Mysterium, de Robert Charles Wilson

A Two Rivers, rien ne vient jamais troubler la petite vie paisible des habitants, jusqu’à ce qu’un laboratoire de recherches militaire s’installe sur les rives du lac Merced. Les spéculations les plus folles naissent alors, et la crainte d’un accident nucléaire hante tous les esprits. Aussi, lorsqu’un incendie se déclare sur le site, Dexter Graham envisage déjà le pire. Pourtant, son destin, ainsi que celui de Two Rivers dans sa totalité, vient de basculer d’une manière qui dépasse de très loin son imagination. En effet, la petite ville semble avoir été transportée … ailleurs.

Mysterium est ma première rencontre avec l’auteur Robert Charles Wilson, fasciné que j’étais par la couverture et son quart. Première parce qu’il y en aura d’autres, tant l’auteur de Spin a su me transporter en même temps que la petite ville de Two Rivers.  L’intrigue nous entraîne dans un monde parallèle sensiblement différent du nôtre. Là bas, les Etats-Unis sont en guerre contre l’Espagne, mais pas seulement. La société s’appuie fortement sur la religion (chrétienne en l’occurrence), et c’est là que l’auteur fascine. Avec un style soigné, il embarque le lecteur dans une leçon de théologie où se mêlent science-fiction et religieux. L’intérêt est tel qu’on en viendrait presque à oublier que sa description de ce monde parallèle s’avère incomplète. Il manque d’informations plus précises, comme si cet univers se cantonnait finalement à l’intrusion de la commune de Two Rivers en son sein. J’aurais juste aimé en savoir un peu plus sur ce monde alternatif. Malgré cela, la transposition d’une communauté banale dans un univers autre fait toujours son petit effet, et l’intelligence de Wilson dans le choix de la formule fait le reste.

L’autre force du roman vient des personnages. Malgré la multiplicité des points de vue, Wilson parvient à installer des protagonistes clairs et intéressants. Que ce soit Dex, professeur d’histoire encore perturbé par le veuvage, Howard fasciné par son génie d’oncle, ou encore ce jeune garçon qui ne manque pas de suite dans les idées, les personnages prennent corps au fil des pages, et amènent le lecteur à s’interroger à leur place, au gré des situations. Ferait-on preuve du même courage, ferions-nous preuve de lâcheté ? Résistance ou collaboration ? La communauté se confronte à une nouvelle société qui ne souhaite pas forcément l’assimiler, et doit choisir entre adaptation et rébellion. Le récit est captivant de bout en bout, jusqu’à une révélation finale déroutante.

Mysterium ne sera peut-être pas considéré par les amateurs comme le chef d’oeuvre du genre, mais s’avère particulièrement divertissant et prenant, grâce notamment à un style soigné et des personnages bien écrits. Une première rencontre agréable avec un auteur dont j’ai hâte de découvrir les autres créations. A tel point que j’ai enchaîné sur les Chronolithes.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s