Aaaah, quand j’étais jeune … (3/3)

strange_73On retourne aux fondamentaux superhéroïques avec la dernière partie consacrée à mes lectures de jeunesse. Heureusement, que ça se termine, mon stock de kleenex s’épuise.

On démarre sans plus attendre avec la star des stars, la revue Strange ! Elle fut publiée de Janvier 1970 à Mars 1998 chez les éditions Lug. C’est par elle que le genre superhéroïque a été démocratisé en France. Du moins, auprès du jeune public, les adultes restant relativement imperméable à l’imaginaire du diable américain. A ses tout débuts, Strange était un petit format en noir et blanc, avec quelques pages colorées. Une dizaine de parutions plus tard, la revue approche le format qu’on lui a tous connu, en plus de prendre des couleurs😉. Au sommaire, le lecteur passionné retrouvait au fil des ans Spider-Man, Daredevil, Iron Man, les X-Men, Captain Marvel, Le surfer d’argent, les Eternels, les Vengeurs, la division Alpha … Strange avait pour un temps bénéficié de couvertures qui ont amené nombre de néophytes à s’y intéresser : les peintures de Jean Frisano, ravissant toute une génération de lecteurs.

Devant le succès grandissant que connaissaientles special strange 33superhéros, le magazine Strange fut associé à des revues dérivées.Ainsi naquit Special Strange, avec au sommaire trois séries : Les 4 fantastiques, L’homme araignée et La Chose. La revue fut trimestrielle pendant une dizaine d’années avant de paraître à un rythme bimensuel. Le sommaire évoluera pour accueillir les X-Men, avec notamment le tandem Claremont / Byrne. C’est la période inoubliable au cours de laquelle Le Phénix fait son entrée dans l’univers des mutants, quand Cyclope quitte l’équipe (!). C’est à cette époque que les peintures cèdent la place au dessin tracé sur les couvertures.

special-strange-origines-148

Pour combler le manque concernant les origines des superhéros, Lug publie le fameux Strange Special Origines, à un rythme trimestriel de Janvier 1981 à Octobre 1996. La revue était une mine d’or pour les jeunes lecteurs, puisqu’elle contenait non seulement des histoires inédites, mais également des fiches détachables sur les personnages de l’univers Marvel ! Le magazine était reconnaissable entre tous puisqu’il arborait la même couverture avec le visage de Stan Lee (souvent) au centre et ses fameux doigts qui pianotaient sur sa machine à écrire le célèbre « Stan Lee raconte les super-héros ».

Nova 6

Après Strange, Special Strange, Strange Special Origines, Titans, Mustang et Spidey, il reste une dernière revue estampillée Marvel qui aura fait mon bonheur : Nova. C’était un petit format, publié de février 1978 à Décembre 1996. Au sommaire, on retrouvait Spider-Man, le Surfeur d’argent mais aussi Nova. Les 4 Fantastiques rejoindront le magazine par la suite. Pour ceux qui avaient raté des numéros, Lug proposaient des albums reliés qui regroupaient trois numéros par volume. L’occasion de découvrir les histories parues quelques temps auparavant. Quelques uns de ces albums font partie des rares

revues de l’époque qui ont survécu face à DéménajeMan … (là il me faut une palette entière de mouchoirs à usage unique !). Je ne résiste pas à l’envie de vous présenter 60% de ma collection d’alors restante … et tu veux que je te dise ?Et bien, ça fait toujours aussi mal … Il me reste aussi le fameux Special Strange 77, avec la couverture de Jim Lee, présentant Captain America, Wolverine et la Veuve Noire à Madripoor😉. Un des derniers  numéros que j’avais achetés, avant de décrocher, faute de moyen et de motivation, ayant alors pris un sacré coup au moral …

Je termine ce petit tour des lectures Marvel avec Miss Hulk 3les éditions Arédit (ou Arédit/Artima) ! Qui n’a pas dans sa prime jeunesse, parcouru les pages d’un album en grand format, coloré, dédié à un super héros en particulier ? L’éditeur possédait dans son catalogue les séries de Marvel dont Lug ne voulait pas, mais la quasi intégralité des séries DC Comics (à l’exception de deux d’entre elles, et pas des moindres). La multiplication des publications Arédit – Artima était telle qu’on découvrait alors Miss Hulk, Aquaman, Miss Marvel, Conan et bien d’autres !

