Batman Saga n°1

Batman découvre un nouvel ennemi, tapi dans l’ombre de Gotham : le Hibou. Batman traque le Joker sans relâche. Batman doit travailler sa relation avec Robin. Barbara Gordon reprend sa carrière de justicier maqué, sous le masque de Batgirl

Batman Saga n°1 contient les épisodes U.S Batman #1 scénarisé par Scott Snyder et dessiné par Gerg Capullo, Detective Comics #1 scénarisé et dessiné par Tony Daniel, Batman & Robin scénarisé par Peter Tomasi de dessiné par Patrick Gleason, Batgirl #1 scénarisé par Gail Simone et dessiné par Ardyan Syaf.

Comme pourrait le chanter Francis, Batman est (presque) partout où tu regardes … Normal, on lit Batman Saga qui porte bien son titre. Juste une précision : après un intermède Dick Grayson, c’est Bruce Wayne qui enfile de nouveau le costume de la chauve-souris. On démarre en fanfare avec la série de Snyder et Capullo. D’entrée, le chevalier noir expédie les affaires courantes dans l’asile d’Arkham. Une fois l’affaire du comité d’accueil réglée, il enquête sur un meurtre, qui l’amène à découvrir l’existence d’un criminel qui signe ses méfaits avec l’effigie d’un hibou. Snyder confirme tout le talent dont il fait preuve depuis Sombre reflet ou American Vampire. Son récit est parfaitement rythmé (avec une intro très cinématographique),  ponctuée de rebondissements, et des dialogues incisifs. Une réussite totale qui s’accorde à merveille avec le style de Greg Capullo. Le dessinateur semble né pour travailler sur cette série, tant ses planches sont belles, équilibrées, et ses personnages stylés. On reconnaît bien la patte et les crayons de celui qui a oeuvré sur Spawn ou Haunt.

La lecture se poursuit avec la série Detective Comics. Ici, pas de doute, on fait dans le thriller urbain, avec un Batman aux abois qui traque le Joker. Le psychopathe le plus célèbre de l’histoire des comics est au coeur de l’épisode. Retors et violent, il donne du fil à retordre au chevalier noir, à moins que … quelqu’un d’autre ne tire les ficelles ? Tony Daniel s’occupe de l’épisode au scénario comme au dessin. Il nous entraîne dans les rues sombres de Gotham pour une virée avec le Joker. A la lettre comme au crayon, c’est sombre, violent, et prometteur grâce à un double cliffhanger. Là encore, un épisode plus que réussi. Il convient toutefois de rappeler que Detective Comics, ce n’est pas une série pour les enfants. J’insiste sur ce point car j’imagine la scène suivante : maman fait la cuisine pendant que son petit garçon lit le Batman Saga qu’elle vient de lui acheter (évidemment, Batman c’est un super héros, c’est donc pour les enfants !). L’enfant arrive à la dernière page de Detective Comics, montre la chose à sa mère en lui demandant pourquoi le Joker s’est-il démaquillé ? Imaginez le plan large avec la maison, et pour seul fond sonore  le hurlement de la mère.

Batman & Robin succède à Detective Comics. La série porte bien son nom, puisqu’elle se focalise sur la relation père / fils, autant que sur celle de justicier / sidekick. La relation entre les deux est tendue, Damian Wayne étant le digne fils de sa mère, Talia Al Ghul. batman emmène son fils impétueux rendre hommage à ses parents une dernière fois. Une dernière fois car Bruce Wayne a décidé de se souvenir d’eux de leur vivant, et célébrera désormais la date de leur mariage, et non plus l’anniversaire de leur mort. Il abandonne un peu cette part d’ombre qui est la sienne, et pend son fils comme témoin. Que les fans se rassurent, il n’y a bien de l’action, et même là, le père aura fort à faire avec son trop fougueux fiston. Un bon épisode que ce premier Batman & Robin, même s’il est vrai que la relation Dick Grayson / Damian Wayne était très bien pensée. Elle reste néanmoins sous-jacente, on espérant que Tomasi parvienne à l’exploiter en parallèle avec celle unissant difficilement Bruce et son fils.

On termine par la série Batgirl. La dernière fois que j’avais revu Barbara Gordon, dans Sombre Reflet, elle était encore en fauteuil roulant. Aujourd’hui elle ne l’est plus e reprend ses activités de justicier masqué.Le scénario insiste sur les pensées de la jeune femme, et son appréhension à reprendre la cape. L’attaque du Joker n’a pas laissé que des séquelles physiques miraculeusement temporaires, mais aussi psychologiques, plus durables celles-ci. Ce n’est pas l’apparition d’un vilain déterminé à jouer le remake de Destination Finale qui va améliorer sa thérapie. L’histoire n’est pas révolutionnaire, mais le personnage de Barbara Gordon est bien écrit, et les dessins de Syaf sont très bons. Batgirl réussit elle aussi son entrée dans les kiosques.

