Avengers n°6 : Au commencement

Odin lève le voile sur une partie de son passé et révèle les origines de la prophétie concernant Fear Itself. Captain America affronte Bravo dans la dimension de Nulle Part, tandis que Sharon Carter, Nick Fury et le Faucon tente de contrer l’Hydra. La croisade des enfants prend fin. La situation est compliquée et le retour de la sorcière rouge sème le trouble entre les X-Men, les Vengeurs et les membres de sa famille.

Avengers n°6 contient les épisodes U.S The mighty Thor #7 scénarisé par Matt Fraction et dessiné par Pasqual Ferry, Captain America #5 (vol.6) scénarisé par Ed Brubaker et dessiné par Steve Mc Niven, Young Avengers : Children’s crusade #7-9 scénarisés par Allan Heinberg et dessinés par Jim Cheung.

Mighty Thor propose un épisode centré sur Odin, et son antagonisme avec le Serpent. Fear Itself s’offre un nouveau chapitre (hourra …) pour éclaircir certaines zones d’ombre concernant la prophétie. Passe encore sur le fait qu’on s’attarde sur un cross-over qui ne laissera pas un souvenir impérissable. Passe encore sur les dessins de Pasqual Ferry, finalement moins moches que ce qu’il va faire sur Incredible Hulk … Mais la traduction pour une fois fidèle, je dis non. Pourquoi ? Parce que le personnage du serpent s’appelle Cul ! Et qu’une fois la chose pas encore digérée, quand on arrive à la deuxième page, il est écrit en gros « Cul en impose » …. Panini, pourtant habitué à des errances avec les H (on se rappelle avec bonheur le fameux l’héritage des Hosborn), aurait bien été inspiré d’en rajouter un quelque part. Le démarrage n’était déjà pas porteur d’espoir pour ce numéro d’Avengers, mais alors là …

En revanche, ça va beaucoup mieux du côté de Captain America. Sous la plume de Brubaker, il évolue dans un univers rappelant Matrix ou Inception, pour notre plus grand plaisir. Avec du recul, je me dis qu’il faudrait relire l’arc d’une seule traite pour l’apprécier pleinement. Avec Brubaker au scénario, qui maîtrise le personnage sur le bout de la plume, et un Mc Niven toujours aussi fin dans son style, on tient là une aventure du héros à la bannière étoilée de très bonne facture. Elle ne s’imposera pas comme un incontournable du genre, mais se relira avec un certain plaisir. Ce qui déjà, est une vraie réussite en soi. Seul bémol, l’apport de Giuseppe Camuncoli au dessin sur les dernières planches, dont le style tranche un peu avec celui de Mc Niven.

On en arrive au clou du spectacle avec les trois derniers épisodes de l’arc Children’s crusade. La sorcière rouge est de retour et cela soulève de multiples interrogations. Que faire avec elle ? La juger, la protéger, l’exécuter ? Les différent points de vue s’affrontent. Deux camps se distinguent, et pas des moindres : les mutants (déguisant leur soif de vengeance en besoin de justice) et les Vengeurs. La graine du futur AvX semble être semée … Je ne révèlerai rien de plus sur ce superbe dénouement. Sachez juste qu’il apporte un éclairage nouveau sur les évènements de House of M (qui a encore des répercussions aujourd’hui, signe de son importance) et que l’avenir promet de sacrés rebondissements. Du moins, on l’espère, parce que Marvel aurait bien besoin de redresser la barre … Au niveau du scénario, tout y est : séquences spectaculaires, intrigue passionnante, rebondissements, drame et espérance. C’est captivant. Quant aux dessins, ils sont superbes. Jim Cheung signe des planches qui sont un régal pour les yeux. C’est beau, fin et en même temps dynamique et immersif. Je referme Children’s Crusade, et un constat s’impose. C’est ce que j’ai lu de mieux chez Marvel en kiosque depuis les Gardiens de la galaxie et Nova. Et si Panini avait la bonne idée de prévoir une réédition en librairie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s