Brightest Day T.2 : Destins croisés

Brightest Day T.2Après leur résurrection mystérieuse, Aquaman, J’Onn J’Onnz, le Faucon, Firestorm, Hawkman et Hawkgirl tentent, chacun de leur côté, de rassembler les vestiges de leurs vies passées. Mais Boston Brand, l’ancien Deadman également revenu à la vie, porteur de l’anneau blanc, va devoir les contacter afin de comprendre les raisons de leur retour. Il décèlera alors, lequel de ces revenants est le plus apte à devenir le protecteur de la Terre.

Brightest Day T.2 contient les épisodes U.S Brightest Day #8-16 scénarisés par Geoff Johns et Peter Tomasi et dessinés par Ivan Reis, Ardyan Syaf, Joe Prado, Patrick Gleason et Fernando Pasarin.

Destins Croisés est le second tome consacré à la saga Brightest Day. Le lecteur suit les différents héros éparpillés, chacun poursuivant sa quête. Hawkman et Hawkgirl affronte  leur ennemi juré sur Hawkworld, avec la participation de Star Sapphire.Aquaman découvre la vérité sur le passé de Méra et découvre les intentions réelles de sa belle famille … J’onn J’onnz navigue en plein « rêve », Deadman est persuadé que Batman est le champion de la lumière blanche et Firestorm est sur le point d’exploser. et dans tout çà, j’allais oublier le retour des Black Lantern. Ouf ! C’est bon, reprends ton souffle ami lecteur. Tu l’auras compris, ça défouraille dans tous les sens.

Le lecteur est entraîné dans un tourbillon qui menace à tout moment de le perdre, mais le talent de Geoff Johns est là. Il avance les pions et on entrevoit ce qui se joue réellement. le rythme est enlevé (c’est peu de le dire), et la lecture éprouvante. On se trouve alors dans la peau de Deadman, véritable fil conducteur de l’intrigue. Il est le seul point commun à toutes les histoires qui se déroulent sous nos yeux. Lui même ne comprend pas le rôle qu’il joue dans le plan que semble avoir dressé la lumière blanche. C’est par lui que le lecteur reste accroché dans ce capharnaüm de superpouvoirs. On attend la pièce du puzzle qui fera la différence. Car on se doute bien qu’il y a anguille sous roche.

Il faut dire que si le récit de Johns et Tomasi accélère, le dessin n’est pas en reste. Ivan Reis, Fernando Pasarin, Joe Prado, etc livrent un travail dynamique et explosif à souhait. Leur travail contribue à emporter le lecteur dans la spirale. Certaines planches sont de toute beauté. Les cases explosent et le talent d’artistes comme Ivan Reis s’exprime pleinement.

La seconde partie de Brightest Day accélère le rythme. les séquences d’action s’enchaînent, et on se demande bien ce qu’il va advenir de tous ces héros. Et surtout, qui est donc ce fameux champion de la lumière blanche que Deadman doit trouver ? réponse dans le dernier tome !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s