Tout n’est pas pourri au royaume de Panini

Parfois, j’ai des accès de folie. Oui, çà m’arrive comme lorsque je me décide à jouer l’avocat du diable, quand je défends Before Watchmen ou loue les qualités d’acteur de Sylvester Stallone. Dans cet article où je défends l’indéfendable, mon client s’appelle Panini Comics !

Je n’ai pas honte de l’avouer, je fais partie de ceux qui fustigent la politique commerciale et éditoriale de l’éditeur. Ma position sur le sujet à fait l’objet de quelques articles ici ou . Pourtant, alors que j’ai loué les bonnes intentions d’Urban Comics dès leur reprise des droits d’exploitation de DC Comics, je garde toujours à l’esprit que tout ce qui est tout nouveau est tout beau. L’important est que ça perdure. Des bonnes intentions, Panini n’en manque pas. Il ne s’agit pas là d’un retournement de veste. Toute pièce à deux faces, et si tout n’est pas parfait du côté d’Urban, tout n’est pas pourri au royaume de Panini.

Il me semble juste de dédouaner Panini de certaines des responsabilités dont on les accuse. Commençons par le sujet épineux du prix. Il n’a fait qu’augmenter ces derniers temps, surtout en librairie où les grands formats subissent une hausse de la T.V.A de manière plus visible. On remarque plus facilement une hausse de 2 Euros que de 10 centimes. Question pourcentage, c’est pareil, mais les Euros parlent plus que les centimes ! Alors vous me rétorquerez que ça n’a pas empêché Panini de tenter un coup il y a quelques mois, ce que je n’ai pas manqué de relever, et vous marquerez un point. Pour autant la hausse de la T.V.A a été décidée par le gouvernement, et cette augmentation là ne saurait être imputée à mon client. Ensuite, il faut aussi lui reconnaître une volonté de réagir à l’arrivage des revues DC en kiosque par une augmentation de la pagination, qui s’accompagne certes d’une hausse sensible du prix, qui reste pourtant inférieur à ceux de la concurrence, pour plus de pages.

Ensuite, on ne saurait reprocher à Panini la qualité intrinsèque des revues, ou livres. C’est à Marvel qu’il faut s’en prendre tant la maison aux idées semblent en manquer depuis un certain temps (attention, il n’y a pas que du mauvais loin de là). On ne peut pas dénigrer Panini pour avoir publié Fear Itself , et on ne saurait le blâmer si le cross-over est un ratage. Les changements d’équipes créatives juste présentes au démarrage des séries pour aguicher le lecteur n’est pas de leur ressort non plus. Il faut bien distinguer Marvel de Panini. L’éditeur est tributaire de ce qu’on lui impose. Son problème vient essentiellement de sa stratégie, à la base louable : proposer le maximum de séries au client, en lui offrant le plus large choix possible. Panini met à disposition un catalogue d’une trentaine de séries en kiosque (Hors-séries compris) en Mai, là où Urban n’en propose qu’une douzaine. Panini opte pour la quantité, c’est un choix, et il est hautement discutable. Le hic étant la constitution des sommaires. En vue d’équilibrer la qualité des revues, et maximiser le chiffre de vente, l’éditeur mise sur un catalogue consistant. Pour enfoncer le clou et insister sur le fait que l’enfer est pavé de bonnes intentions, je reviens sur l’opération Flash Forward opérée par Panini. La volonté de réduire le temps de parution entre les Etats-unis et la France est bienvenue, surtout pour le lecteur de VF exclusivement qui doit slalomer entre les spoilers qui pullulent sur le net. Là encore, la bonne initiative est parasitée, cette fois par la difficulté qu’éprouve l’éditeur à proposer des chronologies cohérentes dans la publication des revues, et des sommaires stables et cohérents. Je termine avec le travail de traduction. Je ne le trouve pas mauvais malgré quelques aberrations, une des plus récentes étant le H à Osborn dans le titre du magazine Spider-Man Classic n°1 (ce qui en fait un collector) ! On peut dire quand même qu’avec le nombre des séries à traduire, la marge d’erreurs est plus importante. Il ne faut pas oublier que Panini gère cet imposant catalogue depuis des années. Or, je constate que chez Urban, on n’en est qu’au quatrième mois de publication en kiosque, et que les erreurs commencent (avec moins de matériel à traduire).

