Coraline, de Neil Gaiman

Coraline vient d’emménager dans une étrange maison et, comme ses parents n’ont pas le temps de s’occuper d’elle, elle décide de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien. Identique, et pourtant …

Neil Gaiman est un conteur, un vrai, un de ces raconteurs d’histoire qui parvient toujours à vous embarquer dans son récit. C’est le cas avec Coraline, conte de fées noir multi primés, pour petits et grands. Ce court roman (150 pages) entraîne le lecteur dans le sillage de la jeune Coraline, gentille fillette qui s’ennuie, la faute à des parents peu investis. Alors, elle joue les exploratrices. Rencontre ses voisins. Et découvre une porte fermée à clé. Derrière, un monde miroir aux couleurs chatoyantes, aux parents fous d’amour pour leur enfant … mais quelque chose cloche. Ces yeux en forme de gros boutons noirs d’abord, un chat qui parle … et cette autre mère bien trop possessive.

coraline

Derrière les faux semblants se cache un univers bien plus sombre qu’il n’y paraît. Le conte enfantin se transforme alors en version obscure d’Alice au pays des merveilles, le roman se déclarant ouvertement de Lewis Carroll. Si l’issue de l’intrigue ne laisse aucun doute, le talent de Gaiman pour raconter son récit fait la différence. Le lecteur suit ainsi avec plaisir (et angoisse) Coraline dans cette aventure qui ne laisse aucun répit à la jeune héroïne.

Coraline fait partie de ces courtes lectures plaisantes, dans lesquelles on se replongera régulièrement avec plaisir. A lire seul, ou à partager en famille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s