse l’issue semble inéluctable. Les quatre hommes se divisent quant à la marche à suivre : libérer Mogo ou expulser Parallax de la lanterne principale ? Je vous laisse découvrir l’option choisie 😉 Pour l’occasion je fais court, mais il m’est difficile d’en dévoiler plus sans spoiler, et vous savez à quel point je tiens à préserver les éléments de surprise !

Sous la houlette de Geoff Johns ( pilier du Cosmic DC et un des architectes du fameux relaunch), le scénario fait la part belle au spectaculaire et aux rebondissements. C’est rythmé, épique. Quant aux dessins, ils sont très bons et homogènes. Malgré la présence de trois dessinateurs différents, on passe d’un épisode à un autre en douceur, même si chacun possède son propre style. Ce parti-pris apporte un certain confort de lecture que j’apprécie. Bref, on fait ici dans le spectaculaire, et on le fait bien.

Green Lantern Showcase est donc le dernier numéro sur deux, avant la sortie fin Mai du premier numéro de Green Lantern Saga. Il est censé donc marqué la fin d’un cycle et le début d’une ère nouvelle. Mission réussie pour une revue qui s’achève sur un statu quo des plus surprenants. La nouvelle donne attise déjà la curiosité des amateurs pour la suite qui s’avère prometteuse. J’aime bien l’univers cosmique des comics (je n’en reviens pas d’avoir écrit çà !), et force est de constater qu’Urban tient là un concurrent sérieux à la revue cosmique made in Marvel en kiosque : Marvel Universe (d’autant plus que le travail exceptionnel du duo Lanning/Abnett arrive à son terme …).

J’avouais ne pas être un grand connaisseur de l’univers de Greeen Lantern que je ne cotoyais qu’épisodiquement via la Ligue des Justiciers. J’ai beaucoup apprécié cette lecture en deux numéros, d’autant plus que le travail éditorial d’Urban continue d’être à la hauteur. En exagérant un peu, on aurait presque l’impression d’avoir toujours lu du Green Lantern. Deux numéros, il n’aura fallu que deux numéros pour me convertir au pouvoir de la lanterne verte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s