Du côté de l’éditorial, Urban rend une copie propre, avec des notes explicatives avant chaque épisode. Batman Saga est sans surprise une très bonne revue. Avec un sommaire prometteur, des scenarii intéressants et des dessinateurs de qualité, le magazine devrait emporter votre adhésion !

Batman Saga n°1 : les covers

6 réflexions sur “ Batman Saga n°1 ”

  1. J’ai était en France pour me les acheter et oui en Belgique il me les ventes pas.
    C’est le premier des 3 que j’ai lu et j’ai adorer surtout Detective Comics .

    J’aime les dessins
    J’ai remarquer que la première histoire à déjà un livre du 1 -7 ,mais les 3 autres?
    Parce que je prévois pas d’acheter Batman: Tome 1 – La cour des Hiboux.

    Merci de m’avoir conseiller les DC , je terminerai avenger pour les jeune vengeur ,mais après je sais pas trop .

    1. Seul Batman est sorti en librairie pour le moment, les autres séries de cette revue ne sont pas planifiées. Pour les lire, il n’y a donc que Batman Saga.

      1. Frustration! La palme d’or de ce festival revient incontestablement à Detective Comics. La série Batman tient ses promesses. Les 2 autres sont honorables, mais pas au point de se lever au milieu de la nuit pour se resservir. J’avais prévu d’acheter la cour des hiboux (Snyder/Capullo oblige). Ce qui implique que si je souhaite poursuivre la saga du taxidermiste, je paierai en espèces sonnantes et trébuchantes un mag pour ses 3/4 seulement. Le choix est cornellien.

    2. Comme le dit Xapur, seul Batman La cour des hiboux fera l’objet d’une publication en librairie (du moins en ce qui concerne les séries au sommaire de Batman Saga). Il faut donc se procurer les autres en kiosque.

      Ceci dit, il n’y a pas que « Detective Comics » de (très) bon, il y a quand même le « Batman » de Snyder et Capullo (qui bénéficie d’une réputation flatteuse unanime outre-Atlantique et ce ne doit pas être pour rien). « Batman & Robin » est bien, même si elle diffère des autres puisque la série concerne le partenariat entre Wayne et Wayne Jr. Et le fait qu’elle diffère sensiblement est un plus pour elle, et pour la revue, mais ce n’est que mon avis. Quant à Batgirl, j’ai trouvé que le personnage était bien écrit dans cet épisode et que la série semble sur la bonne voie.
      Parce que non, Batman ce n’est pas que Gotham et ses rues sombres et poisseuses où sévissent les criminels de la pire espèce, même s’il est évident de résumer cet univers à çà de prime abord. Ce serait vide de sens s’il n’y avait pas un peu de psychologie dans tout çà, et je ne reprocherai pas aux séries « Batman & Robin » et « Batgirl » de mettre les études de caractère en avant (ça reste du comics quand même hein).

      Maintenant si Batman c’est uniquement le Joker, la noirceur et le sang (vision caricaturale mais largement compréhensible tant ces éléments sont exploités avec brio), autant lire en librairie les excellents « Joker » d’Azzarello, et « Killing Joke » de Moore qui sont des chefs d’oeuvre du genre, parce que des histoires comme çà, il n’y en aura pas tous les mois, encore moins dans une revue publiée en kiosque.

      Quant à Avengers, David, j’ai moi aussi prévu depuis quelques temps d’arrêter la revue après Young Avengers : Children’s crusade. N’importe comment, les changements d’équipe (prévus) et la refonte des sommaires par Panini ne me conviennent pas …

      1. ok merci pour les infos ,alors le mieux pour moi et de continuer batman saga comme ça j’aurai 4 histoires et évidemment « La cour des hiboux « ,
        si il y avait que la cour des hiboux qui m’ intéresse ,alors a mon avis j’aurai acheté . Mais bon c’est pas le cas .

        Merci beaucoup.

      2. Absolument : dans le cas où tu n’aurais été intéressé que par « Batman » (la cour des hiboux), la librairie aurait été mieux indiquée. Mais si tu tiens également à lire « Detective Comics » (mais aussi découvrir les autres séries), la revue kiosque est plus adaptée dans la mesure ou les séries autres que « Batman » ne sont pas prévues sur le planning des sorties en librairie d’Urban🙂
        C’est une des raisons pour lesquelles j’ai opté pour les revues kiosque : profiter du maximum des séries à leur redémarrage en kiosque (soit 12 séries) en plus de deux ou trois sorties exclusives en librairie (Wonder Woman et Action Comics, voire Aquaman, et Animal Man)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s