Le réaménagement, c’est maintenant !

J’avais déjà écrit sur les deux obstacles que rencontre tout collectionneur qui se respecte, et sur la mise en chauffe de mon Cérébro personnel, bien moins puissant que celui du professeur X, pour solutionner le problème. Mes bibliothèques se remplissent inexorablement, et les étagères s’y plient dangereusement. Il est hors de question de racheter de nouveaux meubles, solution bien trop onéreuse … Il me faut une bibliothèque modulable, capable de s’adapter à un volume toujours plus important de livres, sans que ça me coûte un bras !

J’ai finalement trouvé : j’ai opté pour une conception personnelle (une première pour moi) à base de cases (hé hé ;)) de volumes différents que je disposerai en fonction de la taille des livres, et de mon sens de l’esthétisme (comment çà, c’est pas gagné ?), soit de manière plus ou moins aléatoire, soit selon un alignement de type rayonnage … Bref, j’ai choisi de partager avec toi les différentes étapes de cette création, sachant que je ne suis ni un prix Nobel en architecture, ni Bob le bricoleur ;). Voici donc les différentes étapes de cette réalisation, qui j’espère vous donnera des idées. Une solution qui réduit sensiblement le coût et  laisse libre cours à l’imagination. Malgré tout, histoire de lisser les dépenses, je pense réaliser en premier lieu celle qui remplacera la plus petite des trois bibliothèques, à côté de la porte. Parlons contraintes. Au delà de l’espace à respecter (c’est dans ma chambre), je dois intégrer un écran plat dans cette première bibliothèque, et associer bureau et écran plat d’ordinateur dans la seconde. Voyons voir ce que ça va donner …

La prise de mesures et la préparation d’un plan sont une première étape. Si prendre les côtes pour définir avec précision l’espace disponible est incontournable, il a fallu également que je prenne les mesures des différents albums qui composent ma collection. En effet, il fallait bien déterminer le volume des cases en fonction de la taille des livres. J’ai opté pour les formats suivants (dimensions intérieures H/L/P) : 20/30/30 – 30/30/30 – 40/30/30 – 40/20/30 (x2) – 55/20/30 (x2).

La seconde étape consiste en un inventaire de l’outillage. Avant de commencer, ça peut paraître idiot, mais j’ai quand même bien vérifié que j’avais tous les outils nécessaires en ma possession. Rien de plus désagréable que de devoir tout arrêter pour courir chez le (vrai) bricoleur du coin pour se procurer un outil indispensable manquant. Il faudra : un mètre, un crayon, une équerre, un marteau, des clous, une perceuse, un tournevis, des vis, une scie sauteuse, de la colle à bois, mes mimines. A cela, il faut rajouter le bois, évidemment, pour un  total de 12 planches en pin brut de 200/30/18 pour un  prix de 6,50 Euros l’unité, soit un coût total de 78 Euros.

Si je n’ai pas encore déterminé la couleur (que je souhaite relativement claire), à l’heure où je rédige ces lignes, je penche pour une céruse. Pour ce qui est des volumes différents, l’effet est moindre sur ce premier meuble dans la mesure où il sera essentiellement dédié aux revues kiosque et au cartonné de type 100% Marvel, Walking Dead, Sémic … Dont les formats sont identiques.

Voici le plan et mes recherches pour la première bibliothèque (il reste deux plans de meuble à imaginer). Pour cette première réalisation (sur les trois au total) j’hésite entre deux configurations : « déséquilibrée » ou parfaitement alignée …Si parmi mon fidèle lectorat, il y a un spécialiste dépourvu d’humour, et qu’il constate des erreurs, qu’il n’hésite pas à intervenir via les commentaires ! Si en revanche, le dit spécialiste est d’humeur taquine, et qu’il préfère me laisser dans la panade sans que je m’en rende compte, et bien qu’il sache que je suis malgré tout ravi de participer à son bonheur (mais je me vengerai !) 😉

Prochaine étape, récupérer les planches ! A moins que …  La suite donc, dans un prochain épisode … En attendant, une petite mise à jour avec le plan du meuble 3 😉

2 réflexions sur “ Le réaménagement, c’est maintenant ! ”

    1. Hello et bienvenue ici 😉

      Merci pour ton commentaire. J’ai opté à la base pour le pin essentiellement pour une question d’ordre financier, je l’avoue. Mon principe est de faire des caissons rectangulaires de 114 cm divisées en trois grâce à deux séparations.Je pensais ainsi qu’aménager des niches de 30 de large à 40 de largeur permettait de répartir le poids de manière équilibrée en plaçant des renforts à intervalle régulier (les dites séparations).

      Est que ça te paraît jouable ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s