Spider-Man n°3 : Spider Island 4/4

Manhattan est envahie d’araignées ! Les Vengeurs sont dépassés, Red Richards peine à trouver une solution et Spidey fait ce qu’il peut dans la rue. Même M.J a des pouvoirs ! Mais où va le monde ? Dans Avenging Spider-Man, le tisseur fait équipe avec Oeil de Faucon.

Spider-Man n°3 contient les épisodes U.S Amazing Spider-Man #671-673 scénarisés par Dan Slott et dessins par Humberto Ramos et Stefano Caselli, Avenging Spider-Man #4 scénarisé par Zeb Wells et dessiné par Greg Land, Point One #1 : the scarlet thread scénarisé par Chris Yost et dessiné par Ryan Stegman, Magnetic Man (paru dans Amazing Spider-Man #661) scénarisé par Frank Tieri et dessiné par Javier Rodriguez.

Voici donc le dénouement du cross-over Spider Island, qui régale depuis ses débuts il y a deux numéros de cela. Il faut maintenant conclure tout çà, et Dan Slott s’y colle. La situation dépasse les super héros, mais un évènement va apporter un peu d’espoir : Anti-Venom propose son aide à Red Richards qui travaille d’arrache-pied pour trouver un antidote (pour savoir comment, lire Spider-Man Universe n°3). Mais ça ne suffit bien évidemment pas pour mettre un terme à l’épidémie et vaincre la reine des araignées. Il faudra une idée de génie à Spidey pour permettre enfin de mettre un terme à la crise (parce que vous vous en doutez, ça va bien se terminer quand même !). Le dénouement est dans la lignée de ce qui a été fait précédemment : action et fun sont au programme. Il manque cependant quelques rebondissements inattendus pour combler pleinement le fan du tisseur. parce que oui, les deux conséquences majeures de Spider Island étaient prévisibles, une étant d’ailleurs allègrement spoilé par l’éditeur lui-même. Je rappelle que la série Avenging Spider-Man, publiée dans la revue depuis trois numéros se déroule après Spider Island … Ceci dit le spectacle est au rendez-vous, grâce à la fraîcheur apportée par dan Slott et Humberto Ramos (Caselli s’occupant quant à lui de l’épilogue). Le style de Ramos colle parfaitement à la série du tisseur (sans jeu de mot).

La série Avenging Spider-Man n’a droit qu’à un épisode. Spidey y est associé pour l’occasion à Clint Barton, alias Oeil de Faucon. Le scénario est honnêtement sans grand intérêt … Zeb Wells nous a habitué à mieux. Oeil de Faucon se contente de se comporter en mode Kévin (oui je sais c’est bas, mais je ne trouve pas d’autre expression), ce qui n’est pas forcément au goût de son partenaire. Partenaire au grand coeur qui agit pour le bien du prétentieux archer parce qu’il a deviné une faille dans sa carapace … On ajoute à cela un Greg Land pas vraiment inspiré (qui a dit normal ?) et on se rend compte à quel point on est loin de la qualité affichée par les épisodes précédents, bien plus divertissants, mieux écrits et plus beaux. La suite concerne Kaine, le clône de Peter Parker qui a effectué son grand retour (bien pratique) dans Spider Island. Il y est question de seconde chance. L’épisode a déjà été lu des centaines de fois, mais il demeure efficace grâce aux dessins de Ryan Stegman. Surtout, il annonce l’arrivée dans le magazine de la série Scarlet Spider, à partir du prochain numéro. La fin de la revue est moins heureuse, avec un épisode de remplissage (encore une fois) inutile. On revient sur la volonté plus qu’étrange de faire de Spider-Man un représentant de Pôle Emploi, comme ce fut le cas dans un numéro précédent.

Spider-Man n°3 s’avère être un numéro en demi-teinte, malgré les épisodes consacrés à Spider Island. Si la première moitié du sommaire assure, l’autre laisse à désirer, la faute à des épisodes à l’intérêt variable. Je ne reviendrai aps sur le choix de la couverture, celle de Amazing Spider-Man #671 aurait été plus judicieuse (et jolie). On ne va pas faire la fine bouche, tant la série régulière reste captivante (et puis Avenging Spider-Man aura bientôt Cap en guest star !).

Spider-Man n°3 : les covers

Publicités

3 réflexions sur « Spider-Man n°3 : Spider Island 4/4 »

  1. Je devais être un des rares fans de la période post Saga du clone, cad quand Ben Reilly (Scarlet spider 1er du nom) était devenu spiderman et que tout le monde venait d’apparendre qu’il était en fait le vrai Peter parker qui pensait être un clone pendant des années (juste avant le retour du bouffon vert et le revirement de situation récurrent de Marvel).
    Aussi une nouvelle série de Scarlet Spider qui plus est avec Kaine pourrait m’intéresser….mais j’ai bien peur qu’elle ne soit une énième série éclair de marvel……
    J’ai perdu la fois en la « maison des idées »….et ce que je vois en annonces et critiques venant des USA (AVX, etc….) ne m’encourage pas…..

    1. Oui Marvel semble en panne d’inspiration et est un habitué des séries éphémères … ceci dit, One more day m’avait aussi fort déçu, mais j’ai repris la lecture de Spidey une fois la parenthèse refermée (L’instant crucial). Depuis le monte en l’air semble reparti de plus belle, même si certaines choses ne changeront jamais (cf le dénouement de Spider Island). Avec Slott au scénario, Ramos et Caselli au dessin, c’est quand même bien fun.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s