Spawn, la saga infernale T.2 : Abus de confiance

Jim Downing, le nouveau Spawn, est le centre de toutes les convoitises. Le Vatican souhaite l’enrôler, le Violator lui demande de le rejoindre pour vaincre définitivement Malebolgia … et l’inspecteur Twitch requiert son aide pour sauver son coéquipier Sam Burke. Les sollicitations sont nombreuses pour lui, déjà bien occupé à tenter de démêler les fils de son propre passé.

Spawn, la saga infernale T.2 contient les épisodes U.S Spawn #207-212 scénarisés par Will Carlton (alias Todd Mc Farlane) et dessinés par Szymon Kudranski.

Spawn revient avec un deuxième tome de la nouvelle collection La saga infernale. Le premier tome nous présentait le successeur de Al Simmons, amnésique et surtout différent des autres rejetions de l’enfer. Ce second tome apporte son lot de théories quant aux dispositions de ce nouveau Spawn et son statut. J’y reviendrai. Dès les premières pages on est saisi par l’ambiance particulièrement noire et violente de la série, ce qui est un classique. ¨Pas de doute, on lit bien du Spawn. La série est profondément ancrée dans le genre urbain, avec un scénario proche du polar. L’omniprésence de Twitch renforce ce sentiment, lui qui est ici le fil conducteur qui nous permet de naviguer dans ces eaux troubles. Un guide est indispensable, car tant de forces sont en présence … et ce n’est pas ce nouveau Spawn qui détient les réponses, bien au contraire.

Les épisodes de cet album confirme tout le bien qui ressort de ce renouveau. Al Simmons n’est plus, et Jim Downing prend la relève. L’homme est amnésique, et agit à l’opposé de ce que préconisait son prédécesseur. Mal lui en a pris puisqu’il est recherché par toute la police de la ville. Non content de devoir composer avec les sollicitations du violator, il est confronté pour la première fois à l’inspecteur Twitch, bien décidé à sauver son ami et coéquipier Sam, mais également très surpris d’apprendre la disparition de Simmons. On appréciera d’ailleurs un retour en arrière opportun au sujet du précédent Hellspawn. Ce second tome permet ainsi de faire le lien avec le passé de la série, là où le premier volume présentait uniquement le nouveau statu quo. Ce parti-pris est salvateur pour les nouveaux lecteurs. Dans cet album, vous aurez droit à un rappel des faits, à quelques réponses et à de nouvelles questions !

Au delà de l’intrigue captivante, le talent de Kudranski saute aux yeux. Ses planches puent la noirceur et la mort à plein nez, et ce n’est pas parce qu’on a quitté l’enfer ou les ruelles peuplées de clochard que l’air est meilleur. Son style hyper réaliste permet au lecteur de s’immerger complètement dans l’univers de Spawn. La série se veut plus urbaine, et rappelle le travail de Maleev (sur Daredevil notamment). On comprend mieux les propos de Mc Farlane lorsqu’il évoque une nouvelle adaptation cinématographique. L’artiste associe différentes techniques, et ose dans ses compositions. Vous l’aurez compris, Spawn par Kudranski, c’est tout simplement superbe.

Spawn, la saga infernale T.2 enfonce le clou avec une histoire passionnante et des dessins de toute beauté. Si vous souhaitez faire connaissance avec le rejeton de l’enfer, sans souffrir d’une continuité écrasante, c’est le moment où jamais ! Spawn est mort, vive le nouveau Spawn !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s