Archives pour la catégorie Cosmic Comics

Original Sin n°0-4

Le Gardien est un être cosmique qui a pour fonction d’observer et de mémoriser tout ce qui fait l’histoire de l’univers. Il réside sur la lune, au sein d’une forteresse où il garde quelques témoignages des grands évènements passés. Mais quelqu’un s’y est introduit. Et a assassiné le Gardien.

Original Sin est un cross-over Marvel que l’on, peut retrouver dans les revues Panini diffusées en kiosque, Original Sin #1-4 regroupant les épisodes de la série principale scénarisés par Jason Aaron et dessinés par Mike Deodato Jr, Original Sin Hors Série n°1-3, Original Sin Extra n°1-2, et Original Sin Extra Hors-Série n°1. Lire la suite Original Sin n°0-4

Green Lantern T.3 : La troisième armée

Hal Jordan et Sinestro semblent avoir péri face à Black Hand. Leur anneau sélectionne un  nouveau Green Lantern : Simon Baz, jeune homme lancé dans une course poursuite avec la police de Dearborn. Son baptême du feu l’opposera à la Ligue de Justice et à la menace de la troisième armée !

Green Lantern T.3 : La troisième armée contient les épisodes de la série U.S Green Lantern # 0 et #13-16, Green Lantern Corps #16, ainsi que Green Lantern Corps annual #1. Lire la suite Green Lantern T.3 : La troisième armée

Captain Marvel (Mar-Vell)

Captain_Marvel_29

Né dans la cité de Rad-Nam, planète Kree-Lar (connue sur Terre sous le nom de Grand Nuage de Magellan), son vrai nom est  Mar-Vell. Son identité est  publiquement connue dans l’empire kree (citoyen exilé), sur Titan (citoyen honoraire), ainsi qu’auprès de nombreux héros de la Terre, planète sur laquelle il prend l’identité du Dr Walter Lawson. Il a exercé de multiples professions, comme capitaine dans la flotte spatiale kree, assistant dans un observatoire d’astronomie, directeur de prison, aventurier. Parmi ses parents connus, on peut citer Elysius (compagne), Genis-Vell (Photon, fils posthume, décédé), Phyla-Vell (Quasar, fille posthume, décédée), Dorrek VIII (Teddy Altman alias Hulkling, fils). Il a appartenu à différents groupes de héros dont l’Initiative, la flotte spatiale kree (les équipages de l’Hélion, du Pama et de l’Etoile de la Vengeance), puis fut membre posthume des Vengeurs, de la Légion des Morts-vivants. Il a régulièrement lutté aux côté des Vengeurs et des Défenseurs. Il est décédé des suites de la maladie sur Titan, lune de Saturne

marvel-super-heroes-12

Captain Marvel est apparu pour la première fois dans Marvel Super Heroes (vol.1) #12 publié en Décembre 1967, écrit par Stan Lee et dessiné par Gene Colan. Stan Lee demanda au scénariste Roy Thomas et au dessinateur Gene Colan de lancer une série régulière consacrée au personnage. Après un changement de costume et de pouvoirs salvateur, le personnage rentra au panthéon du genre super héroïque, notamment sous la houlette de Jim Starlin.

Captain_Marvel_Vol_1_31

Mar-Vell, était un capitaine de l’armée impériale Kree. Il était envoyé par l’empire spatial Kree sur la Terre comme espion, pour enquêter sur le niveau de développement technologique des terriens, mais il décida de désobéir à ses ordres (à cause de son aversion à blesser des innocents) et de protéger la Terre contre son propre monde. Sa décision fut renforcée par la mort de son amour, le médecin Una, causée par son supérieur Yon-Rogg. En 1982, Marvel Comics décida de mettre un terme au personnage et Jim Starlin fut chargé de raconter sa mort suite à un cancer dans le premier roman graphique The Death of Captain Marvel. En 1997, une mini-série de trois numéros fut publiée : The untold legend of Captain Marvel, racontant des épisodes survenus avant l’arrivée sur terre du super-héros.

