Superman : Kryptonite

KryptoniteEncore novice dans sa carrière de justicier, Superman se découvre une vulnérabilité inédite quand les radiations d’une météorite mettent à mal son endurance. Quel rapport cela a t-il avec l’arrivée de cet étrange businessman à Métropolis ? Et quelle influence aura cette nouvelle donne sur la romance que nourrissent Lois Lane et le super héros ?

Superman : Kryptonite contient les épisodes de la mini-série U.S Superman Kryptonite #1-5 et #11 scénarisés par Darwin Cooke et dessinés par Tim Sale, et Superman #61 (1949) scénarisé par Bill Finger et dessiné par Al Plastino.

Dans la catégorie rééditions opportunes concernant l’homme d’acier, voici Superman Kryptonite, par messieurs Darwin Cooke et Tim Sale. Les deux hommes ne sont plus à présenter, et le second a d’ailleurs eu récemment les honneurs sur ce blog avec deux articles : celui là et celui ci. j’avoue n’avoir jamais lu cette histoire avant sa réédition par Urban Comics, mais le personnage et l’équipe créative m’ont obligé à sauter dessus dès la première occasion. Quel effet aura eu cette Kryptonite sur votre serviteur ? La réponse se trouve dans les lignes qui suivent.

La météorite m’aura fait l’effet d’une bombe. Au moins, c’est dit. Mais commençons par le début. L’histoire tout d’abord, qui se déroule dans les premiers mois de la carrière super héroïque de Superman. Le héros est encore loin d’avoir pris conscience de son potentiel, n’a pas encore mesuré l’ampleur des menaces à venir, et ne s’est pas encore découvert de faiblesses … Quelques uns de ces points vont être abordés, et l’homme d’acier va devoir retenir quelques leçons.

Leçon n°1 : La kryptonite, ça fait mal. Superman va découvrir par hasard que les effets d’un fragment de sa planète natale lui sont néfastes. Alors qu’il survole Métropolis, il passe à proximité d’un morceau de kryptonite, à un moment où il n’en avait pas vraiment besoin … Classique ? Oui, mais l’intérêt se trouve dans le traitement de Darwin Cooke, qui donne une volonté propre au fragment de météorite. La kryptonite contrôle un hôte, recherche Superman et s’exprime en voix off. On découvre les pensées d’une pierre. Surprenant. Ce parti-pris renforce le sentiment de menace qui pèse sur le superhéros, encore ignorant de son existence. La rencontre entre les deux était inéluctable, et apportera son lot de révélations sur les origines du héros.

Leçon n°2 : Luthor est sournois. Superman aura besoin de l’aide inattendue de certains de ses amis pour sortir des griffes du milliardaire. Car si les regards se tournent vers Tony Gallo et la kryptonite qui le contrôle, le vrai danger vient de lui, Lex Luthor, qui ne ratera jamais une occasion de piéger l’homme d’acier. On retiendra la séquence où il envoie des hommes affronter Superman, pour tester leur armure. Alors que l’homme d’acier est affaibli par la kryptonite, Luthor s’étonne des résultats de ses soldats … et révèle ainsi qu’il n’espérait pas une victoire, mais juste une information … Il découvre lui aussi que la kryptonite, ça fait mal. La leçon n°1 il la retiendra, plutôt deux fois qu’une … A cette occasion, Superman découvre la peur de mourir. Heureusement que ‘pa et ‘ma Kent sont là pour partager ses doutes et ses craintes , et rassurer ce grand gaillard doté de super pouvoirs hallucinants. Un fils reste un fils, quelle que soit sa grandeur.

superman-kryptonite-2Leçon n°3 : Une femme, on ne la délaisse pas. L’amour, c’est comme une fleur : si on ne l’entretient pas, elle finit par mourir. Cooke s’attarde sur la romance naissante qui lie le kryptonien et sa belle et fougueuse journaliste. C’est peut-être là le plus grand intérêt de cet album. Loin du tas de muscles invulnérable et naïf que ses détracteurs moquent, Superman est un homme doté de sentiments. Et sans tenir compte de ses parents, son coeur bat pour Lois Lane. Le métier de sauveur du monde ne s’exerce pas sans sacrifices … Darwin Cooke rend Lois Lane sublime aux yeux de Superman, et à ceux du lecteur. On se prend alors à s’émouvoir lorsque le coeur de Superman est malmené non pas par une femme, mais par LA femme.

L’histoire contient les éléments fondateurs de l’univers de Superman : noblesse d’âme et de coeur, action, Lois Lane, Luthor et kryptonite. Le tout se mélange dans une intrigue cohérente, et délicieusement rétro. C’est là qu’entre en scène Tim Sale. L’artiste, comme Darwin Cooke, affectionne ces ambiances des premières heures. Ses planches sont un régal, loin des standards du genre. Entre les cases, on pourrait presque entendre non pas le thème glorifiant de John Williams, mais celui plus ancien de la première série animée … quand il ne s’agit pas d’une mélodie jazzy lancinante. Les planches dégagent une réelle émotion, et Sale nous livre un Superman poignant, vibrant.

Superman : Kryptonite offre un voyage dans le temps inédit en compagnie du plus grand super héros de l’histoire. Un album de haute volée, agrémentée d’une très intéressante introduction signée par Darwin Cooke, de croquis et de notes explicatives, ainsi que de l’épisode ayant inspiré le scénariste. Le prix intéressant de l’ouvrage (une quinzaine d’euros) achève de faire de cette réédition un indispensable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s