Je remercie Panini d’avoir également permis à un lecteur de comics comme moi de reconstituer une collection. Je pense par exemple aux publications en kiosque du type Les incontournables. De quoi relire des moments forts à prix raisonnable. Aurais-je pu me replonger aussi intensément dans cet univers riche et foisonnant qu’offre les super héros s’il n’y avait que les coûteux Deluxe et autres intégrales au catalogue ? Dans le même ordre d’idée, on ne peut pas nier le fait que les collections Marvel Select, Marvel Gold ou Best Comics soient de bonnes initiatives, surtout en ce qui concerne les deux premières. Permettre au lecteur (re)découvrir Le défi de Thanos, L’ère d’Apocalypse ou New X-Men de Morrison à un prix avoisinant les 15 Euros est quand même un bon point pour l’éditeur. Toujours dans cette politique de réédition, la collection Classic en kiosque permet de revivre les aventures plus anciennes de personnages emblématiques, en suivant une thématique. Pour quelqu’un qui n’a pas forcément les moyens d’accéder aux intégrales publiées en librairie, c’est quand même intéressant. Certes, l’éditeur élargit ainsi son offre pour espérer améliorer son chiffre, mais le lecteur a les moyens de s’y retrouver, quelque soit la consistance de ses bourses (je parle d’argent !).

Forcément, si c’était elle à la plaidoirie …

Je ne suis pas naïf, et ne plaiderai pas non coupable. Le non-lieu ne saurait être requis tant Panini priorise la consommation au détriment de la qualité. A vouloir ratisser trop large, l’éditeur en vient à commettre des erreurs outrancières. La dernière en date pourrait être la couverture de Hulk (qui ne ment pas sur la qualité à venir du titre au moins). En voulant trop démocratiser les comics et surfer sur l’engouement que suscitent les films, Panini contribue à faire perdre un peu de cette particularité qu’avaient les comics en France. Dans une galaxie pas si lointaine que çà, ils étaient cantonnés à un cercle d’amateurs qui étaient victimes de moqueries. La reconnaissance est aujourd’hui venue, mais à quel prix ? Je ne reviendrai pas sur les errements des politiques commerciales et éditoriales (relire mes articles sur le sujet). Mais mon client, comme tout autre, mérite justice. Et ça ne se résume pas qu’à pointer du doigt ce qui ne va pas, mais aussi à mettre en valeur ce qui est bien. C’est çà, être juste.

Loran83, rédacteur en chef de C.B.S (en même temps c’est facile, je suis tout seul, mais j’ai le droit de me la péter un peu !). Prêt pour recevoir la volée de bois vert. Evitez les arbres qui ont bénéficié d’engrais Gamma svp !

Publicités

6 réflexions sur “ Tout n’est pas pourri au royaume de Panini ”

  1. mouai… je me suis remis aux comics il y a un peu plus d’un an… j’ai acheté une grande partie des revues que proposait Panini pour me replonger totalement dedans et faire un choix quant aux séries que je voudrais vraiment suivre à terme… bah « Panini m’a tuer »

    L’idéal, mais je ne dois pas être normal pour penser ça, serait de faire une revue X (bandes de pervers… ) avec un plus large panel des séries X-men (Factor, force, uncanny, astonishing, legacy, new mutant etc) qui auraient un ordre chronologique normal (et pas nous présenter le numéro d’aout avant celui de mars…) à un prix peut être plus élevé mais qui ravirait les fan des mutos…

    une revue avec les séries avengers- avengers academy – children crusade etc… (restons logique)

    une revue « les gens des avengers mais quand ils sont pas avec les autres avengers » iron-man-hulk- Cap… dans leurs aventures solo

    une revue Thor – Journey into mystery (parce que le Thor tue… )
    une autre Spidey parce que celui là il a trop la grosse tête pour être avec les autres
    une revue badboys avec les Thunderbolts-deadpool…

    arf il manque les Fantastiques… bah on en fait encore une autre lol

    bref moi ce que je leur reproche c’est le manque de logique et de chronologie… la qualité, la traduction, les prix ça peut aller mais s’ils veulent faire de la quantité qu’ils le fassent logiquement
    et oui qu’ils éditent aussi d’autres héros mais bon dieu qu’ils arrêtent de nous mettre du Wolverine partout et qu’ils respecte la chronologie des X-men !!!!!! (oui je suis mutant à fond lol)

    1. Entièrement d’accord. le gros souci de Panini réside dans l’incohérence des sommaires et des publications en terme de chronologie. Tu es fan de mutants et tu estimes qu’il est difficile de les suivre, alors imagines les fans de Hulk !