Captain_Marvel_27-01-FC

A l’origine, lors de son arrivé sur la Terre, Mar-Vell ne possédait aucun pouvoirs particuliers. Peu avant sa première rencontre avec Thanos, il acquit la capacité de métaboliser l’énergie solaire et de la convertir en énergie pour une grande variété d’usage : force surhumaine, projection de décharges photoniques ou vol. Ces pouvoirs diminuaient d’intensité quand sa réserve d’énergie diminuait. Originellement doté de la force normale d’un kree de son âge et de sa carrure, il augmenta ses capacités grâce la force supplémentaire conférée par les néga-bracelets. Ceux-ci lui permettaient également de concentrer ses décharges photoniques ou bien de stocker l’énergie solaire qu’il absorbait. Ils permettaient également à Mar-Vell de voler mais celui-ci préférait en général utiliser ses réserves d’énergies photoniques pour ses déplacements. Ces bracelets permettaient également à Mar-Vell de changer de place entre la dimension de la Terre et la Zone négative dès qu’il les frappait l’un contre l’autre. Durant sa bataille contre Thanos, Mar-Vell fut doté par l’entité Eon de la conscience cosmique, qui accrut son intelligence, le dotant de capacités précognitives limitées et surtout la capacité de repérer les faiblesses de ses adversaires. Les bracelets le protégeaient également, dans certaines limites, des dégâts et blessures ; il pouvait aussi, grâce à eux, survivre dans l’espace sans aucun équipement particulier. L’étendue exacte de cette conscience cosmique ne fut jamais réellement connue ; elle lui permettait de sentir la présence d’êtres ou d’objets ayant une certaine importance pour lui. Bien que cela n’ait jamais été établi, il s’agit peut-être d’une version infiniment plus étendue du sens d’araignée de Spider-Man ou de la sensibilité aux vibrations psychiques de Mantis. Captain Marvel possédait un savoir étendu dans les technologies avancées de l’empire kree, dans leur armement et leurs équipements militaires. Entraîné aux différents arts martiaux krees, il avait également reçu un enseignement en stratégie et tactique par l’académie militaire kree.

COMIC captain marvel 33

Mar-Vell fut initialement créé en 1967 par Stan Lee pour protéger les droits sur le nom de la société d’édition Marvel Comics. Le nom Captain Marvel avait été porté par un héros, Shazam, créé par Charles Clarence Beck dans les années 1940. Sa société d’édition, Fawcett Publications, qui possédait les droits sur le personnage et son nom, cessa de publier des comics en 1953. En 1966-1967, la publication par un concurrent (Myron Fass Comics) d’une éphémère série (6 numéros) intitulée Captain Marvel déclencha les tractations pour le rachat des droits d’utilisation du nom par la société Marvel Comics et la création d’un nouveau personnage. Marvel Comics racheta le nom en 1967, tandis que les droits de publication sur le personnage originel de Charles Beck (Shazam) furent acquis par DC Comics en 1972.

Marvel Classic n°13 : La venue de Captain Marvel !

Marvel Classic 13

Marvel Classic n°13 contient les épisodes U.S Marvel Super Heroes #12-13 (Déc 1967 – Mars 1968) scénarisés par Stan Lee et dessinés par Gene Colan, et Captain Marvel #1-4 (Mai – Juill. 1968) scénarisés par Roy Thomas et dessinés par Gene Colan.

Ce numéro du trimestriel Marvel Classic revient sur les origines d’un personnage adoré de votre serviteur, Captain Marvel. Lors de ses premiers pas dans l’univers Marvel, le héros n’arborait pas encore sa tenue rouge et bleue et au design étoilé, qui sera déclinée plusieurs fois chez Carol Danvers notamment. L’occasion de découvrir la naissance d’un super héros, Mar-Vell, à l’origine un capitaine de l’armée Kree envoyé en éclaireur pour évaluer les forces en présence sur notre planète, avant de choisir d’en devenir le protecteur. L’équipe créative était quand même constituée de Roy Thomas à la plume et Gene Colan aux crayons. Un numéro indispensable pour moi 😉

Marvel Universe n°1 : L’ascension de Thanos

Thanos Rising

C’est sur Titan, dans la cité souterraine des éternels, que nacquit Thanos. D’enfant malmené dès sa naissance par une mère dévastée, il évoluera jusqu’à devenir ce demi dieu craint de tous.

