Aaaah, quand j’étais jeune … (1/3)

Cher lecteur, tu sens une perturbation dans la Force. Ce mois de Novembre est particulier. Il sera non seulement marqué par mon anniversaire (à quand un jour férié décrété pour cette occasion ?), mais aussi (surtout !) par les rééditions des aventures de Mikros et de Photonik, respectivement chez Delcourt et K&K éditions. Des héros que les plus jeunes d’entre nous, amis lecteurs, connaissent peu ou prou. L’occasion de faire d’une pierre deux coups, en me faisant plaisir et en faisant découvrir d’autres personnages superhéroïques. Mais chaque chose en son temps, les chroniques (et autres articles annexes) viendront une fois les livres concernés reçus, puis dévorés. En revanche, pour m’impatienter un peu plus, je peux remonter le temps en me remémorant les revues qui ont fait mon bonheur à l’époque, et dans lesquelles je retrouvais ces fameux superhéros. Comme tu es observateur, tu auras remarqué en titre qu’il s’agit là de la première partie sur trois. Attends toi donc à une trilogie d’articles qui oscille entre séquence nostalgie et tribute, qui rendront hommage à des revues qui auront marqué toute une génération de lecteurs. Pour lancer la série, je vous propose de découvrir celles qui ont abrité (entre autres) les aventures de Mikros et Photonik.

On commence donc avec la revue Mustang (Mustang quoi !). C’était une revue de petit format publiée par les éditions Lug d’août 1966 à Novembre 2003. La revue a toutefois connu trois périodes distinctes. A ses débuts, elle consistait essentiellement à rééditer en petit format du western, de Août 1966 à Mars 1980 (n°1 à 53). Lorsque l’éditeur découvre les histoires de super héros que crée Jean-Yves Mitton, il décide de lui consacrer la revue qui change de format  (15×21 cm) et passe en couleurs avec Mikros et Cosmo de Jean-Yves Mitton, Photonik de Ciro Tota, et Mustang de Franco Oneta (rebaptisée plus tard Ozark). Autant de créations françaises ayant la volonté d’imiter les comics U.S, de Juin 1980 à Octobre 1981 (n°54 à 70). Devant le peu de succès commercial de sa revue l’éditeur la ramena à ses fondamentaux : retour au petit format en noir et blanc, et aux rééditions de western comme Tex Willer, de Février 1982 à Novembre 2003 (n°71 à 313). Cependant, l’éditeur n’avait pas abandonné l’idée qu’il pouvait produire des séries comme Marvel ou DC, et maintenait donc les séries consacrées à Mikros et Photonik. C’est ainsi que le premier investit alors la revue Titans.Titans31

Titans (non mais Titans quoi !) est une revue des éditions Lug, qui aura perduré de Mars 1976 à  Mai 1998. D’abord bimestriel, la revue devient mensuelle en Janvier 1982. Les trois premiers numéros contiennent exclusivement des séries de l’éditeur Atlas Seaboard. (Wulf le barbare, Phénix, Le Justicier et La Planète Maudite). Mikros débarquera au sommaire en Novembre 1981 (au n°35), succédant à Captain Marvel (!). La revue accueillera par la suite Les nouveaux mutants, West Coast Avengers, excalibur, Captain America ou encore Warlock. Une autre série de Jean-Yves Miton, Epsilon, apparaîtra également au sommaire de la revue.Titans cesse de paraître en Décembre 1996 (N°215). Cette arrêt est du à la perte des droits Marvel. Mais, un an plus tard, il revient momentanément avec des séries de l’éditeur Top Cow (Cyberforce, Arcanum, Nine Volt, 21) pour six numéros (216 à 221), de Décembre 1997 à Mai 1998.

spidey25

Spidey (Spidey !!!) fut publié par Lug d’Avril 1979 à Juillet 1989, avec au total cent quatorze numéros. Elle proposait au départ les aventures de Spider-Man, destinée à un jeune public, puis la revue se réorienta vers un public plus adolescent avec l’arrivée au sommaire de Photonik, et la réédition complète des anciens X-Men puis la parution de Facteur-X. Les aventures de Photonik remportaient alors un franc succès.

Je garde un souvenir ému de toutes ces lectures qui m’auront fait vibrer pendant mes jeunes années. Ce sont des magazines que je me procurais essentiellement en période de vacances lorsque je les passais chez mon grand-père, toujours prompt à gâter ses petits enfants. C’est avec Mustang, mais surtout Spidey que j’ai découvert et suivi avec assiduité les aventures de l’être de lumière créé par Ciro Tota. J’allais même jusqu’à me procurer la revue pour lui, avant même le tisseur. Je discutais il y a peu avec mon meilleur ami, qui me rappelait encore que le Kamandi de Kirby était sa madeleine de Proust à lui. Et bien, Photonik, c’est mon Kamandi à moi 😉

Advertisements

5 réflexions sur “ Aaaah, quand j’étais jeune … (1/3) ”

  1. Au risque de faire mon vieux… geek… ahem, je me rappelle encore de l’arrivée de Nova et de Spidey en kiosque, du « relaunch » de Mustang, et bien sûr je lisais déjà à cette époque la trilogie mythique Titans, Spécial Strange et Strange. J’ai commencé à collectionner « sérieusement » Strange au numéro 100, un chiffre fabuleux qu’on est pas prêt de voir chez Panini uh uh uh !

        1. Il n’y a pas de vieux geek ici ^^ juste des passionnés ;-D ! Moi je kiffe toujours mes Titans et mes Spidey. D’ailleurs, je crois que j’avais un tit faible pour Spidey car je retrouvé x-men et facteur x. Et les dessins étaient superbes, même si la colorisation n’était pas à la pointe d’aujourd’hui et bien je trouve que ça lui va toujours très bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s