Harley Quinn

De son vrai nom Harleen Quinzel, son identité est connue de tous. Avant d’être la criminelle que l’on connaît, elle fut psychiatre au sein de l’asile d’Arkham. Elle opère essentiellement à Gotham City, mais agit ponctuellement à Metropolis. Elle est la partenaire (dans tous les sens du terme) du Joker, mais s’est aussi associée à Poison Ivy, et a également intégré la Suicide Squad.

Harley Quinn est issue de l’imagination de Paul Dini et Bruce Timm, et est apparue pour la première fois dans la série animée Batman en 1992. Elle est apparue dans les comics pour la première fois Batman : Harley Quinn, publié en Octobre 1999, sur une histoire de son créateur Paul Dini.

Jeune médecin psychiatre, Harleen Quinzel travaille à la réhabilitation des patients dans l’enceinte de l’asile d’Arkham jusqu’à sa rencontre avec le Joker. Harleen tombe amoureuse du célèbre psychopathe et l’aide à s’évader à plusieurs reprises, avant d’être découverte. Sa licence est révoquée et, ironiquement, elle obtient sa propre cellule à l’asile. Après un tremblement de terre qui secoue Gotham City, une bonne partie de l’internat est détruit. Harleen Quinzel enfile un costume d’arlequin (d’où le jeu de mot avec son nom) pour assister son nouveau mentor à l’accomplissement de ses desseins machiavéliques. Sa relation amoureuse avec le Joker est marquée par l’excès et l’abus. Malmenée psychologiquement et physiquement par son « biquet » ou son « canard » selon les versions, elle revient néanmoins toujours vers lui. Cette relation est aussi parsemée de longs moments de séparation, que ce soit par le va-et-vient constant entre la liberté des rues de Gotham ou la thérapie des murs d’Arkham ou par les conflits réguliers qui marquent ce couple. Harley fait parfois équipe avec Poison ivy. Elles incarnent un duo résolument féministe, s’attaquant aux plus grands symboles masculins de Gotham.

C’est une jeune femme blonde aux yeux bleus, avec un joli minois rehaussé par une cagoule à grelots. Elle porte un costume d’Arlequin (référence à son surnom) rouge et noir. Elle est souple, acrobate, dotée d’une grande force. Elle est enjouée et énergique, souvent versée vers la comédie de situation. Elle montre pourtant un côté très sensuel et sexy. Sa relation avec le Joker est assez compliquée, une évidence avec ce genre de psychopathe. Ils se disputent souvent sur plusieurs sujets avec une violence extrême, mais elle finit toujours par lui pardonner et revenir à ses côtés. Elle ne déteste pas forcément Batman et ne fait pas le mal que pour le plaisir mais seulement pour plaire au Joker.

Harley Quinn est l’une des plus récentes super-vilaines opposées à Batman à avoir été créée. Elle est en en effet apparue pour la première fois en 1992 dans le cadre de la série télévisée Batman, la série animée dans un scénario de Paul Dini. Souvent associé au Joker dans ses péripéties, le personnage a été approfondi par DC Comics qui l’a récupéré pour prendre place dans le panthéon toujours grandissant des ennemis de Batman. La version sur papier de Harley Quinn est résolument plus sombre et violente que celle de la série animée d’origine. Une série éponyme la consacra en personnage principal pour une courte durée. Cette franchise prit fin après seulement 38 parutions, mais Harley Quinn demeure encore présente dans le Batverse. Récemment, elle a adopté un look plus trash.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s