Batman Saga n°2

Batman a affaire a une nouvelle organisation criminelle qui se révèle au grand jour. Mais qu’est ce que la cour des hiboux ? D’autre part, le chevalier noir traque le taxidermiste et tente de travailler sur les liens qui l’unissent à son fils. Quant à Batgirl, elle reprend ses activités de justicier masqué, mais son passé a laissé des traces.

Batman Saga n°2 contient les épisodes U.S Batman #2 scénarisé apr Scott Snyder et dessiné par Greg Capullo, Detective Comics #2 scénarisé et dessiné par Tony Daniel, Batman & Robin #2 scénarisé par Peter Tomasi et dessiné par Patrick Gleason, Batgirl #2 scénarisé par Gail Simone et dessiné par Ardyan Syaf.

La cour des hiboux arrive avec un deuxième numéro. Snyder signe un scénario captivant, n’hésitant pas à jouer sur les mythes qui animent Gotham. Batman, lui-même longtemps considéré comme une légende urbaine, ne croit pas en l’existence d’une organisation criminelle dont il ne soupçonnait même pas l’existence. Les dialogues sont très bien écrits, et les planches de Capullo sont superbes. L’artiste se (et nous) régale sur la série, même s’il nourrit quelques hésitations quant au physique d’un Dick Grayson par exemple, rajeuni sur cette série. Une excellente entrée en matière pour la revue.

On poursuit avec Detective Comics. Tony Daniel est aux crayons et aux pinceaux, dans une histoire sombre mettant en scène un meurtrier surnommé le taxidermiste. Dans les rues sombres de Gotham, les psychopathes sont nombreux. Le joker est loin d’être un cas isolé, bien au contraire. Le taxidermiste s’ajoute à la galerie des criminels barrés contre lesquels lutte Batman. Le scénario suit le rythme de l’enquête, se terminant sur un cliffhanger. Au niveau graphique, Daniel livre une copie efficace mais contrastée : certaines planches laissent de marbre quand d’autres font froid dans le dos. Malgré tout, il a moins d’impact que le premier épisode (du mois dernier).

La relation qui (dés)unit Bruce Wayne à son fils Damian est au coeur de la série Batman & Robin. Peter Tomasi propose une histoire qui se focalise sur ce lien. On sort un peu des sentiers battus du dark knight obstiné par la justice et l’assainissement de Gotham. Il faut dire que le père a fort à faire avec un fils élevé chez les Al’Ghul ! Bruce Wayne semble s’adoucir (ça reste relatif), confronté à ce nouveau rôle de père auquel il n’est pas prêt. Le scénario est très intéressant, et les dessins de Gleason correspondent bien à  ce qui est mis en place. Son style est moins fouillé mais plus subtil que dans les autres séries de la revue. Certaines planches sont muettes, et particulièrement évocatrices.

Batgirl affronte Le miroir. La jeune femme doit également lutter contre elle-même. Les balles du Joker qui l’ont clouée à un fauteuil roulant continuent de faire des dégâts. La blessure psychologique est bel et bien là. Dommage que ce ne soit pas complètement exploité, la série se contentant de rester soft. Sans que sa rémission soit expliquée, Batgirl castagne comme au premier jour. Elle gagnerait à être plus sombre, avec une Barbara Gordon un peu plus paniquée. Les dessins de Ardyan Syaf demeurent efficaces, à défaut d’être transcendants.

Batman Saga n°2 confirme son statut d’excellente revue avec un sommaire de qualité. La cour des hiboux en impose, Batman & Robin s’avère particulièrement intéressante. Seule Batgirl semble en dessous, mais il faut dire que la barre est placée haute par les autres séries. On continuera sans hésitation à explorer cette sombre Gotham, aux ruelles décidément bien pourries.

Batman Saga n°2 : les covers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s