  2. Bien sûr que tout n’est pas noir chez Panini, heureusement !
    Par contre, leur politique éditoriale est souvent bizarre et peu cohérente. Je pense notamment aux relaunchs réguliers des revues, je ne suis pas sûr que çà attire tant de nouveaux lecteurs que çà (et ce n’est pas le peu de rédactionnel qui les aide à démarrer^^).
    En tout cas, çà agace les « vieux » lecteurs maniaques (ah, mes « Strange » qui allaient jusqu’au numéro 335 !! dit-il d’une voix chevrottante ;)).
    Je pense aussi que Panini se bouge depuis l’arrivée d’Urban et c’est profitable pour le lecteur notamment avec les nouvelles collections low cost que tu as citées. Même si je trouve qu’il y a quand même trop de formats et qu’on gagnerait en lisibilité en rationalisant tout çà.
    Pointons quand même quelques ratés avec la sortie du film Avengers qui a mal été exploitée au niveau des revues, pour finalement les renommer en catastrophe suite au succès cinéma.
    Panini n’est pas mauvais, il a la chance d’avoir une grosse licence populaire, mais il communique mal avec ses fans et s’est mis à dos pas mal de sites et de blogs « prescripteurs ».
    A eux de rebondir maintenant que DC est là, leur succès ou leur échec dépend autant de leur politique que de la qualité des séries qu’ils sélectionnent.

    @jiji83: coucou par ici^^. La série Miss Marvel est arrêtée depuis un moment aux USA mais la belle blonde va refaire parler d’elle sous peu…

    1. Panini a opté pour la quantité plutôt que pour une politique sélective. C’est un choix louable (qui n’est pas heureux d’avoir le maximum de choix ?) mais qui demande une organisation impeccable. On en est loin malheureusement. Il est vrai que les idées sont là (flash forward) mais mal appliquées.

  3. Magnifique article, j’adhère totalement !
    Tout le monde sait que Panini Comics n’est pas un éditeur si mauvais que ça. La preuve, les lecteurs ne continueraient pas à acheter ses parutions. Mettre en avant les qualités de l’éditeur a du être assez difficile du fait que voir objectivement l’affaire n’est pas le plus simple et les critiques ont tendance à basculer trop rapidement dans un extrême (bon ou mauvais).Un éditeur vit de ses lecteurs et Panini tente de les satisfaire, sur un temps assez long. Certes sa politique n’est pas la meilleure. Certes, je n’aime pas la qualité de ses couvertures, ni même son format. Certes, Panini manque des occasions en or en ne republiant pas des chefs d’oeuvres en rupture de stock depuis des décennies (un peu moins, mais j’ai en tête Iron Man Extremis que j’aimerais bien intégrer à ma collection 😉 ).
    Bref, chacun à ses propres critères et je trouve que Panini fournit quand même pas mal d’effort pour surmonter à la perte des droit DC, pour rivaliser avec la concurrence et pour acquérir de nouveau le coeur des lecteurs. Je pense, qu’à la longue, Panini ne saura que relever fièrement la tête de cette chute (chiffre d’affaire, Dc en moins dans son catalogue, mauvais crossover, etc. : décidément 2012 n’aura pas été une année brillante pour l’éditeur) et en sortir plus fort. J’ai hâte de voir ses prochaines initiatives même si le futur fait le peur, pour voir à quel point l’éditeur en est sorti grandi de cet affaire.
    Cependant, je pense que Panini devrait communiquer plus facilement avec ses lecteurs avant de connaitre leurs attentes et d’essayer de les satisfaire (sondage, Twitter, etc.). Pour ma part, j’adorerai que Panini édite des épisodes comportant des personnages secondaires dans les comics. Changer un peu les têtes d’affiche fera surement du bien pour tout le monde. Captain America, Iron man, Spider-man, Wolverine, … des symboles, certes, mais qui créent une sorte d’overdose chez les lecteurs (surtout lorsque les histoires sont mauvaises). J’aimerai que Panini édite du Miss Marvel (je ne crois pas que ça se fait, mais ça fait un moment que j’ai un peu décrocher avec Marvel donc excuse moi si je me plante) ! Aussi, une meilleure organisation ou peut être un changement d’équipes éditoriales… Bref, je saluerai chaque nouvelles initiatives tant les eaux seront remuées, dans le bon sens bien évidement :p

    1. Merci Jiji 🙂
      Miss Marvel, on la retrouve dans les « Marvel Monster » commme ceux qui concernent « Secret Invasion » ou « Dark Reign » … La série régulière n’est de toute façon pas publiée en kiosque, amis comme le dit Xapur, elle est interrompue aux States mais elle va revenir autrement 😉 Je retourne pleurer son ancienne tenue tiens …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s