Superman Sagedition 26

Il n’y avait pas que la maison aux idées qui avaient les faveurs des enfants lors de leur passage chez leur marchand de journaux. Il y avait deux super héros, les seuls à pouvoir rivaliser en terme de popularité avec l’homme araignée : Superman et Batman ! Une fois n’es pas coutume ce n’est pas chez Lug que ces séries allaient faire rêver, mais chez Sagédition. L’éditeur publia nombre de séries, qu’elles soient animalières (Bugs Bunny, la panthère rose etc …) ou d’aventure (Rintintin, Les mystères de l’Ouest). Mais c’est entre 1967 et 1986 que l’éditeur remporta le plus de succès avec la présence dans son catalogue de Superman et Batman, avant de fermer la boutique en 1987. On avait droit à la version Géant et à la version Poche. On pouvait y lire les aventures du chevalier noir signées par les grands Neal Adams ou Jim Aparo. J’aurais toujours un amour aprticulier pour ces revues dont je garde un souvenir ému, puisque c’est l’une d’entre elles qui m’a contaminé😉

At last but not least, je ne pouvais pas conclure sans consacrer quelques lignes à un personnage culte pour toute une génération,et plus encore, Conan le barbare ! (un des lecteurs fidèles de ce blog ne me le pardonnerait pas) Comment ne pas rendre hommage au travail de Roy Thomas, Larry Hama, John Buscema ou Neal Adams qui ont contribué à populariser le personnage de Robert Howard, tout autant que le film avec Arnold Schwarzenegger ? Ma préférence allait aux récits en noir et blanc. Le cimmérien connut les éditions Arédit, Héritage, Semic, Panini, en fascicules ou en albums … toujours avec du sang sur l’épée et des femmes en détresse (si possible dénudées). Un vide dans ma bibliothèque (j’ai quand même la littérature, faut pas déconner) qu’un jour peut-être le budget me permettra de combler !

Voilà pour ce retour en arrière non dénué d’émotions, qui aura fait remonter à la surface beaucoup de souvenirs … Je me rend compte à l’issue de la rédaction de ces trois articles que j’avais de quoi échapper à un quotidien morne et pas forcément engageant. Une plongée dans l’imaginaire qui aura certainement façonné l’homme que je suis aujourd’hui, encore en décalage avec mon entourage direct😉

4 réflexions sur “ Aaaah, quand j’étais jeune … (3/3) ”

  1. J’avais aussi consacré un article à cette époque, en y ajoutant les albums Lug, notamment des FF, mais aussi des X-Men, les Récits Complets Marvel et puis Conan🙂 J’ai lu récemment Kamandi chez Urban, ça m’a rappelé les Aredit/Artima. Et les DC SuperStar avec Crisis, les Teens Titans et…

    1. Je ne pouvais pas tout mettre;) Et j’avoue que je la blessure du sacrifice de ma collection par mes parents n’est pas encore cicatrisée … J’envisage d’essayer de me procurer petit à petit les albums Arédit – Artima de mon enfance .. utopique ? ^^

      1. Moi c’est le super Dégââdezo qui a détruit une bonne partie de ma collection, que j’ai dû jeter la mort dans l’âme… Quant aux Arédit/Artima, ce sera une question de chance mais surtout de budget !

        1. Oui et niveau budget, c’est déjà serré … Il faut dire que le planning Urban pend une bonne partie de mes capacités en la matière ^^ sans compter les incursions récurrentes de Delcourt dans ma liste d’achats😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s