Abraham Lincoln, chasseur de vampires, de Seth Grahame-Smith

Si Abraham Lincoln est mondialement connu pour avoir sauvé l’Union et libéré des millions d’esclaves, sa lutte sans merci contre les morts vivants est restée secrète pendant presque deux cent ans, jusqu’à ce que Seth Grahame-Smith ne tombe sur le journal secret d’Abraham Lincoln. A l’aide de ce journal, Seth reconstitue la véritable histoire du plus grand président américain, dans un style biographique digne de Richard Mc Cullough. Pour la première fois, il révèle la vérité cachée derrière la guerre de sécession, et le rôle des vampires dans l’édification, l’essor et la quasi chute des Etats-Unis d’Amérique.

Quand la petite histoire rencontre la grande.

C’est un peu comme çà qu’on pourrait résumer ce livre, au demeurant de très bonne facture. Abraham Lincoln, chasseur de vampires raconte la vie du président américain, sous forme de biographie officielle, mais pas seulement. Comme son titre l’indique, l’auteur part du postulat de base que Lincoln n’a pas été seulement l’abolitionniste que l’on connaît, mais également un maître dans la traque des suceurs de sang. L’auteur se met lui-même en scène puisque le livre démarre lorsqu’un individu classieux et ténébreux (vampire vous avez dit vampire ?) lui remet un colis. le visiteur lui demande de rédiger une biographie, en révélant au grand jour ce qui se trouve à l’intérieur. Car ce que recèle ce mystérieux colis n’est ni plus ni moins que le journal intime jusqu’alors introuvable d’Abraham Lincoln !

Ce que j’ai beaucoup apprécié à la lecture de ce roman, c’est le parallèle que l’auteur établit (habilement) entre la fiction et l’histoire, la vraie, celle avec un grand H. Tout au long du récit, il alterne entre rédaction à la troisième personne et extraits directement tirés du journal du président Lincoln. Ce parti-pris permet de livrer une oeuvre de fiction fantastique captivante, parce qu’elle raconte en même temps la vie d’Abraham Lincoln, la vraie celle-là. De son enfance difficile dans le Kentucky au fauteuil de président, on suit le destin hors du commun de ce grand homme. L’aspect fantastique ne prend jamais le pas sur la biographie, et c’est tout l’intérêt de ce roman qui possède une réelle vertu éducative. En lisant cette histoire de vampires, on en apprend autant sur le président Lincoln que dans nos cours d’histoire (si ce n’est plus, en France du moins).

Abraham Lincoln, chasseur de vampires n’est pas seulement une énième histoire de vampires assoiffés. Que ceux qui s’attendent à lire un roman horrifique et dégoulinant d’hémoglobine passent leur chemin. Ce serait dommage, car ce serait passer à côté d’une tentative réussie de livrer une biographie honnête d’un grand homme, sous couvert de roman fantastique.

4 réflexions sur “ Abraham Lincoln, chasseur de vampires, de Seth Grahame-Smith ”

  1. Lu il y a un mois. Le concept est intéressant et relativement novateur. Je me suis un peu ennuyé vers la fin. Mais au final c’est une bonne lecture.
    Elle ne restera pas dans les Annales pour moi (et pas de jeux de mots sur « Annales » s’il te plait…)

    1. Réorienter mon blog pour lui insuffler de la vie n’implique pas forcément les jeux de mots graveleux dont je n’ai absolument pas le secret !😉
      Abe Lincoln est un livre que j’ai beaucoup aimé, mais il est vrai que je ne le considère pas non plus comme LA lecture qui aura révolutionné le genre. ceci dit, son approche originale et l’exercice de style pas forcément évident qu’a choisi l’auteur a emporté mon adhésion.

  2. Oui, mais apparemment le succès n’est pas au rendez-vous … le film n’a récolté que 26 Millions de dollars en deux semaines d’exploitation U.S …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s