Blackest Night T.2 : L’armée des ténèbres

L'armée des ténèbresNekron, le seigneur des morts, arrive sur Terre et prend la tête d’une armée de héros ressuscités. Green Lantern, Flash, Atom et Mera vont devoir rejoindre les corps intergalactiques pour disposer de pouvoirs capables de repousser la menace des morts vivants. La dernière bataille pour la survie de la Terre débute ici !

Blackest Night : l’armée de ténèbres contient les épisodes U.S Blackest Night #5-8 scénarisés par Geoff Johns et dessinés par Ivan Reis, Atom & Hawkman #46 scénarisé par et dessiné par Ryan Sook et Fernando Pasarin, Green Lantern #43-47 scénarisé par Geoff Johns et dessinés par Doug  Mahnke, Ed Benes, Marcos Marz et Jerry Ordway, et Untold tales of blackest night #1 scénarisé par Geoff Johns et dessiné par Ivan Reis.

Après un premier tome publié il y a deux mois chez Urban, voici la suite et fin du cross-over zombiesque Blackest Night. On avait laissé nos héros impuissants devant l’avènement de Nékron sur Terre, lors d’une scène mémorable dans laquelle Flash assistait terrorisé à l’arrivée du seigneur des morts. La première partie était dense, épique, apocalyptique, et cette suite est du même acabit. Geoff Johns accumule les séquences spectaculaires et les rebondissements comme notre gouvernement enfile les perles. C’est dire à quel point c’est rythmé ! Parmi les séquences les plus marquantes, on notera le retour de Parallax, l’intégration des survivants dans les Corps du spectre émotionnel (aaaaaah Mera) ou encore les conséquences du cross-over assorties de quelques résurrections. Dès les premières pages de Blackest Night, Johns prenait le lecteur à la gorge pour ne plus le lâcher. Ici encore, c’est mené à un train d’enfer. On aurait presque le sentiment d’être essoufflé en refermant l’album. Le scénariste nous offre un pur concentré d’action, et confirme définitivement qu’il a fait du personnage de Green Lantern une des figures de proue de l’éditeur DC Comics. Je vous conseille de lire la collection Geoff Johns présente Green Lantern, pour vous faire une idée plus précise (et accessoirement vous convertir au pouvoir de la lanterne verte).

Pour entraîner le lecteur dans les situations cataclysmiques dans lesquelles sont empêtrés les héros, il fallait des dessinateurs capables d’impressionner à chaque planche. L’atmosphère particulièrement sombre de l’event est rendue à merveille par les artistes, avec en chef de file Ivan Reis sur la mini série titre, et Doug Mahnke sur la série Green Lantern. Les planches se succèdent et impressionnent, et le niveau ne faiblit pas par rapport au premier tome. La diversité des dessinateurs oeuvrant sur les épisodes ne choquent pas, la transition d’un à l’autre se faisant sans heurt. Les lecteurs de comics savent à quel point ce type d’exercice est difficile, pouvant être malheureux (Green lantern : Geoff Johns présente Green Lantern T.3) quand il ne suscite pas la polémique (Batman : la nuit des hiboux). Ce qui m’avait frappé sur les séries du Lanternverse, c’est l’homogénéité visuelle entre les séries, malgré des styles reconnaissables entre les divers artistes : Mahnke sur Green Lantern, Pasarin sur Green Lantern Corps ou Kirkham sur New Guardians. A la lecture de Blackest Night, on comprend mieux l’avantage que représente cette association à la lueur d’une lecture « globale ».

Blackest Night, c’est le genre de cross-over comme on devrait en lire plus souvent : un pour concentré d’action bien écrit et bien mis en images. En lisant cette histoire, on retrouve avec joie tout ce qui faisait le charme d’un autre fleuron du genre cosmic comics, chez Marvel cette fois, les Gardiens de la galaxie du tandem Abnett / Lanning. Rien que çà, ça devrait vous convaincre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s