Nos années Strange sont éternelles

Viens par ici ami lecteur, faut qu’on cause … C’est maintenant que je prends ma voix pèrefourassienne, insistant sur le poids de mes presque quarante années, pour te paraître bien sage (et surtout bien vieux) tel le maître des énigmes de fort Boyard. Tu deviens fébrile en remarquant les larmes qui naissent sur mon visage. Tu sens monter la panique en te demandant quelle catastrophe je m’apprête à t’annoncer :  Paris va perdre un match ? Marseille va en gagner un ? Nabila a eu un neurone au bout du fil ? Rien de tout cela, mon jeune ami … Juste une révélation.

Il n’y a pas si longtemps, dans une galaxie pas si lointaine (faut pas déconner, je ne suis pas si vieux … si ?), il y avait une décennie qu’on appelait années 80. Une époque bénie des dieux qui regorge de madeleines de Proust pour qui repense avec nostalgie et infinie tendresse à la découverte de tout un imaginaire. Quand enfant, nous découvrions de nos yeux ébahis les superpouvoirs d’un kryptonien, d’un homme araignée ou d’adolescents mutants. Quand Wolverine s’appelait Serval. Quand notre prêtresse à tous se nommait Dorothée, elle qui nous réunissait lors des cérémonies télévisuelles du Mercredi. A cette époque, les écrits qui faisaient office de Bible s’intitulaient Strange, Nova, Spidey, Titans ou encore Mustang.

En parcourant ces pages, nous savions, nous, que les super héros n’ont pas tous franchi l’Atlantique. Non, mon jeune ami … Il n’y avait pas que Superman, Batman Spider-Man ou les X-Men … Il y en avait d’autres … Certains sont nés chez nous, chez Lug. L’un d’entre eux était puissant, il était un être de lumière qui vivait des aventures palpitantes en compagnie de ses fidèles partenaires, Tom Pouce et le Dr Ziegel. Il s’appelait Photonik. Il est né de l’imagination de Ciro Tota qui racontait ses histoires dans les revues Mustang, puis Spidey. Il a aujourd’hui droit à une superbe réédition en deux volumes chez l’éditeur K&K éditions. Nous avions aussi Mikros, et ses fidèles compagnons, Saltarella et Crabb. Ils étaient une création du français Jean-Yves Mitton, alors caché sous le nom de John Milton. Leurs aventures débutèrent dans le magazine Mustang, avant de se prolonger dans la revue Titans. Eux aussi font l’objet d’une réédition prévue en quatre volumes, dont le premier vient de paraître chez Delcourt.

L’enfant qui sommeille en chacun des lecteurs de ces années Strange, celles que racontent Lainé et Carletti, s’apprête à reprendre le dessus le temps de retrouver ces héros cultes. Attention, pour toute lecture, la mise à disposition de paquets de Kleenex est vivement recommandée. Quant aux lecteurs plus … jeunes (soupir), ce sera l’occasion de savoir enfin de qui parlent papa et tonton. Promis, on en reparle très bientôt … D’ici là, ça vaudra bien un ou deux tribute😉

5 réflexions sur “ Nos années Strange sont éternelles ”

  1. Excellent ! merci pour l’info de cette sortie « Nos années Récré A2, 1978-1988 » ! Cela fait aussi partie de mes très bons souvenirs et à nous tous je pense; Les Kleenex sont dans le coin, naaannn moi j’ai le big smile🙂

  2. 🙂 Quelle chance que nous ayons connu ces années strange, c’est vraiment une vraie chance. Je suis d’accord que les années 80 étaient un énorme tourbillon fantastique de toutes les plus belles années de jeunesse qui puissent avoir (bon ça c’est mon point de vue ^^) La bd, avec les comics, prenait un autre sens chez le libraire : voir ces couvertures de Special Strange et Spide WOA, que c’était beau entre les téléstar et les mickey ^^ Dorothée a été une véritable fée aussi, merci à elle. J’ai conservé tous mes premiers comics « français », et j’essaie de compléter grâce aux bouquinistes. Merci pour cette article, ça me fait trop du bien de lire les mêmes pensées ^^

    1. Bienvenue sur C.B.S Ish😉 Difficile de repenser à cette grande époque où pénétrer dans un kiosque à journaux ou chez un libraire revenait à découvrir une grotte aux trésors. Et si nous sommes sur la même longueur d’ondes, mon expérience me permet d’insister sur la présence de kleenex à proximité ^^

    2. Coucou Ish. Tiens, tu mentionnes Dorothée, ben justement après « Nos années Strange, 1970-1996 » en 2011 avec Jean-Marc Lainé, je viens de sortir en solo « Nos années Récré A2, 1978-1988 ». Si à l’occasion tu peux le feuilleter :-)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s