Les débuts des Saga

Non, il ne s’agit pas d’un article consacré à Saga de Brian Vaughan et Fiona Staples (que j’ai hâte de lire en VF). Il s’agit des trois revues publiées par Urban Comics en kiosque, que j’ai dévorées. Pour un premier contact, je relève les éléments suivants.

Au niveau du travail éditorial, un petit état des lieux s’impose puisque ça servira de base (et de comparaison) pour l’avenir. Les trois revues bénéficient d’une présentation claire et soignée, qui fait dans le minimalisme. L’éditeur va à l’essentiel et ce n’est pas pour me déplaire. L’essentiel donc est assuré avec des notes explicatives précisant la situation au démarrage de chaque série. Une introduction à chaque série est donc mise à disposition du lecteur, avec une présentation succincte du statu quo et des équipes créatives à l’oeuvre. Quelques bémols sont à relever cependant. Il faut être juste. Je tire à boulets rouges sur Panini, mais ça n’empêche pas son concurrent de récolter une balle perdue. Parce qu’autant tout n’est pas pourri au royaume de Panini, autant tout n’est pas parfait au royaume d’Urban. Il y a un déséquilibre entre les magazines, concernant les bonus. Par exemple, Green Lantern Saga bénéficie d’une attention particulière avec un récapitulatif des grands évènements qui ont secoué l’univers de Green Lantern. Il n’y a pas d’équivalent dans les deux autres revues. Est ce pour autant indispensable dans les cas de DC Saga et Batman Saga ? Je le concède. Urban ne propose pas non plus les covers intégrales des numéros en question (c’est un détail). Surtout, le prix des revues est de 5,60 Euros pour 97 pages, soit 90 centimes de plus que Panini pour une pagination équivalente. On est loin des 5,60 Euros que l’éditeur proposait pour les 145 pages de Flashpoint n°1 (et ses bonus) par exemple …. Bon, ça reste tout de même très abordable. En revanche, ceux qui voudront acheter la variant cover devront débourser 9,90 Euros ! Je conclue ce chapitre en contredisant ceux qui louent la traduction parfaite de l’équipe d’Urban : il y a quand même des fautes d’orthographe quand ce ne sont pas quelques mots qui manquent. J’avais déjà relevé ce point à l’occasion de la sortie de Batman Showcase n°2. Urban avait mis la barre très haut, et ils se doivent d’assurer derrière en étant irréprochables :). Je sais, je chipote. Certains problèmes ont également impacté le marché librairie d’Urban, avec retards de livraison et problèmes d’impression, mais je m’éloigne du sujet …

Au niveau des séries, qu’en est-il ? Il faut bien garder à l’esprit que nous n’avons que des numéros 1, et qu’il serait donc idiot de tirer un premier bilan beaucoup trop précoce. Pour autant, on peut dire que certaines tendances se dégagent. Les bonnes surprises viennent des séries qu’on attendait pas forcément, là où la déception ternit certains grands noms. En effet, Superman par George Pérez est une déception à tous les niveaux. Personnellement, je m’y attendais (je ne suis pas un grand fan de Perez) et c’est pour çà que je m’étais préparé à découvrir le relaunch de Superman avec Action Comics (fin Septembre en librairie). Plus surprenant est le sentiment mitigé à la lecture de Justice League. Le porte-drapeau de DC en kiosque s’avère légèrement décevant. Il y a pourtant de grands noms au générique : Geoff Johns et Jim lee ! Le premier semble se débattre avec une histoire qui risque fort de subir un problème de rythme, et le second compense avec un retour en forme. L’attente était trop grande ? L’avenir nous le dira. Ces deux séries impactent la lecture de DC Saga puisqu’elles sont toutes deux au même sommaire. La revue contient quand même deux des grands gagnants de ce relaunch, qui ne sont autres que Flash et Supergirl. Revue très réussie, Green Lantern Saga est plus homogène (et propose plus de bonus) même si la série Green Lantern Corps me semble un poil inférieure aux trois autres. Finalement, la palme revient sans surprise à Batman Saga, fort de ses quatre séries de très bonnes qualités avec une bombe à venir, le Batman par Snyder et Capullo. Ce qui frappe, c’est également le calibrage parfait des épisodes, toutes revues confondues. Toutes les séries se concluent sur un cliffhanger, efficace pour donner envie de lire la suite. Superman déroge à la règle, mais il fallait bien une exception.

Urban Comics réussit son entrée dans les kiosques. Les revues restent perfectibles à cause de certains (petits) défauts, mais sont de très bonne facture. La vague DC Renaissance déferle en France, on a la bonne planche pour surfer dessus. Il ne tient plus qu’à Urban de faire souffler le vent dans la bonne direction.

Publicités

2 réflexions sur « Les débuts des Saga »

    1. Ah, ceci explique cela ! Guy Gardner ce n’est pas ma tasse de thé, mais je te rassure, ce n’est pas une pathologie d’aimer ce type ! ^^
      Plus sérieusement, je pense qu’effectivement « GL Corps » est une bonne série, mais c’est celle qui m’a le moins accroché à la lecture de ce « GL Saga ». Pour autant, elle est de qualité, je le répète ;). Ce que j’ai aimé dans les « GL Showcase » et que je retrouve dans « GL Saga », c’est la cohérence du sommaire. Je trouve que les séries se marient bien entre elles, que les équipes scénaristiques et graphiques sont au diapason. Cela procure un certain confort de lecture je trouve. Et puis, je ne dirai jamais non à une revue Cosmic Comics ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s