Les critiques littéraires de Décembre

Eté 1980, dans un village de Bretagne… Ils sont six copains, inséparables, rêvant à Star Wars, Goldorak et aux filles. Lors d’une partie de casse-bouteilles, ils découvrent le cadavre mutilé d’un vagabond. C’est le début d’une cascade d’évènements terrifiants, mystérieux, dont les enfants sont l’épicentre. La peur s’installe dans le village et peu à peu, la bande comprend qu’une force maléfique rôde et qu’elle cherche à les détruire. Le Mal est-il de retour ? Un vrai plaisir de lecture pour ceux qui ont grandi au rythme des aventures de Goldorak et de Luke Skywalker ! Tu veux en savoir plus, viens lire par ici !

« Ceci est le témoignage de tout ce que j’ai vu, et de tout ce que j’ai appris. Je dois noter tout ce que je peux à propos des horreurs qui hantent le monde extérieur. Et si je ne parviens pas à achever ma tâche, servez-vous de ce que vous trouverez ici pour découvrir le reste, car le temps est compté et l’humanité ne sait pas quelles calamités sont sur le point de s’abattre sur elle. QUE LES DIEUX VOUS ACCORDENT DE MOURIR AVANT QUE LES GRANDS ANCIENS RÈGNENT DE NOUVEAU SUR LA TERRE ! » Cet avertissement n’est pas à prendre à la légère. Vous tenez entre vos mains l’édition ultime du terrible Necronomicon, le livre occulte auquel H.P. Lovecraft fait référence à travers toute son oeuvre. Après presque un siècle de spéculations sur son existence, des découvertes effroyables ne laissent plus de place au doute : le Necronomicon existe. Un bien beau livre objet proposé par les éditions Bragelonne, pour les (nombreux) fans de l’univers de H.P Lovecraft !

Une épidémie a changé la plupart des êtres humains en créatures démoniaques, avides de chair et de sang. On a vite compris leur nature : ce sont des zombies. Rien n’a pu les arrêter, ni la police, ni l’armée. ils ont tout ravagé. Antoine Verney est un survivant par hasard. Il n’a rien d’un héros. Il se retrouve à la fois prisonnier et protégé dans un immeuble parisien, alors que dans les rues les morts vivants pourchassent les derniers humains. Du haut de sa tour, tel Robinson sur son île, Antoine apprend à survivre et se confronte à la terreur. Armé d’un fusil, il découvre avec surprise qu’il peut tuer et qu’il a même un certain talent pour çà. C’est un double combat qu’il va devoir mener, pour s’inventer une nouvelle vie et ne pas sombrer dans la folie. Encore un livre français pour ce dernier mois de l’année, qui va plus loin que le genre post apocalyptique dans lequel il s’inscrit. A découvrir dans cet article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s