Grant Morrison

Grant Morrison est né le 31 janvier 1960 à Glasgow. Scénariste britannique de comics, il est considéré comme l’un des plus créatifs du milieu. Morrison découvrit les comics durant les 60’s et 70’s. Sa carrière commença quand il travailla dans un magazine appelé Near Myths. Après avoir travaillé sur Captain Clyde pour un journal local de Glasgow, il fut employé par DC Thomson dans les années 80. Plus tard, lui et le dessinateur Steve Yeowell créèrent la série Zenith pour la revue 2000 AD. Zenith, déconstruction du genre superhéroïque, mettait en scène une rock star superficielle devenue un super-héros malgré elle, combattant une conspiration alien pandimensionelle. Il créa également St. Swithin’s Day avec Paul Grist pour l’éditeur indépendant Trident Comics.

La plupart des travaux suivants de Morrison furent publiés par DC Comics. Sa première mission concerna un personnage mineur de l’éditeur, Animal Man, titre dans lequel il explora les droits des animaux et des techniques méta-textuelles, incluant une rencontre entre le personnage et son créateur. Il écrivit pour la série continue Doom Patrol pendant plusieurs années, série sur laquelle il utilisa des techniques d’écriture libre pour une différenciation inventive et surréaliste de ce qui était alors la norme dans les comics grand public. À partir de la moitié des années 90, il créa une ambitieuse série, The Invisibles, considérée par beaucoup comme son travail le plus important, une série combinant politique, éléments de pop et de sous- culture, qui, selon Morrison, fut une forte influence non reconnue des films Matrix. Il a également relancé la Justice League of America, faisant à nouveau de la série le rassemblement des plus puissants super-héros de l’univers DC. Cette incarnation de la Justice League eut beaucoup de succès et ouvrit la voie à des comics d’action spectaculaire comme Authority de Warren Ellis et Bryan Hitch.

Morrison est récemment revenu chez DC Comics après plusieurs années chez Marvel, où il écrivit les New X-Men et les mini-séries Marvel Boy et Fantastic Four 1234. Chez DC Comics, Morrison a déjà écrit trois mini-séries. Les trois titres, Seaguy, We3 et Vimanarama. Toutes sont publiées sous le label Vertigo. Morrison revint aussi sur la JLA avec la première histoire d’une revue anthologique, JLA : Classified, contenant des histoires qui traitent du mythe par différentes équipes créatives. Il y revient sur les Ultramarines, une équipe de super-héros créée dans les pages de Justice League.

En 2005, DC Comics publie ce qui semble être la première mégasérie, Seven Soldiers of Victory qui revisite un ancien groupe de DC Comics. Les Seven Soldiers de Morrison mettent en scène une mise à jour de vieux personnages : Guardian, Mister Miracle, Klarion the Witch Boy, Bulleteer, Spawn of Frankenstein, Zatanna et Shining Knight. La mégasérie consiste en sept mini-séries de quatre épisodes liées entre elles avec deux épisodes supplémentaires (introductif et conclusif), soit 30 numéros en tout. Fin 2005, l’éditeur lancera une nouvelle maxi-série de Superman par Morrison et Frank Quitely. Intitulée All-Star Superman, la série ne revisitera ou ne relancera pas Superman, mais présentera un Superman iconique pour les nouveaux lecteurs. Elle remportera plusieurs importantes distinctions : l’Eisner Award for Best New Series en 2006, le Best Continuing Series Eisner Award en 2007 et 2009, trois Harvey Awards en 2008, aux États-Unis, et plusieurs Eagle Awards en Grande-Bretagne.

En vendant le projet de Seven Soldiers of Victory à DC, Morrison présenta une série d’idées pour des personnages revisités, dont certains fonctionneraient dans le contexte de l’univers fictionnel DC comme entité vivante. Dan DiDio, actuel Président de DC Comics, fut impressionné par cette idée, lui a donné le titre non officiel de rewrite guy, et lui a demandé de mettre en ordre l’univers DC au sortir d’Infinite Crisis. Pendant des années, il fut l’architecte principal de l’univers de Batman. Il s’amusa à redéfinir le mythe de l’homme chauve-souris, jusqu’à adoucir (ce qui reste relatif) le personnage même de Bruce Wayne, en lui adjoignant un fils particulièrement violent.

Source : Wikipédia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s