Mon année lecture : 2013

Si j’ai pu lire des livres en 2013, c’est déjà parce que la fin du monde n’a pas eu lieu en Décembre 2012. Du moins, ce n’est pas tout à fait le cas parce que dans les médias, elle a fait des ravages. Ces dernières années, les films apocalyptiques ont fleuri sur les écrans, et les romans et autres bandes dessinées sur le sujet ont pesé lourdement sur les étagères de nos libraires. 2013 ne déroge donc pas à la règle, avec son lot de destructions et de zombies affamés.

2013, l’année du Z. Pas celui du mexicain qui signe son nom de la pointe de l’épée, mais celui du zombie. La mort qui marche aura eu le vent en poupe comme jamais, portée par le phénomène Walking Dead (sur lequel je reviendrai en 2014). La série est née de l’imagination de Robert Kirkman, et connaît un immense succès. Véritable figure de proue de l’éditeur Image Comics, publiée en France chez Delcourt, Walking Dead a définitivement envahi la planète avec une adaptation T.V de qualité. Si les films se sont  penchés sur le sujet à de nombreuses reprises depuis La nuit des morts vivants de Romero (quoique cette année vit le premier blockbuster du genre avec World War Z), ce n’était pas forcément le cas de la littérature et des comics. Ces deux médiums se sont engouffrés dans la (grosse) brèche creusée par la série phare de Kirkman. On ne compte pus les publications d’histoires zombiesques. L’horreur aura marqué mon année 2013, et continuera de me faire frissonner en 2014 …

2013, l’année de la découverte. D’un auteur en particulier, Robert Charles Wilson. Si je n’ai pas encore lu son oeuvre phare, Spin (et sa suite Axis), j’ai plongé dans son univers immédiatement reconnaissable avec ses romans Mysterium et surtout Les chronolithes. Nul doute que nombre de ses écrits prendront place dans ma bibliothèque, tant j’ai accroché à son style, à son monde. Les lectures qui auront été les miennes auront été l’occasion d’un  premier contact avec des écrivains comme Scott Sigler ou J.L. Bourne. Quelques achats effectués en 2013 me permettront de découvrir d’autres auteurs en 2014, dont Alain Damasio (La horde du contrevent), Loïc Le Borgne (Je suis ta nuit) ou Alden Bell (Les faucheurs sont les anges).

2013, c’est aussi l’année du renouveau sur The Dark Page. Anciennement intitulé Les Pages Fantastiques, le blog vient de subir une refonte, sur le fond comme sur la forme. L’esthétique générale a été revue pour coller au mieux à l’esprit relativement sombre de mes lectures, et marquer son identité. J’ai décidé d’introduire les comics aux univers plus adultes ici, ceux qui naviguent entre deux eaux. L’occasion de créer une passerelle entre deux mondes : celui de Cases, Bulles et Superpouvoirs et celui de The Dark Page. Peu de lecteurs franchissent le pas pour l’instant, mais je me plais à croire qu’en élargissant le champs d’action de ce blog, je lui offrirai une portée plus grande. J’en ai donc profité pour découvrir (enfin !) les séries Fatale et The last days of american crime, et pour replonger dans l’univers de Frank Miller.

Mes lectures de 2013 : Journal d’un survivant face aux zombies de J.L Bourne, Exil de J.L Bourne, Opération Zombie de J.L Bourne (Les chroniques de l’armageddon 1,2 et 3), Vélum de Hal Duncan, Dôme de Stephen King, Infection de Scott Sigler, Les chronolithes et Mysterium de Robert Charles Wilson.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s