DC Saga n°4

Aquaman vient de faire son apparition et se porte volontaire pour rejoindre cette nouvelle équipe de super héros. D’autant plus que Darkseid débarque ! Superman tente d’en savoir plus sur les élémentaires qui s’en prennent à lui. Flash enquête toujours dans cette histoire de clônage. Quant à Supergirl, elle affronte son premier adversaire depuis son arrivée sur Terre.

DC Saga n°4 contient les épisodes U.S Justice League #4 scénarisé par Geoff Johns et dessiné par Jim Lee, Superman #4 scénarisé par George Perez et dessiné par Jesus Merino, Flash #4 scénarisé et dessiné par Francis Manapul et Brian Buccellato, Supergirl #4 scénarisé par Mike Johnson et Michael Green et dessiné par Mahmud Asrar.

En ouverture du sommaire de la revue, la série Justice League, dont j’ai déjà écrit par ici ce que j’en pensais. On enchaîne donc immédiatement avec le Superman de George Perez. La lecture de cette série s’avère pénible. Moi qui apprécie particulièrement l’homme d’acier, le voir se débattre mollement dans une intrigue trop laborieuse pour convaincre m’est particulièrement difficile. Et ce ne sont pas les planches de Jesus Merino qui compenseront. Sans que ce soit moche (c’est même très correct si on excepte la coiffure de Clark Kent/Superman), le niveau graphique n’est pas suffisamment relevé pour porter à lui seul ce premier arc, plombé par un scénario inintéressant. Le dénouement de cet épisode laisse malgré tout entrevoir un sursaut pour la suite …

Flash m’est apparu plus lent que les épisodes précédents. On revient essentiellement ici sur le personnage de Manuel Lago, et sur les origines des clônes. Manapul et Buccellato marquent une pause pour s’adonner à l’exercice de l’explication. Flash back au menu, avec des double pages très réussies. Le rythme est donc moins enlevé, mais c’est une nécessité. C’est d’ailleurs un arc que je relirai dans son intégralité une fois les six premiers numéros de DC Saga sortis. Le rythme de parution m’amène à penser que je rate certaines subtilités. Quant à l’aspect visuel, on pourra toujours apprécier les trouvailles du duo Manapul / Buccellato, dont le style diffère sensiblement de celui des autres séries publiées en kiosque.

Supergirl ferme la revue. La kryptonienne s’en sort bien mieux que son cousin, grâce à un scénario moins laborieux et à un travail de fond sur la psychologie du personnage dès le premier épisode. Désorientée, elle est retenue captive par Simon Tycho, son premier adversaire version New 52. Non pas que ce soit particulièrement subtil, mais le duo de scénaristes va droit au but sans omettre la personnalité de Kara Zor-El. L’essentiel, c’est qu’on prend du plaisir à lire Supergirl, et on y apprécie la partie graphique assurée par Mahmud Asrar.

DC Saga n°4 continue sur la lancée des numéros précédents, avec un sommaire au sein duquel rien ne change. Flash et Supergirl ravissent, Justice League assure le spectacle et Superman déçoit. La suite, le mois prochain !

DC Saga n°4 : les covers

2 réflexions sur “ DC Saga n°4 ”

    1. Oui Superman, ça fait mal … j’attendais de toute façon bien plus de Action Comics par Morrison … maintenant je peux dire que je place tous mes espoirs dedans ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s