Spider-Man n°2 : Spider Island 2/4

Spider-Man et Rulk sont à la poursuite des ravisseurs de Jonah Jameson. Sous terre, ils devront composer avec l’homme taupe, les moloïdes et un nouveau roi de Subterranea. Spider Island se poursuit. L’infection se propage, et les Spider-Men envahissent les rues de Manhattan avec des conséquences inattendues !

Spider-Man n°2 contient les épisodes Avenging Spider-Man #2-3 scénarisés par Zeb Wells et dessinés par Joe Madureira, et Amazing Spider-Man #668-670 scénarisés par Dan Slott et dessinés par Humberto Ramos.

Derrière la couverture assez moche se cachent 112 pages de pur bonheur. Le sommaire est prometteur avec la série Avenging Spider-Man et la suite de Spider Island ! On retrouve donc la série Avenging Spider-Man, qui a pour fil conducteur d’allier le tisseur à un de ses compagnons Vengeur. C’est Rulk qui ouvre le bal, dans une aventure pas forcément révolutionnaire, mais foutrement efficace. Sa réussite tient essentiellement aux situations et dialogues entre les deux personnages, mais aussi au retour en forme(s) de Joe Mad ! L’artiste régale avec son style punchy, qui convient à merveille à ce duo inhabituel. Son Rulk casse la baraque, et son Spidey est fun à souhait. Au niveau du scénario, Wells surfe sans surprise sur l’antagonisme qui existe entre les deux héros, mais il le fait avec suffisamment d’efficacité et d’humour pour que ça passe comme une lettre à la poste.

La suite (qui se déroule avant la série précédente, cqfd …) concerne Spider Island, malmené par un calendrier de publication paniniesque (comprendre incohérent). Dans les épisodes au sommaire, les personnages font référence à des évènements que nous découvrirons dans le Spider-Man Universe n°3 en Septembre … Spider Island propose un pitch simple (la population de Manhattan se retrouve affublée des pouvoirs de Spider-Man) mais diablement excitant (imaginez le joyeux bordel !). Slott raconte une histoire au rythme effréné, riche en rebondissements et ponctuée d’échanges savoureux et de situations inédites (Peter Parker peut agir sans masque au milieu de tout ce foutoir !). Au dessin, Humberto Ramos assure le spectacle, avec son style là encore punchy, dynamique et cartooney. La revue affiche ainsi une vraie cohérence visuelle (il manque Stefano Caselli pour que ce soit complet). Plus les épisodes s’enchaînent, plus j’ai l’impression qu’on tient là une des équipes créatives les plus en formes chez Marvel actuellement (Slott – Ramos – Madureira – Caselli), en attendant de voir ce que donnera la succession (difficile) du duo Abnett/Lanning sur le cosmic Marvel (premiers éléments de réponses en fin de semaine).

Encore un très bon numéro pour la revue Spider-Man, avec des histoires sympathiques, portées par des dessinateurs en grande forme. De l’action, du fun, pas de temps morts : du Spider-man comme on l’aime !

Spider-Man n°3 : les covers :

2 réflexions sur “ Spider-Man n°2 : Spider Island 2/4 ”

    1. J’avais cru comprendre en effet que ces deux artistes n’avaient pas forcément tes faveurs. C’est une de nos rares divergences ^^. Ceci, dit, il est vrai que ce numéro est de très bonne qualité, les épisodes étant menés sur un (bon) rythme tambour battant.😉 Vivement la suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s