Original Sin, les Extras et les Hors-Séries (1)

Le Gardien est un être cosmique qui a pour fonction d’observer et de mémoriser tout ce qui fait l’histoire de l’univers. Il réside sur la lune, au sein d’une forteresse où il garde quelques témoignages des grands évènements passés. Mais quelqu’un s’y est introduit. Et a assassiné le Gardien.

Original Sin est un cross-over Marvel que l’on, peut retrouver dans les revues Panini diffusées en kiosque, Original Sin #1-4 regroupant les épisodes de la série principale scénarisés par Jason Aaron et dessinés par Mike Deodato Jr, Original Sin Hors Série n°1-2, Original Sin Extra n°1-2 et Original Extra Hors-Série n°1.

Après avoir rédigé la review concernant la série principale, voici donc mon retour sur la lecture des revues annexes qui ont étoffé le cross-over qui vient de se conclure. Il est temps d’en savoir plus sur ces mystérieux secrets révélés à certains héros. J’ai donc commencé avec Original Sin Hors-Série n°1. La revue regroupe des histoires courtes à l’intérêt variable, allant de l’anecdotique à l’inintéressant. Seul le récit consacré aux inhumains a trouvé grâce à mes yeux (bon, j’avoue que j’ai lu sans déplaisir les Young Avengers). On passe donc directement à Original Sin Extra n°1, qui relate l’affrontement entre Iron Man et Hulk. Le scénario est signé Mark Waid et Kieron Gillen, les dessins sont l’ouvre de Mark Bagley et Luke Ross. Souviens toi : dans la série principale, une des scènes clés intervient lorsque les héros affrontent Orb. Celui qui détient l’artefact révèle alors des secrets enfouis aux personnages présents sur place, dont Iron Man et Hulk donc. l’histoire racontée ici apporte un éclairage nouveau sur les origines même de Hulk, en revenant sur les évènements qui précèdent l’accident originel.  Tony Stark, génie compétiteur et alcoolisé qui ne pouvait pas s’empêcher de mettre son nez (et son savoir) partout serait intervenu avant la démonstration fatidique. Le détail déplaît fortement à Hulk, vert de rage (oui, je l’ai fait). Quelques flashback et quelques gifles plus tard, les deux héros parviennent à se parler. Le récit n’est pas déplaisant, et s’avère même suffisamment cohérent avec ce que le lecteur connaît des origines de Hulk pour emporter l’adhésion.

Original Hors-Série n°2 concerne les Mighty Avengers, par Al Ewing au scénario et Greg Land au dessin. Le récit se concentre sur Luke Cage, qui demande des comptes à son propre père. Le secret qui lui a été révélé lève le voile sur le passé trouble de ce dernier, et concerne une affaire réunissant (déjà) Blade et Blue Marvel. Un meurtre sordide entraîne les protagonistes sur la piste d’un groupe de fanatiques adeptes de magie noire, les Thanatonautes. L’intrigue oscille entre passé et présent, l’affaire résonnant de nos jours. La seconde partie de la revue se concentre sur le Docteur Strange, avec un récit de Frank Barbiere, mis en images par Marco Rudy. Si le récit est efficace, bien que classique, (il révèle la noirceur de l’âme du Docteur Strange), il retient surtout l’attention pour les planches superbes et ésotériques de Rudy.

On garde le meilleur pour la fin avec Original Extra Hors-Série n°1, mettant en scène Thor. L’histoire est imaginée par Jason Aaron et Al Ewing, et illustrée par Lee Garbett et Simone Bianchi. Orb a révélé à Thor l’existence d’une sœur. Le dieu du tonnerre a quitté le combat pour partir immédiatement à  sa recherche. Accompagné de Loki, il découvre un dixième royaume où vivrait la descendante d’Odin. C’est l’occasion d’une rencontre très musclée avec le peuple des anges, parmi lesquelles Angela, farouche guerrière membre des gardiens de la galaxie ! Les auteurs livrent un récit épique, mené sur un rythme tambour battant. L’intrigue réserve son lot de (petites) surprises, et offre de nouvelles perspectives pour l’avenir de Thor. La partie graphique est assurée par Simone Bianchi avec tout le talent qu’on lui connaît, et Lee Garbett qui officie avec efficacité. C’est certainement le chapitre le plus abouti du cross-over. Mais qu’en est-il de ce mystérieux murmure chuchoté à l’oreille du dieu du tonnerre au cours de la bataille finale (cf Original Sin n°4) ?

Si le récit concernant Thor sort (largement) du lot, la lecture de ces ties-in n’a rien de déplaisant, bien au contraire. Entre réécriture d’origines et nouveau statu-quo, ils annoncent eux aussi quelques bouleversements futurs. A noter qu’Original Sin se poursuit en Mai avec les sorties des revues Original Sin Extra n°2 et Original Sin Hors-Série n°3.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s