Marvel Universe n°1 contient les épisodes U.S de la mini série Thanos Rising #1-5 scénarisés par Jason Aaron et dessinés par Simone Bianchi.

news_illustre_1382202037_547

Cela se fait rare sur C.B.S, mais voici un article consacré à une revue Marvel / Panini. Si les deux ont quasiment disparu de mes lectures, je garde tout de même certaines habitudes, comme les incontournables gammes Classic et Universe de la sandwicherie (je suis d’ailleurs prêt à endosser el costume du Punisher pour ceux qui ont décidé l’arrêt de X-Men Classic). Il est vrai que la multitude de bouleversements de l’univers Marvel et les incessantes aberrations paniniesques (associées à l’avènement d’Urban et par là même le retour au premier plan de DC) auront eu raison de ma patience. Pour autant, je reste quand même (un peu) connecté à la maison aux idées. Et force est de constater, que le numéro dont je m’apprête à vous parler est une vraie grande surprise. Non pas tant par la qualité (qu’on attendait) du sommaire, mais par la bonne idée de Panini de publier L’ascension de Thanos en kiosque, et donc à un prix moindre à celui qu’il aurait été dans la collection 100% Marvel par exemple. Donc, comme je suis juste, je vais adresser … (roulement de tambour) .. un bravo à Panini pour cette initiative (comme quoi tout n’est pas perdu).

N'est-il pas tout mimi ?

Bon, trêve de blabla et abordons ce qui nous intéresse réellement, à savoir cette fameuse ascension de Thanos. Le titan fou est un habitué de la revue cosmique de l’éditeur, surfant allègrement sur le succès du film Avengers, et de sa séquence post générique. Et comme en plus il sera présent dans le prochain Guardians of the galaxy, autant l’insérer durablement dans les esprits des jeunes lecteurs. Thanos rising revient sur la genèse de ce vilain d’envergure (Thanos Quest, Le gant de l’infini, Thanos Imperative, et bientôt Infinity), jusqu’alors à peine évoquée par les auteurs. Comment Thanos en est-il arrivé à devenir ce demi dieu qui laissera peser une menace d’ampleur sur la galaxie ? Un vide désormais comblé par Jason Aaron qui s’est attaché les services de Simone Bianchi pour l’occasion. ce sera également l’occasion d’en découvrir plus sur la personnalité du titan fou, au travers de séquences particulièrement intéressantes.

thanos-rising-1a

Dès les premières séquences, on est emporté par le récit d’Aaron. On assiste à la naissance de Thanos, dont l’apparence et ce qu’elle entrevoit du futur de son fils rendent folle sa mère qui décide de le tuer. Thanos vient à la vie sous le sceau de la mort. On assiste donc à l’évolution du personnage, sous l’influence de la Mort, du statut d’étudiant surdoué au physique disgracieux écarté pour sa différence, à celui de surpuissance cosmique. Entretemps, il aura connu la violence, puis le meurtre. Plus surprenant, on apprend qu’il a mené une vie de nomade, s’accouplant et procréant dans chaque port galactique. Une séquence particulièrement intéressante évoque le point de non-retour. Pour se déclarer à son amour de toujours, la seule qui le comprend, il part en quête de sa progéniture par delà les mondes pour … l’exterminer. Thanos signe alors son éternel dévouement à Dame Mort, en mettant lui-même un terme à sa vie.

THANOSRISING2013005_int_LR-4-5

L’autre point fort de la mini série tient dans les planches de Simone Bianchi. L’artiste régale à chaque case, et donne au récit de Jason Aaron une ampleur épique, et en même temps parvient à conférer cette atmosphère sombre mais si particulière à l’aura de Thanos. Le récit faisant la part belle à la psychologie du personnage principal plus qu’à ses exactions, les planches ne regorgent pas de cases qui explosent. Le rythme est plus posé, et correspond bien au style de l’artiste.

Marvel Universe n°1 : L’ascension de Thanos est un numéro à ne pas manquer, pour qui aime Thanos (et vous êtes nombreux dans ce cas là, avouez), mais aussi pour les amateurs d’histoires adultes brillamment illustrées. Une excellent rapport qualité prix, voilà qui devrait achever de vous convaincre.

Marvel Universe n°1 : Les covers

Thanos Rising #1

Thanos Rising #2

Thanos Rising #3

Thanos Rising #4

Thanos Rising #5