Marvel Universe n° 3 : Annihilators 1/2

Une nouvelle équipe, les Annihilateurs, est créée pour protéger l’univers des pies menaces. Composée de Quasar, Ronan L’accusateur, Beta Ray Bill, Gladiator, Ikon et du Surfeur d’argent, elle devra d’emblée faire face au retour des spectres noirs … à moins que cela ne cache quelque chose d’autre …

Marvel Universe n°3 contient les épisodes U.S Annihilators #1-4 scénarisés par Dan Abnett et Andy Lanning et dessinés par Tang Eng Huat et deux épisodes parus dans Annihilators #1 et #2, Timely Inc et There is unrest in the forest, there is trouble in the trees, tous deux scénarisés par Dan Abnett et Andy Lanning et dessinés par Timothy Green II.

Voici donc le cosmic Marvel orphelin des séries Nova et Guardians of the galaxy. Pas le temps de s’en remettre (difficilement) qu’on découvre une nouvelle formation composée de héros surpuissants, avec Quasar à leur tête. Le duo Abnett / Lanning officie au scénario, une constante depuis des années. Les auteurs reprennent ici nombre d’éléments qui ont fait leur succès sur les séries cosmiques de l’éditeur, l’humour en moins. Là encore, ils mettent en place une équipe surpuissante, qui rappelle par certains aspects l’escadron divin (cf Chaos War), mais qui est loin d’être soudée. Quasar est pétri de doutes quant à sa capacité à diriger cette équipe, impressionné qu’il est par un tel potentiel. Il rappelle un certain Star-Lord et ses difficultés à gérer son leadership. Quasar est le possesseur des bandes quantiques, ce qui en fait un des personnages les plus puissants de la galaxie. Or, il a peur de soutenir la comparaison avec d’autres héros qui semblent le surpasser dans tous les domaines. Seul Ronan, selon un membre du groupe, opère dans la catégorie en dessous, ce qui est d’ailleurs à l’origine de quelques tensions.

Malgré tout, on ne retrouve ni le charme des gardiens de la galaxie, ni l’urgence de Nova. Ce constat est frappant dans la mesure où le duo a voulu jouer sur les mêmes codes, mais le coeur n’y est pas vraiment. Comme s’ils voulaient continuer d’écrire Guardians of the Galaxy (ou Nova), mais qu’on les en empêchait. On sent bien que ce n’est plus pareil, ni pour les auteurs, ni pour le lecteur. Peut-être aurait-il mieux valu une rupture totale. La partie graphique est assurée par Tang Eng Huat, qui fait le boulot avec efficacité, même si j’ai du mal avec ses visages (c’est fou ce que les mentons et les nez peuvent être proéminents !). La série se suit sans déplaisir, mais il manque ce piment auquel Abnett et Lanning nous avait habitués. Avec une telle équipe, on pouvait attendre plus d’ampleur. Ce manque ce ressent d’autant plus au regard de ce qui marque la fin de la revue.

Parce que là, les auteurs retrouvent Rocket Raccoon et Groot (hurlements de votre serviteur en délire) ! Immédiatement, le charme opère. Il suffit de la présence au sommaire de deux ex-Gardiens de la galaxie dans des épisodes qui leur sont consacrés pour que ça explose comme un feu d’artifice. Le duo livre un concentré d’action et d’humour qui rappelle les meilleurs heures de leurs séries précédentes. Voir Rocket Raccoon dépressif réduit à livrer du courrier dans une boîte privée est simplement hilarant. Du pur fun en perspective, lorsque le lecteur s’engage dans le sillage du personnage à la recherche de son ami Groot. Les scénaristes prennent du plaisir à retrouver ces personnages et nous avec. Ces deux épisodes justifient à eux seuls l’achat de ce numéro. Ils confirment ce qui est écrit plus haut, à savoir que si le lecteur est en deuil, les auteurs aussi. Il faut également ajouter que le style de Timothy Green II est plus explosif, plus direct, plus … Rocket Raccoon quoi ! Un vrai régal, tant scénaristique que visuel.

Marvel Universe n°3 confirme que l’absence au sommaire des séries Gardiens de la Galaxie et Nova est douloureux, et que le départ annoncé du duo Abnett / Lanning risque de l’être encore plus. Une bonne raison de se procurer ce numéro pour prolonger l’aventure pendant qu’il en est encore temps. Et pour Rocket Raccoon. Et pour Groot. Et quand même un peu pour Quasar.

Marvel Universe n°3 : les covers :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s