Saga T.1

SAGAUn univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d’une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d’éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d’espoir pour leurs peuples respectifs. L’espoir, une idée fragile qui devra s’extraire du chaos de Clivage pour grandir, s’épanouir et conquérir l’immensité du cosmos.

Saga tome 1 contient les épisodes U.S Saga #1-6 scénarisés par Brian K. Vaughan et dessinés par Fiona Staples.

Saga #4

J’aime le mois de Mars. On y voit naître les premiers rayons de soleil de l’année. On y mangent des chocolats. On y découvre aussi des comics incroyables. Forrest Gump (et sa mère avant lui) disait que la vie c’est comme une une boîte de chocolat :  on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Je me doutais bien que Saga allait m’emporter ailleurs. Je ne savais pas jusqu’où. Avant de déguster les chocolats, les vrais, j’ai ouvert la boîte. Et à l’intérieur …

hazel

Un voyage inoubliable. Voilà comment je qualifierais la lecture de ce premier tome. Saga est un savant mélange de love story et de space opera. Le scénario de Brian K. Vaughan nous entraîne à la suite d’un Roméo et de sa Juliette en pleine cavale. Classique, sauf que les deux tourtereaux ne sont pas seuls, accompagnés qu’ils sont par leur nouveau-né. Une fille, Hazel, objet de toutes les convoitises et (excusez du peu) narratrice de l’histoire. Tout le récit de Vaughan s’écrit au passé. Les évènements se sont déroulés il y a quelques temps dans une galaxie lointaine … ça ne vous rappelle rien ? Dans un univers en guerre, l’étincelle de la vie causera bien des troubles. Nous suivons donc les péripéties de Marko et Alana, parents et parias. Leur aventure, qui ne fait que commencer, leur fera croiser le chemin de nombreux protagonistes, tous dotés d’un charisme indéniable. Qu’il s’agisse de La traque, chasseuse de prime arachnéenne, et de son ex fiancé, Le testament, oeuvrant dans la même catégorie professionnelle, ou encore d’Izabel, fille fantôme et du Prince Robot IV (humanoïde à tête de télé, si si !), tous captivent. Le rythme imposé par le scénariste est parfaitement calibré entre suspense et rebondissements, assortis de quelques cliffhangers bien sentis. Rajoutez à cela l’intelligence du scénario, l’impact des dialogues et le sens de la répartie dont Vaughan nous démontre la maîtrise au fil des bulles, vous plongerez corps et âme dans Saga.

La traque

La mise en immersion totale du lecteur dans cet univers original et foisonnant ne serait pas le même sans le travail de Fiona Staples. Son style pourrait dérouter au premier abord (elle vient de l’animation, et dispose ses couleurs avant de dessiner dessus) et pourtant, son trait fait des merveilles. La magie opère dès les premières planches. L’artiste rend fascinante cette découverte d’un nouveau monde, et contribue à l’attachement qu’on peut ressentir pour ces jeunes parents qui n’ont pour seule volonté que de donner une chance à leur fille de grandir. Mais attention, Saga n’est pas une bande dessinée tous publics. Certaines cases sont crues, les dialogues sont fleuris et les thèmes abordés ne sont pas enfantins (la parentalité, la vie et la mort, le choc des cultures). Pendant que les enfants attendront de grandir, les adultes, eux, embarqueront pour un voyage hors normes dans le sillage du bébé Hazel.

Izabel

Distribuée par Image Comics outre-atlantique, la série de Vaughan et Staples est publiée chez nous sous le label Urban Indies. L’éditeur l’a joué sobre puisque seules les couvertures des différents épisodes sont présentées. Une absence de bonus à laquelle Urban ne nous a pas habitué, mais l’essentiel n’est pas là. Saga s’impose d’emblée comme un incontournable des comics indépendants. Définitivement mon premier gros coup de cœur de l’année ! Si vous aussi, vous voulez embarquez pour un voyage inédit et touchant, lisez Saga.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s